Discours du Ministre

24 juin 202014:00

Allocution d'ouverture de Sergueï Lavrov, Ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, lors de son entretien avec Jorge Arreaza, Ministre des Affaires étrangères de la République bolivarienne du Venezuela, Moscou, 24 juin 2020

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

Monsieur le Ministre, cher ami,

Nous apprécions votre participation aux activités d'aujourd'hui, au défilé militaire consacré au 75e anniversaire de la Victoire dans la Grande Guerre patriotique.

Le Venezuela est notre ami fiable en Amérique latine et sur la scène internationale dans l'ensemble. Nous nous félicitons du partenariat stratégique qui se développe dans le cadre de l'entente entre le Président russe Vladimir Poutine et le Président vénézuélien Nicolas Maduro. Dans le cadre de cette entente, notre coopération bilatérale progresse dans des domaines tels que l'énergie, l'industrie, l'agriculture, les hautes technologies, la pharmaceutique et la coopération militaro-technique.

En parlant de la situation autour du Venezuela, nous voyons que votre pays fait partie des États qui constituent le bastion de l'opposition aux tentatives de faire revenir la région au XIXe siècle, de lui imposer de nouveau la "doctrine Monroe". Nous affichons une solidarité immuable avec votre détermination à lutter contre le diktat extérieur, contre les tentatives d'ingérence brutale dans les affaires intérieures de votre pays souverain, d'un renversement de régime par la force.

Nous soutenons la position du Président vénézuélien Nicolas Maduro et de son gouvernement visant à développer le dialogue national avec l'opposition. Nous saluons les récents accords, conclus avec la contribution de l'Organisation panaméricaine de la santé, pour la coopération avec les représentants de l'opposition dans la lutte contre le coronavirus.

Quand j'ai profité de votre hospitalité durant ma visite à Caracas en février dernier, je me souviens très bien de la réunion avec des représentants de l'opposition dans le cadre de la "table ronde du dialogue national". Il était clair que les Vénézuéliens étaient fatigués de la confrontation artificiellement imposée et qu'ils voulaient trouver au plus vite un consensus national, comme le propose précisément le Président Nicolas Maduro.

Il sera intéressant pour nous d'entendre aujourd'hui votre avis, nous profiterons de notre rencontre pour poursuivre la mise en œuvre des accords à la base de notre partenariat.

Nous sommes ravis de vous voir à Moscou.

 

 

 

 

Calendar

x
x

Archive

Outils supplémentaires de recherche

Ajouts récents

Ajouts récents