21 novembre 202018:00

Allocution d'ouverture de Sergueï Lavrov, Ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, lors de son entretien avec Ilham Aliev, Président de l'Azerbaïdjan, Bakou, 21 novembre 2020

2027-21-11-2020

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

 

Monsieur Aliev,

Avant toute chose, je vous transmets les plus chaudes salutations du Président russe Vladimir Poutine. C'est suite à son entente avec vous d'organiser rapidement une visite que nous nous trouvons ici au sein d'une délégation interministérielle, ce qui reflète l'intention du Président russe Vladimir Poutine de soutenir activement les efforts pour la mise en œuvre des accords du 9 novembre 2020, de souligner le caractère stratégique particulier de notre partenariat avec l'Azerbaïdjan. Les entretiens d'aujourd'hui sur les différents axes de notre coopération seront évidemment orientés sur la promotion et le développement des relations bilatérales au profit de nos peuples.

Nous tenons en grande estime la position de l'Azerbaïdjan en soutien à la Déclaration du 9 novembre 2020. Comme vous l'avez dit, tout le monde n'a pas immédiatement accepté cet accord. Certains ont cherché à l'interpréter à travers le prisme des jeux géopolitiques au lieu de se focaliser sur le résultat: stopper l'effusion de sang, passer à la vie pacifique, lancer les processus de reconstruction et régler les problèmes humanitaires. Une telle attitude ne correspond évidemment pas aux exigences du monde contemporain.

Nous saluons particulièrement le fait que vous soulignez constamment la nécessité de la réconciliation dans la région. Nous sommes absolument convaincus que c'est tout le sens du travail à venir: songer réellement aux gens et non à des intérêts importés.

Via les casques bleus russes, avec nos collègues azéris et la participation des autorités arméniennes, nous mettons au point des solutions concrètes aux problèmes humanitaires au profit des personnes qui reviennent telles que l'aménagement de l'infrastructure civile, la mise en place du nécessaire pour débloquer les communications économiques et de transport et, évidemment, la participation des organisations internationales - du Comité international de la Croix-Rouge, des structures de l'Onu pour les réfugiés, du PNUD, de l'Unicef, de l'Unesco, qui doivent plus activement œuvrer pour la préservation du patrimoine culturel et religieux dans cette région ancienne.

Nous espérons que les coprésidents du Groupe de Minsk de l'OSCE, qui dirigent depuis des années le processus de paix avec la Russie, se joindront au règlement de ces problèmes en tenant compte et en s'appuyant sur la Déclaration du 9 novembre 2020. Car vous et le Président russe Vladimir Poutine avez souligné plusieurs fois que ces accords allaient dans le sens des principes reposant à la base de l'activité du Groupe de Minsk de l'OSCE.

Nous vous remercions sincèrement pour votre hospitalité.

Documents supplémentaires

Photos

Conseil de l'Europe (CE)

OTAN

Union européenne (UE)

Affichage de contenus web

x
x
Outils supplémentaires de recherche