3 avril 202022:20

Commentaire du Département de l'information et de la presse du Ministère des Affaires étrangères de la Fédération de Russie en lien avec la participation de la direction du Conseil de l'Europe au forum international en ligne "Rule of Corona"

542-03-04-2020

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

Jeudi 2 avril sur le site du Conseil de l'Europe est paru un communiqué indiquant que sa Secrétaire générale, Marija Pejčinović Burić, prononcerait un discours avec le vice-Président du Conseil de sécurité de la Fédération de Russie Dmitri Medvedev pendant la session plénière du forum en ligne "Rule of Corona" organisé dans le cadre du Forum juridique international de Saint-Pétersbourg, et que la Direction générale Droits de l'homme et État de droit du Conseil de l'Europe coprésiderait le débat sur les droits de l'homme en quarantaine.

Eu égard à la prolifération du coronavirus dans le monde, le 10e Forum juridique international de Saint-Pétersbourg a été reporté de mai 2020 à mai 2021, du 18 au 22.

Dans le même temps, il a été décidé d'organiser sur sa plateforme interactive, du 10 au 12 avril 2020, un forum international spécial nommé 9½ "Rule of Corona", consacré aux aspects juridiques de la vie sociale dans les conditions de pandémie. Dans le cadre de cette activité, il est prévu d'évoquer notamment la garantie des droits de l'homme, la gestion étatique et la législation, le fonctionnement du système judiciaire, de l'espace de l'information, des régimes sanitaires de restrictions, les affaires économiques, et d'autres aspects du développement de l'économie, de la société et de l’État dans les conditions de pandémie. Les représentants des organes de pouvoir, des organisations internationales, des tribunaux, des bureaux d'avocats et de notaires, les chefs d'entreprise, les avocats, et les chercheurs de différents pays sont invités à y participer.

Nous saluons le fait que la Secrétaire générale du Conseil de l'Europe Marija Pejčinović Burić a accepté de prononcer un discours à l'ouverture du forum en ligne, ainsi que la disposition du directeur général Droits de l'homme et État de droit du Conseil de l'Europe Christos Giakoumopoulos de co-présider sa section "Les droits de l'homme en quarantaine". Nous nous attendons également à la participation de représentants de la Cour européenne des droits de l'homme à cet événement.

Bien évidemment, le thème de la réaction efficace aux conséquences de l'épidémie de coronavirus est la priorité numéro 1 à l'ordre du jour global. Il est réjouissant que la proposition russe d'organiser un débat en ligne sur les aspects juridiques de ce problème ait trouvé un grand écho parmi les experts reconnus du monde entier.

Nous pensons qu'il est plus que jamais important que le Conseil de l'Europe exploite son grand potentiel en tant qu'organisation européenne multisectorielle afin de renforcer la coopération internationale pour réagir rapidement aux différents défis de la pandémie: de la protection des droits de l'homme, avant tout la protection des couches de population socialement démunies, à l'échange d'expérience avancée dans le domaine de la santé, de l'éducation et de l'assistance en situation d'urgence. Nous sommes convaincus que dans les conditions actuelles difficiles, le Conseil de l'Europe doit cesser d'être un lieu de règlement de comptes politiques et devenir une plateforme pour unir les efforts de tous les pays d'Europe dans la lutte contre les problèmes communs. C'est, selon nous, le gage de l'accomplissement de l'objectif principal de l'Organisation: parvenir à une plus grande cohésion entre ses pays membres.

x
x
Outils supplémentaires de recherche