7.03.1817:36

Réponse à la presse du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à l'issue de son entretien avec le Président du Mozambique Filipe Nyusi, Maputo, 7 mars 2018

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

Question: Comment évolue la coopération énergétique entre la Russie et le Mozambique étant donné qu'en 2017, Exxon Mobil a annoncé son retrait des projets communs avec la compagnie Rosneft? Est-ce que le travail sur les projets de Rosneft au Mozambique se poursuivra?

Sergueï Lavrov: En effet, les projets d'exploitation des ressources naturelles, notamment des hydrocarbures du Mozambique, représentent une grande part de nos projets communs. La première session de la Commission intergouvernementale russo-mozambicaine pour la coopération économique, scientifique et technique s'en chargera plus en détail en avril prochain.

Parmi les projets activement évoqués ces derniers temps, on peut citer le consortium avec la participation d'une compagnie mozambicaine, de Rosneft et d'Exxon Mobil pour l'exploitation des gisements d'hydrocarbures près du Mozambique. La dernière chose que j'ai entendue est que le consortium travaille avec les structures compétentes du gouvernement mozambicain pour régulariser juridiquement tous les travaux nécessaires. Si des problèmes sont survenus dernièrement chez Exxon Mobil, il faut essayer de les régler. Je pense que les membres du consortium le feront directement entre eux avec la participation, évidemment, des représentants du gouvernement mozambicain.

Nous espérons vraiment que dans ce projet et dans tous les autres projets communs entre la Russie et le Mozambique, ainsi qu'avec tout autre pays, ce ne seront pas des notions ou des calculs politiques qui joueront un rôle décisif mais les intérêts économiques réels du pays concerné où travaillent différentes compagnies. Nous verrons dans quelle mesure les intérêts économiques des compagnies américaines seront respectés par le gouvernement américain.

Je voudrais dire que nous avons été informés par le Président mozambicain Filipe Nyusi des efforts qui ont été entrepris ces derniers temps pour trouver une entente entre le parti FRELIMO (Front de libération du Mozambique) et le parti RENAMO (Résistance nationale du Mozambique). Nous les soutenons activement et les jugeons primordiaux pour surmonter les problèmes intérieurs dans le pays sur la base d'une entente nationale et de la paix sociale. Nous apporterons à nos amis mozambicains tout le soutien qui pourrait leur être utile dans ce processus.

Календарь

x
x

Архив

Дополнительные инструменты поиска

Персональная фотовыставка "Кадры"