20 février 201409:50

Sur la visite du ministre des Affaires étrangères de la Russie, Sergueï Lavrov au Koweït

323-20-02-2014

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le 19 février, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, en visite au Koweït pour participer à la troisième session du dialogue stratégique ministériel entre la Russie et le Conseil de coopération des États arabes du Golfe (CCG), a été reçu par l'émir du Koweït, Cheikh Sabah Al-Ahmad al-Jabir al- Sabah, et s'est entretenu avec le premier vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères de l'État du Koweït, Cheikh Sabah Khaled Al Sabah.

Lors de la rencontre l'émir du Koweït a hautement apprécié l'état des relations russo-koweïtiennes traditionnellement amicales. Dans le même temps il a constaté le désir mutuel d'intensifier la coopération bilatérale dans les domaines d'économie, financies et investissements, ainsi que dans le commerce, le pétrole, le gaz et l'énergie. L'importance de l'implication plus dynamique des institutions économiques et financières, des entrepreneurs des deux pays dans la mise en œuvre de projets innovants a été notée.

Une attention particulière a été accordée aux processus de transformation profonds qui ont touché certains pays du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord. M.Lavrov a souligné qu'il est important que les peuples des pays arabes puissent résoudre tous les problèmes de la région eux-mêmes, sans ingérence extérieure et enflammation artificielle de la situation.

Les ministres des Affaires étrangères de la Russie et du Koweït ont eu un échange de vues approfondi sur l'évolution de la situation en Syrie et autour d'elle, y compris dans le contexte des résultats des deux premiers volets de négociations intersyriennes à Genève. M.Lavrov a fait l'accent sur la nécessité de poursuivre le processus de pourparlers entre les délégations du gouvernement syrien et de l'opposition sous condition de la coopération constructive de tous les acteurs internationaux influents en vue d'un règlement politique rapide de la crise syrienne par des moyens du communiqué de Genève du 30 juin 2012.

Dans le cadre des discussions des moyens de renforcer la coopération dans le format du dialogue stratégique entre la Russie et les pays du CCG on a abordé les thèmes de la sécurité collective dans le golfe Persique, y compris à travers la mise en œuvre de la conception proposée par la Russie et soutenue par certains pays de la sous-région, y compris le Koweït. Les parties ont partagé l'oppinion sur la nécessité de parvenir à un règlement politique et diplomatique du problème nucléaire iranien.

Le 20 février 2014

Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE)

Conseil de l'Europe (CE)

OTAN

Union européenne (UE)

x
x
Outils supplémentaires de recherche