Agrégateur de contenus

3 septembre 202112:23

Commentaire de Maria Zakharova, porte-parole du Ministère des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, concernant la cessation de l'activité du Groupe d'observateurs de l'OSCE aux postes de contrôle routiers internationaux Goukovo et Donetsk à la frontière russo-ukrainienne

1724-03-09-2021

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

 

Le 2 septembre, pendant la réunion du Conseil permanent de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, la Fédération de Russie a annoncé sa décision de ne pas prolonger le mandat du Groupe d'observateurs de l'OSCE aux postes de contrôle routiers internationaux de Goukovo et de Donetsk, à la frontière russo-ukrainienne, après son expiration le 30 septembre prochain.

Cette présence de l'OSCE sur le terrain avait été instaurée en juillet 2014 à l'issue d'une réunion des ministres des Affaires étrangères au format Normandie à Berlin.

Le déploiement du Groupe était un geste de bonne volonté de la Russie afin d'inciter Kiev à suivre une voie pacifique pour le règlement de la crise dans l'Est de l'Ukraine. Cette mesure de confiance devait contribuer au règlement au plus vite du conflit intérieur en Ukraine.

Néanmoins, les autorités ukrainiennes et leurs protecteurs occidentaux n'ont pas respecté cette démarche de la Fédération de Russie. Étant donné qu'en sept ans d’activité, le Groupe n'a constaté aucune projection de troupes, d'armements, de munitions ou de matériel de Russie dans le Donbass, ces pays cherchaient à profiter de la présence même de l'OSCE sur le territoire russe pour confirmer de prétendus "engagements" de la Russie dans le cadre des Accords de Minsk signés après l'arrivée des observateurs, et surtout pour détourner l'attention de la communauté internationale de la réticence obstinée des autorités ukrainiennes à accomplir les Accords de Minsk. La Fédération de Russie a averti plusieurs fois qu’il était nécessaire de redresser la situation. Malheureusement, ce geste de bonne volonté est resté sans réponse.

Il est devenu évident que l'activité du Groupe d'observateurs de l'OSCE à la frontière russo-ukrainienne n'exerçait pas une influence positive sur le processus de paix, et que son maintien était inopportun.

La Russie remercie les collaborateurs et la direction du Groupe, qui ont rempli leurs fonctions avec professionnalisme, et elle est prête à leur apporter toute sa contribution pour terminer le travail sur le territoire russe et leur retour chez eux.

Outils supplémentaires de recherche