Commentaires et déclarations du porte-parole ministère des Affaires Etrangères

31 juillet 201715:53

Communiqué du Département de l'Information et de la Presse du Ministère russe des Affaires étrangères concernant le refus de faire participer la Russie au projet international de rénovation du Musée-Mémorial sur le territoire de l'ancien camp nazi de Sobibor

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

Nous sommes déçus par le refus de Varsovie de faire participer la Russie au projet international de rénovation du Musée-Mémorial de Sobibor.

Nous voudrions rappeler que la partie russe a été invitée à se joindre au projet de rénovation du Musée-Mémorial de Sobibor en 2013. Ce projet initié par la Pologne, Israël, les Pays-Bas et la Slovaquie suppose la construction d'un nouveau mémorial, l'aménagement du musée et la mise en place de l'infrastructure appropriée. La Russie a positivement réagi à cette invitation exprimant sa disposition à participer activement à la perpétuation de la mémoire des prisonniers du camp de concentration, y compris des participants à la révolte héroïque de 1943 organisée par des prisonniers de guerre soviétiques menés par Alexandre Petcherski, soldat de l'Armée rouge. De plus, Moscou s'est dit prêt à apporter une contribution financière significative à l'aménagement du mémorial.

Cependant, les pourparlers qui ont suivi avec les autorités polonaises concernant l'adhésion de la Russie au projet n'ont apporté aucun résultat: sous différents prétextes Varsovie repoussait la décision finale et associait la participation de la Russie au projet à de nouvelles conditions, qui n'ont jamais été communiquées à la Russie. Au final, en juillet 2017 nous avons reçu de Varsovie un communiqué officiel indiquant que le Comité administratif international du projet, réuni les 12 et 13 juin 2017, a décidé de "poursuivre la coopération dans sa composition actuelle qui existe depuis plusieurs années".

Nous considérons cette décision comme amorale du point de vue de la vérité historique. Il est difficile de nier que la participation de la Russie à la mise en place d'un Musée-Mémorial de Sobibor rénové est parfaitement justifiée. L'impasse faite sur les faits historiques n'a pas d'explication logique et ne doit pas passer inaperçue pour la communauté internationale. L'intention de ne pas admettre la Russie parmi les participants au projet fait partie de la russophobie clairement affichée par Varsovie ces derniers temps et de l'aspiration des Polonais à imposer leur vision de l'histoire en rabaissant le rôle de l'URSS et de l'Armée rouge dans la Seconde Guerre mondiale.

Calendar

x
x

Archive

Outils supplémentaires de recherche

Ajouts récents

Ajouts récents