23 décembre 201919:15

Allocution d'ouverture de Sergueï Lavrov, Ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, lors de sa rencontre avec Walid Mouallem, Ministre des Affaires étrangères de la République arabe syrienne, Moscou, 23 décembre 2019

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

Monsieur le Ministre,

Nous sommes ravis de vous saluer à Moscou. Notre nouvelle rencontre est plus que jamais opportune. Nos relations bilatérales se développent de manière dynamique, conformément aux ententes entre le Président russe Vladimir Poutine et le Président syrien Bachar al-Assad.

A l'occasion de votre déplacement actuel, nous avons organisé la - déjà - 12e réunion de la Commission permanente russo-syrienne pour la coopération commerciale, économique, scientifique et technique. Si je comprends bien, les résultats de ce travail sont très concrets et sont tournés vers l'avenir. A l'ordre du jour figure également le rétablissement du fonctionnement à part entière de toutes les institutions de l'État et de ses projets économiques. En réalité, la Syrie revient déjà à la vie pacifique. Cette dernière a été rendue possible grâce aux efforts de l'Armée syrienne - soutenue par les forces aériennes russes - qui continue de rétablir le contrôle sur le territoire du pays.     

Nous sommes convaincus que l'aboutissement logique du rétablissement de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de la Syrie créera un contexte optimal pour la résolution de tous les problèmes liés à la protection des droits de différents groupes ethniques et confessionnels de la Syrie. Nous estimons que la communauté internationale doit, comme on le dit, prendre en considération le maximum des événements dans votre pays lors de l'établissement des plans d'aide aux Syriens dans leur retour à la vie pacifique.

Outre des objectifs sociaux et économiques, il est évidemment très important de créer les conditions nécessaires pour le retour des réfugiés et des personnes déplacées dans leur foyer.

Nous sommes naturellement satisfaits du fait que le processus politique - le travail du Comité constitutionnel - a enfin été lancé malgré toutes les tentatives de l'empêcher.

Nous apprécions la possibilité d'évoquer avec vous aujourd'hui les moyens d'assurer le plus efficacement possible notre coopération afin de progresser durablement dans tous ces domaines.

La poursuite de la lutte sans compromis contre les restes des groupes terroristes sur le territoire syrien constitue évidemment une partie intégrante de nos efforts communs.

Nous ferons tout notre possible afin d'accomplir pleinement la résolution 2254 du Conseil de sécurité de l'Onu qui prévoit le rétablissement complet de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de la Syrie. Le progrès en ce sens doit être assuré uniquement par les Syriens-mêmes, sans aucune ingérence extérieure.

Je suis ravi de vous voir!

 

 

Calendar

x
x

Archive

Outils supplémentaires de recherche