13 octobre 202116:22

Allocution de Sergueï Lavrov, Ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, lors d'une conférence de presse conjointe avec Téte António, Ministre des Affaires étrangères de l'Angola, à l'issue de leurs pourparlers, Moscou, 13 octobre 2021

2051-13-10-2021

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

 

Nous venons de mener des pourparlers avec mon homologue angolais Téte António. L'entretien a été traditionnellement amical et s’est déroulé dans une atmosphère chaleureuse. Nous nous sommes rappelés des années quand nous travaillions ensemble à New York.

L'un des principaux résultats de nos pourparlers a été la confirmation des deux côtés de la nécessité, pour tous les États, de respecter rigoureusement les principes et les normes de la Charte de l'Onu.

C'est ainsi que nous développons notre partenariat privilégié avec l'Angola, en s'appuyant sur les traditions d'amitié et de coopération datant de l'époque de la lutte du peuple angolais pour sa liberté et son indépendance avec le soutien de notre pays.

Nos relations se caractérisent par un haut niveau de confiance. Le ton est donné par les présidents, qui ont débouché sur des ententes concernant les axes centraux de notre partenariat au cours de deux rencontres en 2019, à Moscou et à Sotchi.

En dépit du déclin de l'économie mondiale dû à la pandémie de coronavirus, une dynamique positive se maintient dans les liens commerciaux et économiques, ce qui répond à l'aspiration mutuelle à faire passer le partenariat d'affaires au niveau supérieur. Les institutions et les entreprises concernées poursuivent les préparatifs pour la mise en œuvre de nombreux projets mutuellement avantageux dans les domaines de l'industrie, de l'exploitation minière, de l'agriculture et des technologies de pointe.

On notera également un axe relativement nouveau de notre coopération: l'usage pacifique de l'espace extra-atmosphérique. Nous identifions également de bonnes perspectives dans le secteur de l'usage pacifique de l'énergie nucléaire.

Les entreprises russes témoignent d’un intérêt grandissant pour le marché angolais, large et prometteur.

Nous aiderons les milieux d'affaires des deux pays, notamment en utilisant le mécanisme utile du conseil d'affaires Angola-Russie récemment créé. Toutes les questions seront examinées lors de la prochaine réunion de la Commission intergouvernementale russo-angolaise pour la coopération économique, scientifique et technique et le commerce, qui devrait se dérouler dans quelques mois à Luanda.

L’élargissement des liens socioculturels fait également l’objet d’un intérêt croissant. Nous poursuivons avec succès la pratique de formation des spécialistes angolais dans des universités russes à la fois dans les spécialités civiles qu'au niveau des universités des forces de l'ordre du Ministère de la Défense. Nos contacts au niveau des ministères de la Défense sont traditionnellement étroits. Le Ministre angolais de la Défense a participé au salon miliaire Army 2021 en Fédération de Russie en août dernier. Une nouvelle réunion du comité intergouvernemental pour la coopération militaro-technique se prépare. Ce sera une étape importante dans le renforcement de notre partenariat.

Nous coopérons étroitement à l'Onu, nous soutenons mutuellement nos initiatives. Nous prônons le fait que dans le règlement de tout conflit, pour surmonter n’importe quelle crise, tous les pays membres de l'Onu doivent s’appuyer sur la nécessité d'un dialogue, de chercher des solutions durables sur la base d'un consensus et la nécessité de respecter les droits des peuples à disposer d'eux-mêmes. C'est sur la base de ces positions fondamentales que nous avons examiné la situation sur le continent africain, avant tout dans les points chauds comme la RDC, la région des Grands lacs, la Centrafrique, le Mozambique et le Mali. Avec nos amis angolais, nous partons du principe que tous ces conflits doivent être activement réglés en s'appuyant sur les initiatives avancées par les organisations subrégionales et l'Union africaine.

En tant que membre du Conseil de sécurité des Nations unies et partenaire de longue date de l'Union africaine et d'autres organisations sur le continent africain, la Russie continuera de contribuer activement à la garantie de la stabilité et de la sécurité sur le continent.

Dans nos efforts, nous apprécions toujours les avis et les conseils exprimés par nos amis angolais, compte tenu du rôle actif et constructif de l’Angola sur plusieurs axes des efforts pour régler les conflits en Afrique, notamment en tant que Président de la Conférence internationale sur la région des Grands lacs.

Je remercie sincèrement mon homologue et ami pour le travail commun. Je suis certain que nous aiderons nos relations à se développer au profit de nos peuples.

Documents supplémentaires

Photos

x
x
Outils supplémentaires de recherche