Agrégateur de contenus

18 décembre 201919:08

Commentaire du Département de l'information et de la presse du Ministère russe des Affaires étrangères concernant l'adoption en République tchèque de la loi sur la reconnaissance du 21 août en tant que "Journée en mémoire des victimes de l'invasion et de l'occupation (de la République socialiste tchécoslovaque) par les troupes du Pacte de Varsovie en 1968"

2625-18-12-2019

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

C'est avec une très grande déception que nous avons appris l'adoption en République tchèque de la loi qui proclame le 21 août en tant que "Journée en mémoire des victimes de l'invasion et de l'occupation (de la République socialiste tchécoslovaque) par les troupes du Pacte de Varsovie en 1968". Cette approche des partenaires est contraire à nos accords bilatéraux fixés dans l'Accord russo-tchèque de relations et de coopération amicales (26 août 1993), dans lequel les parties ont exprimé "la volonté de tirer définitivement un trait sur le passé totalitaire lié à l'usage de la force inadmissible contre la Tchécoslovaquie en 1968 et la présence injustifiée des troupes soviétiques qui a suivie sur le territoire tchécoslovaque".

L'aspiration de Prague à revenir aux événements datant d'un demi-siècle afin de les inscrire dans le contexte politique contemporain, la réticence de tourner cette page de l'histoire, qui ternit l'atmosphère des relations russo-tchèques, ne contribuera certainement pas à la bonne marche de la coopération bilatérale.

Outils supplémentaires de recherche