Agrégateur de contenus

30 décembre 201918:14

Commentaire du Département de l'Information et de la Presse du Ministère russe des Affaires étrangères concernant les événements provoqués par l'adoption de la loi sur la religion au Monténégro

2705-30-12-2019

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

La Russie est très préoccupée par la situation formée en raison de l'adoption par le parlement du Monténégro de la loi "Sur la liberté de religion ou de conviction et la situation juridique des communautés religieuses".

Un bon exemple de l'atmosphère entourant ce texte réside dans les troubles constatés dans la salle des séances (17 députés du parti d'opposition Front démocratique ont été interpellés) et les contestations massives dans plusieurs villes du pays réunissant des personnalités religieuses et publiques.

La nouvelle loi permet notamment aux autorités du Monténégro de saisir plus de 650 sites religieux de l'Eglise orthodoxe serbe situés sur le territoire du pays afin de les transmettre éventuellement à l'Eglise orthodoxe locale, une entité schismatique et non-reconnue. L'objectif est visiblement de renforcer la pression administrative sur l'Eglise orthodoxe serbe afin de la pousser complétement hors du pays.

Nous sommes persuadés de la nécessité de respecter absolument les droits légitimes des Eglises orthodoxes canoniques. Le mépris par rapport à leur opinion, les atteintes aux réalités historiques, les tentatives d'usurper la propriété et de diviser les croyants de manière artificielle pourraient se solder par des problèmes majeurs.

La loi adoptée par le parlement du Monténégro et signé par le Président Milo Đukanović non seulement nuit aux intérêts de la métropole du Monténégro de l'Eglise orthodoxe serbe, mais aussi porte ce sujet au niveau international. L'unité et la cohésion du monde orthodoxe, la protection de ses traditions séculaires garantissent le développement normal de la société.  

 

 

 

 

 

 

Outils supplémentaires de recherche