Discours du Ministre

3 juillet 202015:46

Allocution d'ouverture de Sergueï Lavrov, Ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, lors de son entretien avec Aguila Salah, Président de la Chambre des députés de la Libye, Moscou, 3 juillet 2020

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

Monsieur le Président, chers collègues,

Nous sommes ravis de recevoir en Fédération de Russie la délégation de la Chambre des députés de la Libye sous votre présidence. Vous êtes venus à l'invitation de la Présidente du Conseil de la Fédération de l'Assemblée fédérale russe, Valentina Matvienko, et vous avez déjà mené un entretien substantiel avec elle aujourd'hui. Nous vous remercions d'avoir accepté de profiter de votre visite à Moscou pour organiser également des consultations au Ministère des Affaires étrangères.

Votre visite se déroule à une période difficile pour la Libye. Le pays ne parvient toujours pas à se remettre des conséquences de l'aventure militaire des pays de l'Otan en 2011, qui a de facto démantelé la structure étatique, détruit le système de gouvernance, et mené à la dissolution des forces de l'ordre. Depuis toutes ces années, la Russie part du principe que le conflit libyen n'a pas de solution militaire, que toutes les contradictions peuvent et doivent être réglées par des méthodes politiques à la table des négociations, par les Libyens eux-mêmes.

A cet égard, nous avons été sincèrement inspirés par l'initiative que vous avez avancée, monsieur le Président, le 23 avril à l'occasion du mois du Ramadan. Nous avons soutenu à l'époque et nous continuons de soutenir votre proposition de cesser immédiatement les activités militaires, d'entamer le dialogue politique pour constituer les nouveaux organes de pouvoir unifiés avec une représentation équitable des trois régions historiques de la Libye.

Nous avons également remarqué le document baptisé Déclaration du Caire, qui a été annoncé par le Président égyptien Abdel Fattah al-Sissi le 6 juin pendant votre visite en Égypte. Nous pensons que cette initiative du Caire s'inscrit dans le cadre des décisions de la conférence internationale de Berlin pour la Libye et pourrait constituer la base des discussions interlibyennes pour mettre en œuvre votre initiative. La Russie continue de participer activement aux efforts pour régler la crise libyenne aussi bien en participant à toutes les initiatives multilatérales qu'en poursuivant le travail via les canaux bilatéraux avec toutes les forces libyennes sans exception. Notre ligne fondamentale est confirmée par votre visite actuelle à Moscou, monsieur le Président.

Je voudrais profiter de l'occasion pour m'arrêter sur deux autres thèmes internationaux qui font traditionnellement l'objet de notre dialogue avec le monde arabe et musulman. Je fais avant tout allusion à la situation du processus de paix israélo-palestinien, qui est dans l'impasse, et sur laquelle nous adoptons des positions similaires aux décisions qui ont été prises ces derniers mois à la Ligue arabe et à l'Organisation de coopération islamique. Nous sommes certains que la grossière violation des bases juridiques internationales du processus de paix israélo-palestinien tire un trait sur les perspectives de la solution à deux États et risque de provoquer des conséquences imprévisibles pour la sécurité de toute la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord.

Nous pensons qu'aujourd'hui plus que jamais sont sollicités les efforts de la communauté internationale pour créer les conditions pour la reprise immédiate des négociations israélo-palestiniennes directes sous l'égide du Quartet des médiateurs internationaux et avec la participation active des pays arabes. Bien évidemment, l'une des principales questions nécessitant d'être réglées pour le succès de nos efforts communs est le rétablissement de l'unité palestinienne, et à cet égard nous avons noté avec satisfaction la conférence de presse conjointe des représentants du Fatah et du Hamas hier, où a été annoncée la décision de défendre ensemble les intérêts de l’État palestinien sur la base de l'Organisation de libération de la Palestine. Nous espérons que tous les représentants arabes soutiendront activement cette tendance. Nous saluerions également un rôle actif des pays arabes pour contribuer au processus de paix en Syrie. Nous soutenons activement toutes les actions qui contribueront à faire cesser les tentatives de nos collègues occidentaux d'isoler la République arabe syrienne. Nous prônons le retour de la Syrie au sein de la famille arabe. Je sais que cette question est actuellement évoquée à la Ligue arabe. J'espère qu'elle sera réglée de manière juste et en tenant compte des intérêts de tout le monde arabe et islamique.

La Russie cherche activement à faire respecter la résolution 2254 du Conseil de sécurité des Nations unies sur la Syrie. A cet égard, je voudrais noter l'activité intensive et continue du format d'Astana. Récemment, les présidents de la Russie, de la Turquie et de l'Iran en tant que pays garants de ce processus ont organisé une nouvelle visioconférence et ont réaffirmé leur ligne visant à régler le problème syrien uniquement en encourageant le dialogue entre les Syriens eux-mêmes. Le rétablissement de la présence d’États arabes à Damas pourrait y contribuer. Ce processus a déjà commencé. Je sais que vous comptez également engager des démarches en ce sens et nous le saluons.

La tâche d'éradiquer la menace terroriste reste prioritaire en Syrie, en Libye et dans d'autres parties de cette région cruciale. Cette lutte doit être intransigeante, successive, sans doubles standards et, évidemment, sans tentatives d'utiliser des terroristes et des extrémistes à des fins conjoncturelles pour promouvoir des intérêts égoïstes et géopolitiques.

Monsieur le Président, pour revenir au thème des relations russo-libyennes, je voudrais vous informer que nous avons décidé de relancer l'activité de l'ambassade de Russie en Libye, qui sera dirigée à l'étape actuelle par le chargé d'affaires Jamched Boltaev. Il se trouvera provisoirement sur le territoire tunisien, mais je voudrais souligner que ses fonctions incluent la représentation de la Russie sur tout le territoire libyen.

Bienvenue à vous et à tous les membres de votre délégation. Nous comptons sur des pourparlers concrets, utiles et productifs.

 

 

Calendar

x
x

Archive

Outils supplémentaires de recherche