29 mai 201315:19

Rencontre des Ministres des affaires étrangères de la Fédération de Russie et de « la Troika » élargie de la Communauté des États latino-américains et des Caraïbes (CELAC), Moscou, le 29 mai 2013

1081-29-05-2013

  • ru-RU1 fr-FR1 es-ES1

Communiqué conjoint

Le 29 mai 2013 a eu lieu la première visite à la Fédération de Russie des ministres des affaires étrangères des Etats qui constituent une « Troika » élargie de la Communauté des États latino-américains et des Caraïbes (CELAC) : la République de Cuba avec Bruno Rodriguez Parilla comme président provisoire de cette communauté, la République de Chili avec le député du Ministre des affaires étrangères Alfonso Silva Navarro, la République de Costa Rica avec Enrique Castillo Barrantes et la République d'Haîti avec Pierre-Richard Casimir comme président provisoire de la Communauté des Caraïbes. Les Ministres ont échangé de vues avec le Ministre des affaires étrangères de la Fédération de Russie Sergueï Lavrov dans le domaine du processus de la consolidation de la CELAC en tant que mechanism de la coordination politique et de l'intégration de l'Amérique latine et des Caraïbes qui reflète l'aspiration à l'unité et au renforcement du système multipolaire des relations internationales. Les ministres ont noté la volonté de la Russie et de la CELAC de développer les relations multilaterales.

En développant les accords du Communiqué conjoint adopté dans le cadre de la première rencontre des Ministres des affaires étrangères de la Fédération de Russie et de « la Troika » de la CELAC qui a eu lieu à New York le 28 septembre 2012, les ministres ont réaffirmé leur intérêt à intensifier le dialogue politique et élargir la cooperation multinationale pour assister au développement des relations mutuellement avantageues entre la Russie et la CELAC.

En se basant sur ledit ils ont propose de créer un mécanisme permanent du dialogue politique et de la cooperation entre la Russie et la CELAC pour créer une platforme correspondante pour discuter et accorder les positions concernant les points de l'agenda internationale présentant un intérêt. Les Ministres des affaires étrangères de « la Troika » élargie de la CELAC soumettront cette proposition à l'examen et l'approbation par d'autres Etat-membres de la Communauté au cours de la prochaine rencontre des ministres des affaires étrangères.

Les Parties ont souligné que cette cooperation va être dirigée en particulier vers le renforcement du caractère multilateral et la promotion des principes du droit international et de la Charte de Nations Unies, la consolidation de la démocratie et l'assurance de tous les droits de l'homme pour tous; la lutte contre le terrorisme international sous toutes ses formes et dans toutes ses manifestations y compris son financement; la lutte commune contre le trafic illicite de drogues et d'armes, la traîte des êtres humains, la legalisation des revenues criminels, la criminalité transnationale organisée ainsi que d'autres nouveaux menaces et défis; la promotion de la sécurité énergétique et alimentaire; la protection de l'environnement; le développement économique durable.

Les ministres ont confirmé l'importance de la participation des tous les Etats à la creation d'un ordre mondial transparent, démocratique, juste et égal qui garantirait le maintient de la paix et la sécurité interantionales, le progrès de tous les peoples. Ils sont convaincus que pour la lutte efficace contre les défis et les menaces globaux il faut renforcer la cooperation solidaire, mutuellement respectueuse et avantageuse internationale entre les peoples et les gouvernements visant à résoudre les questions politiques, économiques, sociales, culturelles et humanitaires internationales.

Les ministres ont réaffirmé leur attachement absolu au Traité de non-prolifération nucléaire (TNP) conformément à ses trois elements principaux tels que le désarmement nucléaire, la non-prolifération et l'usage pacifique de l'énergie nucléaire. Ils ont noté l'importance de la Conférence de haut niveau sur le désarmement nucléaire qui aura lieu en marge de l'Assemblée générale de l'ONU le 26 septembre 2013.

Les Parties ont appelé à l'établissement le plus vite possible de d'une zone libre d'armes nucléaires ainsi que d'autres armes de destruction massive au Moyen Orient conformément aux decisions adoptées par la la Conférence d'examen du TNP de 2010.

Les Ministres ont reconnu l'importance et la contribution dans l'affaire de la paix et de la sécurité internationale du Traité de l'interdiction des armes nucléaires en Amérique latine et dans les Caraïbes et des protocoles additionnels (Traité de Tlatelolco).

Les ministres ont réitéré leur position commune de principe sur la nécessité d'annuler le plus vite possible le blocage économique et financier de la République de Cuba par les États-Unis, ce que soutiennent la grande majorité des pays-membres de l'ONU.

Les Parties se sont encore une fois prononcées pour la reprise rapide des pourparlers directs entre le Gouvernement de la République Argentine et le Gouvernement du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord afin de trouver une solution pacifique et finale de la dispute sur la souveraineté des Maldives sur la fondation des décisions pertinentes de l'Assemblé Générale des Nations Unies et de son Comité spécial de la décolonisation.

Les ministres ont reconnu les efforts de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (UNSTAMIH) qui ont pour but de garantir la stabilité et sécurité dans le pays et de faciliter son rétablissement conformément au mandat confié par le Conseil de Sécurité de l'ONU. Les activités de l'UNSTAMIH seront plus efficaces si le Gouvernement haïtien, qui est premièrement responsable de tous les aspects de la stabilisation dans le pays, met en œuvre le projet du développement durable de long terme.

Le ministre russe des affaires étrangères Sergueï Lavrov a réaffirmé que la Russie était prête à continuer de participer dans les efforts internationaux pour assister la République Haïtienne à reconstruire et développer le pays. La Russie et la «Troika» élargie de la CELAC ont appelé la communauté internationale à poursuivre et renforcer l'assistance dans la reconstruction et le développement durable de Haïti en respectant sa souveraineté.

Ils se sont dits profondément préoccupés par les défis et menaces existants, y compris la crise mondiale d'aujourd'hui qui a multiple manifestations interdépendantes et un impact négatif sur les efforts de nos États visant à garantir la croissance et le développement socio-économique durable. Ils ont appelé la communauté internationale à prendre des mesures urgentes afin de faire face aux défauts et déséquilibres systémiques et de poursuivre les efforts visant à réformer et rendre plus solide le système financier mondial. Cela inclut la régulation des marchés financiers et l'accomplissement des obligations dans les domaines de la coopération et de la réforme des organisations financières internationales.

C'est dans ce contexte que le ministre russe des affaires étrangères Sergueï Lavrov a attiré l'attention de ses homologues des pays-membres de la «Troika» élargie de la CELAC aux priorités des la présidence russe dans le G20 en 2013, dont les principaux sont de rendre plus rapide la croissance économique, d'augmenter l'emploi, maintenir la stabilité des finances publiques, réformer le système monétaire international, accroître les investissements dans le secteur réel, rendre libre la commerce internationale et faciliter le développement mondial. La Partie russe a souligné sa volonté de se rendre compte des points de vue des pays en développement et de leurs associations, y compris la CELAC.

Les ministres ont également procédé à un échange des vues sur le sujet du développement économique dans les relations entre la Russie et les pays d'Amérique Latine et des Caraïbes dans le format bilatéral autant que multilatéral. Ils ont souligné la possibilité d'effectuer des efforts communs dans les domaines de la haute technologie, de l'élargissement des échanges en produits à haute valeur ajoutée, de la promotion des investissements et de la mise en œuvre des projets et des plans de coopération industrielle.

Les ministres ont souligné que les liens d'amitié, qui existent entre les peuples de la Russie et des pays d'Amérique Latine et des Caraïbes, constituent une base propice à l'approfondissement des grands contacts culturels, à la facilitation de la coopération et de l'échange d'expériences en conformité avec les priorités des deux régions, au rapprochement des visions des langues et des traditions de nos peuples respectifs, autant qu'à la consolidation de la coopération dans le domaine de l'éducation et à l'extension des échanges académiques.

Les ministres se sont félicités des résultats de la visite, de l'ambiance bienveillante et du caractère ouvert et amical des pourparlers. Ils se sont prononcés pour la consolidation des relations amicales et de la coopération tout azimut entre la Fédération de Russie et les pays-membres de la CELAC.

Les ministres ont exprimé leur reconnaissance au Gouvernement de la Fédération de Russie pour l'organisation de la rencontre et pour un accueil chaleureux.

Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE)

Conseil de l'Europe (CE)

OTAN

Union européenne (UE)

x
x
Outils supplémentaires de recherche