19 octobre 200312:12

INTERVENTION D'I.S.IVANOV, MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES DE LA RUSSIE, À LA RENCONTRE MINISTÉRIELLE DE LA CEAP À BANGKOK AYANT POUR SUJET: «LE TERRORISME ET LA COOPÉRATION ANTITERRORISTE», (LE 18 OCTOBRE 2003)

2357-19-10-2003

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

Traduction non-officielle du russe

Intervention d'I.S.Ivanov, Ministre des affaires étrangères de la Russie, à la rencontre ministérielle de la CEAP à Bangkok ayant pour sujet: «Le terrorisme et la coopération antiterroriste»

(Le 18 octobre 2003)

Mesdames, Messieurs!

La réalisation d'une tâche aussi importante que la consolidation des efforts dans toutes les dimensions de la lutte antiterroriste suppose la création dans le monde d'une atmosphère du rejet du terrorisme et de toutes ses formes et manifestations, ainsi que le perfectionnement de la base de droit international et national de l'opposition à ce phénomène.

A ce propos, je voudrais attirer l'attention à l'idée du perfectionnement du mécanisme du remboursement du dommage matériel causé par les attentats. Nous pourrions, disons, renforcer les schémas en vigueur, en y utilisant les institutions du système financier mondial, les prélèvements ciblés éventuels des budgets nationaux, ainsi que les moyens confisqués aux terroristes. La Russie est intervenue avec les considérations détaillées à ce propos à la Conférence new-yorkaise sur la lutte contre le terrorisme en septembre dernier.

Les initiatives similaires se trouvent aussi dans les recommandations du Conseil consultatif d'affaires de la CEAP, préparées pour le sommet actuel.

Les instruments financiers et économiques que nous mettons au point dans l'opposition à la menace terroriste doivent englober toute la gamme de l'activité de notre forum – finances, transport, énergie, contrôle douanier, santé, sécurité informatique, etc.

Les tâches que nous nous donnons à la CEAP dans le domaine de l'opposition au terrorisme, répondent aux efforts de la communauté internationale, déployés dans le cadre du système de l'ONU, du G8, d'autres forums et organisations. Partant, augmente le besoin d'établir avec eux une étroite interaction pratique.

On possède dйjà de bons exemples de cela. On est en présence de l'unanimité des participants du Forum en faveur du maintien dans ce domaine des contacts avec les organes de travail du G8. Nous saluons l'idée de refléter dans la déclaration finale des leaders participants de la CEAP l'accélération du travail visant à arrêter le commerce illicite de complexes de missiles antiaériens (CMA), ce qui correspond aux pas approuvés par le G8 à Evian.

On a bien débuté du point de vue du perfectionnement et de prolifération des technologies antiterroristes modernes, en tenant la première conférence sur les garanties de la sécurité du commerce à Bangkok. Ont été utiles la séance de haut niveau sur la sécurité des maritimes voies à Manille, ainsi que les séminaires sur l'organisation de la soi-disant «frontière intelligente» (Vancouver) et la lutte contre le blanchiment de l'argent (Tokyo).

Il faut apprécier positivement les recommandations au secteur privé dans la lutte contre le terrorisme, mises au point par le Groupe de travail de la CEAP, pour garantir la sécurité de l'agriculture. Leur mise en pratique est utile du point de vue de la consolidation du travail antiterroriste national, du renforcement de la coordination des actions de l'état et du business.

Face à la menace terroriste, il est extrêmement important de garantir la sécurité énergétique de la région de la CEAP. Et c'est compréhensible. 60 % du pétrole consommé ici sont importés. Nous allons par tous les moyens coopérer pour résoudre ce problème avec nos partenaires du Forum vers la création d'une nouvelle configuration énergétique et de transport en AP.

D'autres nouveaux défis, qui surgissent parfois assez rapidement et de façon imprévisible, exigent une sérieuse attention. Il suffit de citer l'épidémie de la pneumopathie atypique, dont on a su arrêter la prolifération, y compris grâce aux efforts unis de divers pays, l'état de l'environnement, le niveau de développement des sciences sur la vie et la société.

Nous saluons à ce propos le début des travaux du Forum d'innovation de la création de nouvelles marchandises et prestations, afférentes à la santé, pour l'augmentation de la qualité de vie. Pour notre part, nous prévoyons de l'inciter à participer à ses futures séances, sur la base permanente, des représentants du business russe, des milieux académiques, de l'opinion.

Nous croyons que l'expérience de la lutte contre la pneumopathie atypique pourra être utilisée comme base pour l'élaboration des réponses à l'apparition de nouvelles maladies infectieuses, l'opposition aux crises qui apparaissent en général.

Certes, dans les conditions modernes, le succès du développement est fonction non seulement des facteurs économiques, mais du degré croissant de la santé physique et morale de la nation.

Concernant la Russie, au cours de l'année passée après Los-Cabos, nous avons fait beaucoup.

On a poursuivi le processus du perfectionnement de la législation intérieure dans le domaine de l'opposition au terrorisme financier.

La Russie a ratifié 11 sur 12 conventions antiterroristes «sectorielles».

La Russie entend continuer d'augmenter sa coopération avec les partenaires étrangers sur le problème des défis globaux – tant sur la base bilatérale que dans le cadre des organisations internationales et des structures existantes, et, certes, contribuer avec un maximum d'activité aux travaux du Forum de la CEAP sur la piste antiterroriste.

Le 19 octobre 2003

Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE)

Conseil de l'Europe (CE)

OTAN

Union européenne (UE)

x
x
Outils supplémentaires de recherche