23 décembre 201919:18

Réponses à la presse de Sergueï Lavrov, Ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, Moscou, 23 décembre 2019

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

Question: Selon certaines informations, les autorités grecques n'envisagent pas de remettre Alexandre Vinnik à la France - comme cela était prévu - mais aux États-Unis. Y a-t-il une confirmation? Pouvez-vous commenter ces informations?

Sergueï Lavrov: Selon nos données, la justice grecque a adopté une décision assez rusée, car il y avait trois requêtes: française, américaine et russe. Contrairement à ce que nous avions évoqué ici avec le Ministre grec des Affaires étrangères Níkos Déndias qui avait promis de réexaminer attentivement nos arguments, notamment les arguments modifiés compte tenu des amendements à la législation grecque, ils ne nous ont rien dit et ont adopté une décision indiquant que la cour recommandait l'extradition (que le Ministère de la Justice a confirmée) vers la France, les États-Unis ou la Russie, dans cet ordre.

Alors que la France, comme je l'ai entendu, renonce déjà à sa demande d'extradition, cela signifie qu'Alexandre Vinnik sera transmis aux États-Unis. L'intéressé s'y oppose catégoriquement et a déjà lancé une grève de faim. Nous le considérons comme une approche absolument inacceptable de nos collègues grecs qui - je vais le souligner encore une fois - avaient promis d'examiner les faits supplémentaires que nous leur avions présentés, mais ne l'ont pas fait. Nous maintenons des contacts étroits avec eux et insistons sur la nécessité d'entreprendre de nouveaux efforts en ce qui concerne l'examen de notre requête. L'Ambassade russe à Athènes mène déjà le travail en ce sens.

Question: Quelles mesures concrètes Moscou pourrait-il adopter en réponse aux sanctions américaines contre le Nord Stream 2 et le Turkish Stream? Quand pourraient-elles être lancées et entrer en vigueur?

Sergueï Lavrov: Vous voulez tout savoir immédiatement. Mais cette question exige une analyse et un travail calmes. Je vous assure que ces actions grossières et absolument inacceptables, qui violent toutes les normes imaginables du droit international et de la décence diplomatique et humaine, ne resteront pas sans réponse.             

 

Calendar

x
x

Archive

Outils supplémentaires de recherche