19 novembre 202019:03

Sur l'entretien téléphonique de Sergueï Lavrov, Ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, avec Jean-Yves Le Drian, Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères de la République française

1998-19-11-2020

  • ru-RU1 fr-FR1 en-GB1

Communiqué de presse

 

Jeudi 19 novembre, le Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov s'est entretenu par téléphone avec le Ministre français de l'Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian.

Les deux chefs de diplomatie ont évoqué la situation autour du processus de paix au Haut-Karabakh à l'issue des efforts de médiation de la Russie pour un cessez-le-feu à part entière et l'arrêt de toutes les activités militaires dans la zone du conflit. Ils ont souligné l'importance de garantir la mise en œuvre des termes de la déclaration trilatérale des dirigeants de la Russie, de l'Arménie et de l'Azerbaïdjan du 9 novembre 2020. En ce sens, la coopération avec le Comité international de la Croix-Rouge, le Haut-Commissariat de l'Onu pour les réfugiés, le PNUD et l'Unesco revêt une signification particulière. Sergueï Lavrov a expliqué les paramètres de la participation des casques bleus russes, ainsi que les fonctions du Centre interministériel de réaction humanitaire.

Les deux ministres sont d'accord sur le fait qu'actuellement les problèmes prioritaires sont le retour sûr des déplacés internes et des réfugiés, le déblocage de toutes les communications économiques et de transport de la région, l'aide humanitaire et la reconstruction de l'infrastructure civile.

Les deux chefs de diplomatie ont échangé leurs avis sur les démarches à suivre afin de régler durablement et à part entière la crise autour du Haut-Karabakh dans l'intérêt égal des peuples azéri et arménien en s'appuyant sur les principes convenus dans le cadre du Groupe de Minsk de l'OSCE.

Les deux ministres ont également évoqué la mise en œuvre des décisions du sommet au "format Normandie" du 9 décembre 2019 à Paris. La Russie a réaffirmé la nécessité de remplir de bonne foi les décisions mentionnés pour régler le conflit dans le Sud-Est de l'Ukraine en s'appuyant sur les Accords de Minsk du 12 février 2015.

Sergueï Lavrov a noté le caractère inadmissible des tentatives de Paris et de Berlin de défendre les autorités de Kiev dans leur aspiration à désavouer les Accords de Minsk.

Sergueï Lavrov et Jean-Yves Le Drian sont convenus de rester en contact étroit concernant les questions relatives à l'interaction entre la Russie et la France en politique étrangère.

 

 

 

 

 

 

Documents supplémentaires

Photos

x
x
Outils supplémentaires de recherche