20 octobre 201714:55

Allocution d'ouverture du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors de son entretien avec le Secrétaire général du Conseil de l'Europe Thorbjorn Jagland, Moscou, 20 octobre 2017

2009-20-10-2017

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

 

Monsieur le Secrétaire général,

Chers collègues,

Nous nous réjouissons de cette nouvelle rencontre avec vous. Nous espérons pouvoir évoquer toutes les questions qui concernent la coopération entre la Russie et le Conseil de l'Europe.

Nous avons toujours considéré et considérons le Conseil de l'Europe comme une organisation européenne universelle autonome qui, sur la base de ses mécanismes conventionnels uniques, assure l'unité de l'espace juridique et humain du continent. Il me semble que la signification du Conseil de l'Europe augmente dans la situation actuelle, dans la mesure où de très nombreux problèmes actuels auxquels sont confrontés les pays européens, les pays membres du Conseil de l'Europe, se rapportent justement aux compétences de l'organisation que vous dirigez. Cela concerne les problèmes liés aux droits des migrants et des minorités, y compris les droits linguistiques, les problèmes des personnes sans citoyenneté qui, malheureusement, persistent, et la montée en puissance des sentiments extrémistes, y compris néonazis. Je noterai également l'intolérance religieuse. Je pense que dans tous ces domaines, le mécanisme conventionnel actuel du Conseil de l'Europe est parfaitement applicable, et nous prônerons son utilisation.

Bien sûr, nous sommes très préoccupés par la situation  à l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) compte tenu des tentatives de discriminer les députés. Nous apprécions vos efforts visant à normaliser cette situation. Je suis convaincu que durant vos entretiens qui ont déjà eu lieu avec les dirigeants des deux chambres de l'Assemblée fédérale de la Fédération de Russie, vous avez mentionné ce sujet. Nous trouvons également très utile votre entretien d'aujourd'hui avec la Déléguée des droits de l'homme en Fédération de Russie Tatiana Moskalkova.

Nous serons donc prêts à un échange sincère sur toutes les questions qui vous préoccupent en tant que Secrétaire général et celles que la Russie souhaiterait voir réglées dans le cadre du Conseil de l'Europe.

 

Documents supplémentaires

Photos

Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE)

OTAN

Union européenne (UE)

Affichage de contenus web

x
x
Outils supplémentaires de recherche