18 juillet 200123:44

DECLARATION CONJOINTE DE MOSCOU DES CHEFS D'ETAT DE LA RUSSIE ET DE LA CHINE

1347-18-07-2001

  • ru-RU1 fr-FR1

Traduction non-officielle du russe

Sur l'invitation de V.V.Poutine, Président de la Fédération de Russie, Jiang Zemin, Président de la République populaire de Chine, a effectué le 15-18 juillet une visite officielle en Fédération de Russie. Les chefs d'Etat de la Russie et de la Chine, après avoir discuté en détail l'évolution des liens entre la Russie et la Chine durant la dernière décennie, déclarent que la construction des relations d'un partenariat égal de confiance et de la coopération stratégique représente le choix historique juste qui est déterminant pour la consolidation de la coopération globale entre la Fédération de Russie et la République populaire de Chine, la consolidation de l'amitié des peuples de la Russie et de la Chine et la formation d'un ordre international équitable et rationnel. Un plan à long terme du développement perspectif des relations bilatérales au XXIe siècle est tracé.

Les chefs d'Etat de la Russie et de la Chine constatent avec satisfaction qu'au XXIe siècle avenu, les bases socio-politiques et économiques des relations russo-chinoises deviennent toujours plus solides. La Russie et la Chine entendent consolider le bon voisinage et l'amitié de génération en génération, approfondir la coopération pratique mutuellement avantageuse, aspirer au développement et à la prospérité communs. Les deux états vont continuer l'extension de leur coopération dans les affaires internationales, contribuer à la paix et à la stabilité au monde entier à la formation d'un monde multipolaire.

A cette fin, les chefs d'Etat de la Russie et de la Chine déclarent ce qui suit:

I

Le Traité du bon voisinage, l'amitié et la coopération entre la Fédération de Russie et la République populaire de Chine, conclu le 16 juillet 2001 par les chefs d'Etat de la Russie et de la Chine, est un jalon important dans l'histoire des relations des deux états et marque le début d'une nouvelle étape dans les rapports entre les Parties. Le Traité qui est un document fondamental définissant le développement des relations russo-chinoises au siècle nouveau, généralise sur la base de l'expérience historique les principes essentiels, l'esprit et les réalisations des relations russo-chinoises, fixe juridiquement l'idéologie pacifique des deux états et de leurs peuples: "amis pour toujours, mais jamais ennemis". Le Traité confirme que les rapports d'amitié des deux états sont les relations interétatiques de type nouveau, qui se construisent sur la base de la non-adhésion à une union, de la non-confrontation et de la non-orientation contre les pays tiers. Les chefs d'Etat de la Russie et de la Chine sont persuadés que les relations russo-chinoises sur la base solide du Traité s'élèveront certainement au cours de notre siècle à un niveau nouveau, supérieur.

II

Les chefs d'Etat de la Russie et de la Chine confirment qu'ils sont prêts à maintenir toujours les traditions et à consolider les mécanismes de l'organisation, entre les deux états, de visites réciproques et de rencontres régulières au sommet, à échanger constamment de vues sur les problèmes bilatéraux et internationaux importantissimes. Les offices de politique étrangère, de la défense, de la justice, économiques, scientifico-techniques renforceront leur coordination et consolideront leur coopération.

L'extension des contacts amicaux et de la coopération des Parties dans le domaine de l'enseignement, de la culture, de la santé et du sport favorisent le resserrement et la consolidation de la base sociale du bon voisinage, de l'amitié et de la confiance réciproque entre les deux états. Le Comité russo-chinois pour l'amitié, la paix et le développement est appelé à y jouer un rôle important.

III

Les chefs d'Etat de la Russie et de la Chine estiment que la mise en pratique des ententes obtenues dans le domaine des échanges commerciaux, de la science et de la technique et autres enrichiront constamment la base matérielle des rapports d'un partenariat d'égalitй et de confiance et de la coopération stratégique entre la Russie et la Chine.

Afin d'augmenter le niveau de la coopération dans les échanges commerciaux, la science et la technique, les Parties promulgueront activement leur coopération dans les domaines suivants: gros projets conjoints dans le pétrogazier et les hautes technologies; entreprises russes participant à la mise en valeur des régions ouest de la RPC; secteurs de l'énergie nucléaire, de l'énergie conventionnelle et construction des machines pour le secteur de l'énergie, télécommunications, information, livraisons du matériel aéronautique et coopération dans sa fabrication; construction navale; conquête pacifique de l'espace; participation de grosses entreprises chinoises à l'investissement en Russie dans les domaines suivants: mise en valeur des ressources forestières, infrastructure des transports, coopération industrielle, protection de l'environnement et autres.

Les chefs d'Etat de la Russie et de la Chine proclament leur aspiration à déployer leurs efforts pour créer les conditions favorables pour les échanges commerciaux, le perfectionnement du mécanisme des règlements bancaires réciproques, y compris par voie de règlements réciproques directs entre les banques des deux pays, le perfectionnement des prestations financières, l'augmentation de l'efficacité du mécanisme de l'arbitrage commercial russo-chinois, l'assistance informatique aux relations économiques.

Compte tenu du susdit, les chefs d'Etat de la Russie et de la Chine attachent une grande importance à la sixième rencontre régulière des chefs des gouvernements des deux pays, qui se tiendra en septembre 2001 à Saint-Pétersbourg. Cette rencontre donnera une nouvelle impulsion au développement de la coopération économique entre la Russie et la Chine pour une longue perspective.

IV

Les chefs d'Etat de la Russie et de la Chine soulignent que les Parties déploieront toujours les efforts pour transformer la frontière russo-chinoise en une frontière de bon voisinage, d'amitié, de paix éternelle, de confiance et de coopération mutuellement avantageuse. Les Parties soulignent le succès de la mise en pratique de l'Accord entre le Gouvernement de la Fédération de Russie et celui de la République populaire de Chine sur l'utilisation économique conjointe de certaines îles et des rivières frontalières contiguës en date du 9 décembre 1999 comme le témoignage de l'existence de la volonté politique des Parties à résoudre les problèmes héritées de l'histoire.

La Russie et la Chine entendent accélérer dans l'esprit constructif et d'affaires la mise au point d'une solution optimale mutuellement acceptable concernant les parties de la frontière non concertées entre les deux états. Jusque-là, le statu quo sera maintenu dans les parties non concertées.

V

Les chefs d'Etat de la Russie et de la Chine notent que la mise en pratique de l'accord ente la Russie, la Chine, le Kazakhstan, la Kirghizie et le Tadjikistan sur la consolidation de la confiance dans le domaine militaire dans la région frontalière, et sur la réduction mutuelle des forces armées dans la région frontalière, en date du 26 avril 1996 et du 24 avril 1997 respectivement, contribuent à la paix, au calme et à la stabilité dans la région frontalière. La création de l'Organisation de coopération de Shanghai avec la participation de l'Ouzbékistan en tant qu'un des états fondateurs a été un grand pas dans la cause de la consolidation de la sécurité et de la stabilité, du développement des rapports de bon voisinage, de confiance et de coopération dans la région de l'Asie Centrale et en Asie-Pacifique en général.

VI

Les chefs d'Etat de la Russie et de la Chine notent que l'indépendance nationale, la souveraineté et l'intégrité territoriale sont les éléments importantissimes du droit international et les principes fondamentaux régulant les relations internationales, ainsi que les conditions nécessaires de l'existence de chaque état. La riposte énergique à tout projet ou tentative portant atteinte auxdits principes constitue le droit légal de chaque état. La Russie et la Chine soutiennent résolument leur politique et leurs actions réciproques dans les questions de la défense de l'unité étatique et de l'intégrité territoriale.

L'expansion en évolution du terrorisme, du séparatisme et de l'extrémisme représente un sérieux danger à la sécurité des états souverains, à la paix et à la stabilité. Les chefs d'Etat de la Russie et de la Chine estiment que ce n'est qu'ensemble qu'on peut résister à ces phénomènes et résoudre ces problèmes. La Russie et la Chine vont résolument faire à ce propos des pas ciblés et concrets sur la base bi- et multilatérale.

VII

Les chefs d'Etat de la Russie et de la Chine estiment que la contribution au processus de la formation d'un monde multipolaire aide la création de l'ordre mondial stable, démocratique, non-confrontationniste, juste et rationnel. Cette tendance répond objectivement aux intérêts fondamentaux de tous les états.

Les chefs d'Etat de la Russie et de la Chine notent que la formation d'un nouvel ordre mondial international juste et rationnel se heurte à toute une série de défis. La Russie et la Chine déploieront des efforts conjoints pour consolider le rôle leader de l'ONU et de son Conseil de Sécurité dans les affaires internationales, pour résister aux tentatives d'atteindre aux normes fondamentales du droit international sous le couvert des concepts tels "l'intervention humanitaire" et "la souveraineté limitée".

Les chefs d'Etat de la Russie et de la Chine estiment surtout important d'utiliser pleinement le potentiel de l'ONU pour répartir de manière plus égale les bénéfices de la mondialisation économique et les réalisations de la croissance économique mondiale, pour réduire l'écart grandissant entre le Nord et le Sud, pour garantir à tous l'accès aux technologies d'information et de communication d'avant-garde. Les accents de la mondialisation économique doivent être mis sur le déracinement de l'inégalitй et de la pauvreté, sur la contribution au développement et aux garanties sociales, sur l'augmentation de la qualité de vie de la population.

Les chefs d'Etat de la Russie et de la Chine estiment que ce n'est que par voie de négociations pacifiques qu'on pourra trouver les moyens de régler les problèmes du Proche-Orient et de l'Irak, ceux du Kosovo (RFY) et de l'Afghanistan, ce qui répondrait aux intérêts de toutes les parties concernées.

Il existe entre la Russie et la Chine la compréhension mutuelle sur le problème de la garantie de la stabilité dans les régions contiguës à leurs territoires. La Russie et la Chine travailleront sur la base bi- et multilatérale pour garantir la stabilité et la sécurité, la consolidation de la coopération de confiance en Asie-Pacifique.

VIII

Les chefs d'Etat de la Russie et de la Chine attachent une grande importance aux problèmes de la consolidation de la stabilité stratégique au niveau global et régional, du maintien du système formé des traités dans le domaine du contrôle des armements et du désarmement, de l'avancement du processus de la non-prolifération des armes de destruction massive et des moyens de leur acheminement, de la non-satellisation des armes, de la garantie des intérêts de la sécurité de tous les états sans exception. La Russie et la Chine se tiennent de façon consécutive auxdites positions sur tous les problèmes mentionnés ci-dessus.

Les chefs d'Etat de la Russie et de la Chine confirment les positions fixées dans la Déclaration conjointe sur le NMD, signée le 18 juillet 2000 à Pékin, soulignent l'importance de principe du Traité ABM qui est la pierre angulaire de la stabilité stratégique et la base de la réduction des armes offensives stratégiques, se prononcent pour le maintien du Traité dans son état actuel. Ils se prononcent pour la réduction ultérieure des AOS dans les conditions du maintien et de l'observation du Traité ABM.

Les chefs d'Etat de la Russie et de la Chine estiment nécessaire d'intensifier les efforts de la communauté internationale visant la prévention de la prolifération des missiles et des technologies des missiles, et de continuer, avec la participation de tous les états concernés, la discussion de la possibilité d'instaurer le régime global de la non-prolifération des missiles sur la base de l'égalitй et de la non-discrimination.

Les chefs d'Etat de la Russie et de la Chine estiment qu'il existe un besoin pressant de prévenir la satellisation des armements, de conclure des documents juridiques internationaux instaurant l'interdiction de la satellisation des armements. A cette fin, la Russie et la Chine se prononcent pour la tenue des pourparlers multipartites sur ce problème lors de la Conférence sur le désarmement et pour la formation du Comité spécial pour la prévention de la course aux armements dans l'espace, en lui assignant le mandat aux négociations.

Les chefs d'Etat de la Russie et de la Chine confirment leur attachement au Document final de la Conférence de 2000 pour l'examen des effets du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) et vont consolider leur coopération dans le domaine de la non-prolifération et du désarmement nucléaires, y compris en contribuant à l'adhésion au TNP de tous les membres de la communauté internationale.

Les chefs d'Etat de la Russie et de la Chine se prononcent pour le déblocage rapide du travail de la Conférence pour le désarmement, y compris pour le début rapide des pourparlers sur la mise au point du traité d'interdiction de la production des matières fissiles pour les armes nucléaires et autres engins explosifs nucléaires.

IX

Jiang Zemin, Président de la République populaire de Chine, a invité V.V.Poutine, Président de la Fédération de Russie, à se rendre en République populaire de Chine en visite d'état en 2002 aux dates qui lui conviennent. L'invitation a été acceptée avec reconnaissance. Les dates de la visite seront concertées par voie diplomatique.

PRESIDENT

DE LA FEDERATION DE RUSSIE

PRESIDENT

DE LA REPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE

Moscou, le 16 juillet 2001

Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE)

Conseil de l'Europe (CE)

OTAN

Union européenne (UE)

x
x
Outils supplémentaires de recherche