8 février 202000:05

Allocution de Sergueï Lavrov, Ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, lors d'une conférence de presse conjointe avec Delcy Rodriguez, vice-Présidente exécutive du Venezuela, suite aux pourparlers avec Nicolas Maduro, Président du Venezuela, Caracas, 7 février 2020

222-08-02-2020

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

Madame la vice-Présidente exécutive,

Mesdames et messieurs,

Je me sens comme chez moi au Venezuela. Je voudrais exprimer ma reconnaissance sincère pour l'hospitalité dont vous avez fait preuve à l'égard de notre délégation.

Cette visite a été très chargée. Une longue conversation de confiance vient de se terminer avec le Président vénézuélien Nicolas Maduro, et depuis ce matin je me suis entretenu avec le Ministre des Affaires étrangères Jorge Arreaza et la vice-Présidente exécutive Delcy Rodriguez - pourparlers auxquels ont également participé les ministres responsables des questions économiques au sein du gouvernement vénézuélien.

Nous avons accordé une attention particulière aux questions concrètes dont le règlement est nécessaire afin d'approfondir notre partenariat stratégique. Dans cette discussion, nous nous sommes référés à l'entente conclue par le Président russe Vladimir Poutine et le Président vénézuélien Nicolas Maduro au cours de leur rencontre à Moscou le 25 septembre 2019.

Nous avons fermement souligné notre attachement et notre respect de la souveraineté du Venezuela, notre solidarité avec le gouvernement et le peuple du Venezuela dans leur lutte contre la pression illégale exercée par les États-Unis et leurs acolytes. Nous rejetons les sanctions illégales, les méthodes de chantage et de diktat dans les relations internationales, toute démarche sapant les principes de la Charte des Nations unies, notamment l'ingérence dans les affaires intérieures d’États souverains et les menaces d'usage de la force.

Avec une participation active de nos pays, le mouvement pour la défense de la Charte des Nations unies prend de l'ampleur à l'Onu. Je suis convaincu que cette tâche est particulièrement d'actualité.

Nous avons concerté nos actions visant à approfondir la coordination sur la scène internationale. Nous sommes convenus d'intensifier le travail pour accroître la coopération commerciale, économique, d'investissement et sociale dans le contexte des sanctions illégales. Ces actions concertées sont particulièrement prometteuses dans les domaines comme l'énergie, les ressources naturelles, les différents secteurs de l'industrie, de l'agriculture et des transports.

Bien évidemment, nous allons développer la coopération militaro-technique afin de garantir la capacité de défense de nos amis, notamment face aux menaces extérieures. Tous les aspects de notre coopération matérielle et pratique seront évoqués pendant la session de la Commission de haut niveau pour la coopération commerciale et économique prévue en mai 2020. Nous avons également exprimé notre total soutien aux efforts du Président vénézuélien Nicolas Maduro et des autorités du pays pour établir le dialogue national, garantir la participation de toutes les couches sociales aux destinées du pays. Le large soutien social à cette ligne de principe et successive a été confirmé aujourd'hui quand nous avons participé à une réunion spéciale de "la table ronde du dialogue national" avec la participation de représentants du gouvernement et de l'opposition.

Il est particulièrement important que le Président vénézuélien Nicolas Maduro et les autres interlocuteurs avec lesquels nous nous sommes entretenus ont confirmé que le dialogue national était ouvert à tous les autres représentants de la société vénézuélienne. Je trouve également très positive et prévoyante la disposition - et même l'initiative - du gouvernement vénézuélien à faire appel aux observateurs extérieurs dans le processus de réforme du système électoral. Cela confirme l'ouverture de nos amis à toute la communauté internationale, la disposition réelle à défendre les principes réellement démocratiques de fonctionnement de leur pays. Seul le peuple vénézuélien est en droit de décider du sort de son pays. La Russie fera tout pour soutenir cette approche. Nous utiliserons à ces fins nos relations de partenariat stratégique avec le Venezuela. Vous le savez, nos relations diplomatiques fêteront en mars leurs 75 ans. Nous nous sommes entendus pour célébrer dignement cette date.

Pour conclure, je voudrais souligner que nous attendons avec impatience le Président vénézuélien Nicolas Maduro aux festivités qui se dérouleront à Moscou le 9 mai à l'occasion du 75e anniversaire de la Victoire dans la Grande Guerre patriotique.

Encore une fois merci pour votre merveilleuse hospitalité.

 

 

Documents supplémentaires

Photos

x
x
Outils supplémentaires de recherche