31 janvier 201417:34

Commentaire du porte-parole du Ministère des Affaires étrangères de la Russie Alexander Loukachevitch à l’issue du sommet de Celak

172-31-01-2014

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

Le deuxième sommet de la Communauté des États d'Amérique latine et des Caraïbes (Celak) s'est tenu du 28 au 29 janvier à La Havane.

A son issue une Déclaration détaillée, qui traduit la volonté des pays membres à la consolidation ultérieure de l'Amérique latine en tant qu'un nouveau centre d'un monde multipolaire, a été adoptée. Les participants au sommet ont convenu de rechercher des solutions aux problèmes régionaux et bilatéraux exclusivement à travers le dialogue et les négociations sur la base du droit international. L'objectif déclaré est la transformation de la région en une zone de développement pacifique.

Les résultats de ce forum important et représentatif confirme que la Russie et la Celak partagent des principes communs qui servent de base pour la politique étrangère de nos pays. Il s'agit, avant tout, du respect absolu du droit international et de la Charte de l'Onu, l'égalité souveraine des États, la non-utilisation ou la menace de la force, la démocratie, la défense des droits humains, les buts économiques, sociaux et d'environnement du développement durable, la stabilité mondiale et régionale, la sécurité énergetique et alimentaire, le résolution les problèmes liés aux changements climatiques.

Nos approches sur un nombre de questions chaudes de l'agenda international sont également proches ou coïncident, y compris sur la Syrie et l'Iran. Cette position de nos partenaires de l'Amérique latine crée des conditions favorables pour le renforcement de la coopération entre la Russie et la Celak sur un large éventail de questions.

Le succès du sommet de La Havane, sous la présidence de Cuba, a confirmé la haute autorité de ce pays dans la région. Nous notons également que les membres de la Celak ont souligné le rejet de la politique américaine de maintenir le blocus économique, commercial et financier contre Cuba. Ceci est un anachronisme de la "guerre froide", qui ne correspond pas aux réalités du monde moderne.

Nous considérons l'émergence de la Celak comme un processus prometteur qui vise à harmoniser le développement de l'intégration de l'Amérique latine dans plusieurs domaines. Nous voyons un partenaire potentiel dans cette union.

C'est avec satisfaction que nous constatons l'intensification des relations entre la Russie et la Celak. Dans le cadre de la visite à Moscou en mai 2013 des ministres des Affaires étrangères de la "troïka" élargie de la Communauté des États d'Amérique latine et des Caraïbes un important accord sur la mise en place d'un mécanisme de dialogue politique et de coopération dans le format Russie-Celak a été atteint. Nous allons poursuivre à approfondir notre interaction avec cette structure universelle unissant tous les pays d'Amérique latine et des Caraïbes.

Le 31 janvier 2014

Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE)

Conseil de l'Europe (CE)

OTAN

Union européenne (UE)

x
x
Outils supplémentaires de recherche