20 novembre 202018:34

Sur l'entretien téléphonique de Sergueï Lavrov, Ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, avec Audrey Azoulay, Directrice générale de l'Unesco

2014-20-11-2020

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

 

Communiqué de presse

 

Vendredi 20 novembre, le Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, Président de la Commission de la Fédération de Russie pour l'Unesco, s'est entretenu par téléphone avec Audrey Azoulay, Directrice générale de l'Unesco.

Audrey Azoulay a remercié les autorités russes pour leurs félicitations à l'occasion du 75e anniversaire de l'organisation qu'elle dirige.

Les deux interlocuteurs ont évoqué la coopération entre la Russie et l'Unesco. Une attention particulière a été accordée aux possibilités d'utiliser le potentiel de l'Unesco pour contribuer au règlement de la situation humanitaire dans la zone du conflit du Haut-Karabakh, notamment pour la protection des monuments culturels et des sites religieux qui ont été touchés par les activités militaires et les actes de vandalisme, ainsi que pour le rétablissement du système éducatif dans la région. L'initiative d'Audrey Azoulay d'envoyer dans la région une mission préliminaire pour étudier les capacités pratiques de travail dans les domaines mentionnés en accord avec les parties intéressées a été soutenue par la partie russe.

Sergueï Lavrov et Audrey Azoulay ont également réaffirmé l'importance de mettre en œuvre au plus vite le mémorandum entre l'Unesco et l'Ermitage sur l'interaction dans la protection et la restauration des biens culturels dans les zones de conflit au Moyen-Orient, notamment à Alep et Palmyre en Syrie.

Le Ministre russe a souligné le rôle de l'Unesco dans la garantie de l'approche réellement universelle de la promotion de la coopération internationale dans les domaines de compétence de l'Organisation, ce qui est particulièrement d'actualité dans la situation actuelle où plusieurs pays avancent, sous le drapeau du "multilatéralisme", des initiatives qui ne s'appuient pas sur l'élaboration de positions mutuellement acceptables et tentent d'abuser de l'autorité de l'Unesco.

Sergueï Lavrov et Audrey Azoulay sont convenus de poursuivre leurs contacts sur les thèmes mentionnés et d'autres points de l'ordre du jour de l'Unesco.

 

Documents supplémentaires

Photos

x
x
Outils supplémentaires de recherche