Agrégateur de contenus

25 décembre 201919:07

Commentaire de Maria Zakharova, porte-parole du Ministère russe des Affaires étrangères, concernant les problèmes liés à la délivrance des visas américains aux officiers russes du Comité d'état-major du Conseil de sécurité des Nations unies

2681-25-12-2019

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

Compte tenu de la situation révoltante créée en septembre dernier par les États-Unis, qui ont refusé d'octroyer un visa à certains membres de la délégation russe qui devaient participer à la session de l'Assemblée générale de l'Onu, le sabotage qui continue d'être exercé par Washington contre les collaborateurs russes du Secrétariat de l'Onu à New York attire l'attention.

Il s'agit cette fois de problèmes rencontrés par le Ministère russe de la Défense. Les officiers russes qui ont passé la sélection et ont été nommés par le Secrétaire général de l'Onu aux départements militaires du Secrétariat, sont obligés d'attendre pendant des mois l'octroi d'un visa américain. La durée d'examen de certaines demandes de visa dépasse parfois un an.

Il existe également des cas scandaleux où les collaborateurs russes qui travaillent déjà à New York ne peuvent pas faire prolonger leur visa, ce qui les oblige à terminer leur contrat et à revenir en Russie. Un tel "outil administratif" permet aux Américains de recourir à la concurrence déloyale: ils privent les Russes des postes qui les intéressent et les remplacent par leurs propres militaires.

Il est à noter que tout cela se passe dans le contexte du laxisme évident du Secrétaire général de l'Onu Antonio Guterres, qui ignore de fait la violation par les États-Unis de la Charte et l'accord de localisation des services centraux de l'Onu. Ces actes normatifs et d'autres textes fixent les conditions de service et les droits des collaborateurs de l'Organisation, garantis par le Secrétaire général.

 

 

 

 

 

Outils supplémentaires de recherche