1 juin 202115:48

Allocution d'ouverture de Sergueï Lavrov, Ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, lors de la réunion du CMAE des Brics, Moscou, 1er juin 2021

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

Bonjour, chers amis!

Je me réjouis de chaque nouvelle rencontre avec vous - amis et partisans des mêmes idées.

Malheureusement, l'infection de coronavirus ne nous permet pas d'organiser cette réunion en présentiel. Je voudrais encore une fois exprimer notre solidarité avec l'Inde et sa population. Nous sommes prêts à continuer d'apporter notre aide dans la lutte contre la pandémie, à établir une coopération dans ce secteur. La crise actuelle ne pourra être surmontée que par des efforts collectifs au profit des peuples de tous les pays.

Les systèmes nationaux de santé publique ne sont pas les seuls à ressentir une plus grande pression. Dans le contexte de la pandémie se sont renforcées les tendances négatives dans les relations internationales, avec l'apparition d'un potentiel conflictuel et de risques de destruction du système de stabilité stratégique. L'égoïsme national, l'aspiration à assurer sa domination par tous les moyens et l'irrespect des intérêts d'autres pays sapent les bases du système multilatéral mis en place après la Seconde Guerre mondiale, dont la pierre angulaire est le droit international. Je fais allusion à la Charte de l'Onu et non aux prétendues "règles" inventées par nos collègues occidentaux.

Le nombre de défis pour la communauté internationale et le développement durable de la planète augmente, tout autant que leur complexité. En particulier: la menace terroriste, le crime transnational, notamment dans le secteur numérique, les changements climatiques, l'augmentation de l'écart entre les riches et les pauvres. Ces problèmes ne peuvent être réglés qu'ensemble.

Aujourd'hui, nous pourrons évoquer en détail tout l'ordre du jour dans un esprit de respect mutuel tout en s'orientant sur le résultat, comme cela est inhérent aux Brics. Notre groupe joue un rôle majeur dans le règlement des problèmes mondiaux actuels, c'est un exemple de véritable multilatéralisme, inclusif, universel et non discriminatoire.

Dans ce contexte, nous soutenons l'initiative de nos amis indiens pour que les ministres des Affaires étrangères des Brics envoient un signal commun fort au monde en faveur du renforcement et de la réforme du système multilatéral sur la base immuable du droit international, en confirmant le rôle central de l'organisation la plus universelle et inclusive, l'Onu, dans les affaires internationales. La voix commune des Brics sur cette question est plus sollicitée que jamais.

 

 

 

 

Calendar

x
x

Archive

Outils supplémentaires de recherche