9 novembre 202017:53

Sur l'entretien téléphonique de Sergueï Lavrov, Ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, avec Edi Rama, Premier ministre et Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères de l'Albanie, Président en exercice de l'OSCE

1917-09-11-2020

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

Communiqué de presse

 

Lundi 9 novembre, le Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov s'est entretenu par téléphone avec Edi Rama, Premier ministre et Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères de l'Albanie, Président en exercice de l'OSCE, à l'initiative de ce dernier.

Les deux ministres ont évoqué la préparation de la réunion du Conseil des ministres des Affaires étrangères de l'OSCE à Tirana (3-4 décembre 2020), qui se tiendra en visioconférence, et les perspectives de travail de l'Organisation dans le contexte de détérioration de la situation épidémiologique dû à la pandémie de nouveau coronavirus.

Les deux interlocuteurs ont échangé leurs avis sur les solutions pour surmonter la crise institutionnelle au sein de l'OSCE, les possibilités de renforcer le dialogue et de déboucher sur une coopération constructive dans le cadre d'un agenda fédérateur et d'une sécurité basée sur la coopération.

Au moment d'aborder la situation en Biélorussie, Sergueï Lavrov a noté que le lancement du mécanisme de Moscou vis-à-vis de Minsk avait davantage limité les capacités de l'OSCE de contribuer de manière constructive au dialogue entre les autorités biélorusses et l'opposition. Les conclusions du rapporteur Wolfgang Benedek sont partiales et non professionnelles. L'auteur s'est permis de faire des recommandations politisées sortant loin du cadre des pouvoirs et des compétences des institutions et des mécanismes de l'Organisation. Cet exemple a mis encore plus en évidence les doubles standards qui détruisent la confiance envers l'OSCE.

 

 

 

Documents supplémentaires

Photos

x
x
Outils supplémentaires de recherche