30 décembre 201919:10

Réponse de Maria Zakharova, porte-parole du Ministère russe des Affaires étrangères, à une question de Rossiya segodnya sur la situation de l'agence de presse Sputnik en Estonie

2707-30-12-2019

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

Question: Les autorités estoniennes continuent de justifier leurs actions ciblant le bureau de Sputnik à Tallin par la "mise en œuvre des sanctions de l'Union européenne", bien que les décisions appropriées de l'UE ne contiennent que des restrictions personnelles contre Dmitri Kisselev. Quelle est la position du Ministère russe des Affaires étrangères à ce sujet?

Réponse: Nous avons constaté que Tallin avait à plusieurs reprises mentionné les "sanctions de l'UE" pour justifier ses violations grossières des droits des journalistes de l'agence de presse Sputnik d'effectuer leur activité professionnelle en Estonie. Je voudrais souligner que nous considérons toutes les restrictions de ce genre de la part de l'UE comme illégitimes. Qui plus est, nous ne sommes pas au courant d'aucune mesure unilatérale de l'UE permettant d'empêcher la liberté d'expression de manière si ostentatoire. Nous appelons les organes compétents de l'UE, notamment le Conseil européen et le Service européen pour l'action extérieure à dûment réagir aux actions des autorités estoniennes et à leurs tentatives de se justifier en citant la position de l'UE.   

 

 

 

x
x
Outils supplémentaires de recherche