23 juin 202012:13

Allocution d'ouverture de Sergueï Lavrov, Ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, lors de la visioconférence des ministres des Affaires étrangères de la Russie, de l'Inde et de la Chine, Moscou, 23 juin 2020

965-23-06-2020

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

 

Chers amis,

Bonjour à nouveau. Avant tout, je voudrais vous saluer et vous remercier d'avoir accepté de participer à la réunion d'aujourd'hui. Elle se déroule en visioconférence. Je suis ravi de vous voir tous en bonne santé et de bonne humeur. C'est toujours important.

Nous nous entretenons à la veille du défilé de la Victoire à Moscou, qui se tiendra cette année le 24 juin. Ce jour-là, il y a 75 ans, s'est déroulé le défilé de la Victoire immédiatement après le triomphe dans la Seconde Guerre mondiale, la Grande Guerre patriotique. A l'époque, sur la place Rouge, avaient marché ceux qui avaient infligé un coup fatal à la machine de guerre hitlérienne. Je voudrais profiter de l'occasion pour exprimer ma reconnaissance sincère à nos amis d'Inde et de Chine pour avoir envoyé des unités militaires afin qu'elles participent au défilé. C'est une confirmation visible de l'histoire commune qui lie nos peuples.

Aujourd'hui, nous faisons face à d'autres menaces, notamment le Covid-19. La pandémie continue d'emporter des vies humaines, d'affecter sérieusement la politique et l'économie mondiales. Nous le voyons très bien également. La pandémie a mis en évidence une interconnexion sans précédent de la communauté internationale sans tenir compte de la situation géographique et du niveau de prospérité. Elle a confirmé de nouveau qu'il était impossible, dans le monde contemporain interconnecté, de "rester de côté" et de se distancer des problèmes transfrontaliers.

D'autres menaces et risques dangereux communs pour l'humanité ne sont pas non plus totalement réglés. C'est notamment le cas du terrorisme international. Le travail pour le combattre se poursuit avec un certain succès, mais il est clair que cette menace est loin d'être éliminée. Je profite de l'occasion pour réaffirmer notre soutien à l'initiative indienne visant à adopter une convention globale sur la lutte contre le terrorisme. D'autres menaces transfrontalières, qui alimentent notamment le terrorisme, n'ont pas non plus été réglées: je veux parler du trafic de stupéfiants et d'autres formes de criminalité transfrontalière. Et, évidemment, tout le monde est parfaitement conscient de la nécessité de stopper la dégradation de l'environnement et de régler les problèmes liés au changement climatique.

La communauté internationale doit s'unir dans ces conditions mais, malheureusement, en dépit de tous les facteurs objectifs, même dans les conditions actuelles les tentatives ne cessent pas de promouvoir des intérêts égoïstes, de régler ses comptes avec des adversaires géopolitiques, d'essayer de renverser des régimes jugés indésirables, notamment par un large recours aux restrictions unilatérales illégitimes. Nous sommes profondément préoccupés par l'aspiration de plusieurs pays occidentaux à s'écarter du système basé sur la reconnaissance universelle des normes du droit international, et à essayer de remplacer le droit international par un prétendu "ordre basé sur des règles" où, à chaque fois, les règles sont déterminées en fonction de la conjoncture du moment. Cette ligne réduit la prévisibilité sur la scène internationale et attise la méfiance. Cela ne peut pas ne pas nous préoccuper.

La Russie, l'Inde et la Chine exigent successivement que les relations interétatiques reposent sur la base solide et, je souligne, reconnue, du droit international, afin d'assurer la stabilité globale et la prospérité de tous. C'est cette ligne qui a été réaffirmée par nos dirigeants aux sommets du groupe des RIC à Buenos Aires en novembre 2018 et à Osaka en juin 2019. Nous sommes unanimes concernant le rejet des méthodes unilatérales de construction des relations internationales, qui plus est quand ces méthodes unilatérales débouchent sur des approches de force.

Je suis certain que l'exploitation des potentiels de nos trois pays continuera de jouer un important rôle de stabilisation dans les affaires mondiales, restera un appui pour toute la communauté internationale dans le règlement efficace de nombreux problèmes actuels, l'affirmation des principes d'un véritable multilatéralisme.

Je vous remercie de votre attention, et je transmets la parole à mon homologue indien.

x
x
Outils supplémentaires de recherche