7 juin 202120:55

Sur l’entretien téléphonique de Sergueï Lavrov, Ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, avec Jean-Yves Le Drian, Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères de la République française, et Heiko Maas, Ministre des Affaires étrangères de la République fédérale d’Allemagne

1152-07-06-2021

  • de-DE1 en-GB1 ru-RU1 fr-FR1

Communiqué de presse

 

Lundi 7 juin, le Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov s'est entretenu par téléphone avec le Ministre français de l'Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian et le Ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas.

Les ministres ont échangé en profondeur leurs avis sur les perspectives du règlement du conflit ukrainien dans le Donbass suite à la visioconférence du 26 mai dernier entre les conseillers politiques des dirigeants des pays du Format Normandie. Les interlocuteurs ont souligné l'absence d'alternative aux Accords de Minsk et à la nécessité de tenir les engagements pris par toutes les parties. Sergueï Lavrov a mis l'accent sur le caractère inadmissible des tentatives entreprises par Kiev visant à réviser les Accords de Minsk et les décisions du "sommet de Normandie" prises en décembre 2019 à Paris. Il a également attiré l'attention sur l'absence de réaction des collègues occidentaux aux déclarations de Kiev allant à l'encontre des accords en vigueur. Le Ministre a souligné en particulier le caractère inadmissible des mesures discriminatoires envers la population russophone en Ukraine, de la ligne des autorités de Kiev visant à ukrainiser de force les minorités nationales, à réprimer les opposants politiques et les médias, et de la complaisance vis-à-vis des néonazis.

Les chefs de diplomatie ont évoqué la situation à la frontière entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie, autour du Haut-Karabakh, ainsi que la mise en œuvre des termes des déclarations des dirigeants de l'Azerbaïdjan, de l'Arménie et de la Russie du 9 novembre 2020 et du 11 janvier 2021. Ils ont souligné l'importance de respecter rigoureusement le cessez-le-feu et la nécessité d'un règlement politique et diplomatique des différends. Les ministres ont réaffirmé le rôle du Groupe de Minsk de l'OSCE dans les négociations entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie. Le Ministre russe a noté que toute participation d'organisations internationales n’était possible qu’avec l'aval de Bakou et d'Erevan.

Ils ont également abordé certains aspects de la situation dans les Balkans. Sergueï Lavrov a notamment pointé la nécessité de fermer le Bureau du Haut représentant pour la Bosnie-Herzégovine et de passer tout le pouvoir et la responsabilité du destin du pays aux autorités de la Bosnie-Herzégovine conformément aux principes des Accords de Dayton. Les tentatives de nommer à ce poste un nouveau représentant sans consensus au sein du Comité directeur, entre les parties bosniaques et en contournant le Conseil de sécurité des Nations unies, sont incompatibles avec les intérêts de la stabilisation en Bosnie-Herzégovine.

Sergueï Lavrov, Jean-Yves Le Drian et Heiko Maas ont également évoqué plusieurs autres questions de l’ordre du jour international.

Documents supplémentaires

Photos

x
x
Outils supplémentaires de recherche