14 août 202017:13

Déclaration de Vladimir Poutine, Président de la Fédération de Russie, concernant les propositions de la Russie de réunir les chefs d'Etat des membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies avec la participation de dirigeants de l'Allemagne et de l'Iran

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

Les discussions sur le dossier iranien au Conseil de sécurité des Nations unies deviennent de plus en plus tendues. La situation s'aggrave. Des accusations infondées sont exprimées envers l'Iran. Des projets de résolution sont en cours d'élaboration visant à détruire les décisions unanimes antérieures du Conseil de sécurité.

La Russie reste entièrement attachée au Plan d'action global commun sur le nucléaire iranien, dont la signature en 2015 fut un grand exploit politique et diplomatique qui a permis d'écarter la menace d'un conflit armé et de renforcer le régime de non-prolifération de l'arme nucléaire.

En 2019, la Russie a présenté le nouveau Concept de sécurité dans la zone du Golfe. Il trace les voies concrètes pour régler efficacement l'enchevêtrement de problèmes dans cette région. Nous sommes certains qu'il est possible de surmonter les problèmes en prêtant attention et en adoptant une approche responsable des positions réciproques, en agissant respectueusement et sur une base collective.

Dans cette région, comme partout ailleurs dans le monde, il ne peut y avoir de place pour le chantage et le diktat de qui que ce soit. Les approches unilatérales de la recherche de solutions n'aident pas.

En mettant en place une structure intègre de sécurité dans le Golfe, il est important de conserver le bagage positif accumulé plus tôt au prix d'importants efforts.

De ce fait, nous proposons de réunir au plus vite en visioconférence une réunion des chefs d'Etat des membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies avec la participation également de dirigeants de l'Allemagne et de l'Iran. L'objectif consiste à déterminer les démarches permettant d'éviter la confrontation et l'aggravation de la situation au Conseil de sécurité des Nations unies. Il est important d'apporter un soutien collectif à la réalisation ininterrompue de la résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations unies qui a créé la base juridique internationale pour la mise en œuvre du Plan d'action.

Nous suggérons également pendant la réunion des dirigeants de s'entendre sur les paramètres du travail commun afin de contribuer à la mise en place dans le Golfe de mécanismes fiables pour garantir la sécurité et renforcer la confiance. Il est possible d'y parvenir en unissant la volonté politique et l'énergie constructive de tous nos pays et des pays de la région.

Nous appelons les partenaires à étudier attentivement notre proposition. L'alternative étant la hausse de la tension et du risque de conflit. Il faut éviter une telle évolution de la situation. La Russie est ouverte à une coopération constructive avec tous ceux qui souhaitent écarter la situation d'un seuil dangereux.

La question est urgente. En cas de disposition claire des dirigeants à une discussion, nous proposons d'organiser rapidement la mise au point de l'agenda, des modalités et des délais du sommet vidéo au niveau des ministères des Affaires étrangères des sept pays.

 

Calendar

x
x

Archive

Outils supplémentaires de recherche