26 novembre 202014:26

Déclaration à la presse de Sergueï Lavrov, Ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, à l'issue de sa rencontre avec Alexandre Loukachenko, Président de la République du Bélarus, 26 novembre 2020

2059-26-11-2020

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

 

Nous venons de nous entretenir avec le Président biélorusse Alexandre Loukachenko, qui a réaffirmé son attachement aux accords conclus au sommet entre nos deux pays et, avant tout, à la ligne visant à renforcer globalement nos liens d'alliés et stratégiques dans tous les domaines.

Nous avons également parlé de la coopération en politique étrangère, de la mise en œuvre du Programme d'actions convenues en matière de politique étrangère de l’État de l'Union pour 2020-2021. Il est régulièrement adopté et approuvé par les chefs d’État. Nous organiserons aujourd'hui une réunion conjointe des collèges des ministères des Affaires étrangères de la Russie et du Bélarus. Pour les diplomates, c'est un élément primordial du travail conjoint en plus des échanges annuels de visites des ministres des Affaires étrangères. Il existe une telle structure pratiquement dans tous les domaines de la coopération interétatique. Se tiendra également une réunion conjointe des collèges des ministères de la Culture, ce qui est important pour promouvoir les contacts humains, les échanges sociaux. Nous le soutenons activement.

Nous avons parlé de l'activité de l'OTSC. Dans quelques jours aura lieu la réunion du Conseil des ministres des Affaires étrangères, puis la réunion du Conseil de sécurité collective au niveau des chefs d’État. La Russie préside l'OTSC à l'étape actuelle. Notre présidence prendra fin lors de ce sommet. Le Bélarus préside actuellement l'UEE. Nous tenons en grande estime les initiatives et les actions entreprises à ce poste par Minsk afin de promouvoir notre intégration multilatérale. La prochaine étape sera la présidence biélorusse de la CEI. Nous avons échangé nos avis sur les priorités qui seront promues par nos amis. Nous les soutenons et pensons que tout cela profitera à la coopération dans le cadre de la CEI.

Nous avons parlé des relations entre nous et l'Occident, l'Otan, l'UE, les États-Unis. Nous constatons, soyons directs, une attitude hostile envers la Russie et le Bélarus. Nous constatons des tentatives actives d'influencer les processus intérieurs. Les dirigeants occidentaux ne le cachent pas non plus. Des documents sur la promotion de la démocratie sont adoptés: il en existe aussi concernant la Russie. Le Congrès américain vient de soumettre un tel document sur le Bélarus. Nous y réagissons calmement. Nous avons un État de l'Union. Nous avons des moyens pour nous défendre, pour défendre notre indépendance. C'est la position commune de nos présidents et gouvernements.

 

 

             

Documents supplémentaires

Photos

x
x
Outils supplémentaires de recherche