21 janvier 202013:36

Allocution de Sergueï Lavrov, Ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie par intérim, à la 34e réunion du Conseil des chefs des sujets de la Fédération de Russie auprès du Ministère russe des Affaires étrangères, Moscou, 21 janvier 2020

81-21-01-2020

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1
 

Chers collègues,

Nous participons à une nouvelle réunion du Conseil des chefs des sujets de la Fédération de Russie auprès du Ministère russe des Affaires étrangères.

Au dernier trimestre, nous avons passé en revue toutes les questions liées au développement de la coopération interrégionale, à l'organisation de conférences et de forums interrégionaux. Le travail dans ce sens se déroule de manière dynamique, en tenant compte notamment des recommandations adoptées pendant notre réunion et approuvées par le Président russe Vladimir Poutine.

A l'heure actuelle, le format des réunions interrégionales prévoit, dans différents cas, une participation personnelle des chefs d’État. Cela témoigne de l'attention accordée au sommet de l’État à cet axe de notre travail. La couverture thématique s'élargit: outre les thèmes commerciaux et économiques, par lesquels tout a commencé, à l'ordre du jour s'inscrivent des activités socioculturelles, éducatives et sportives, ainsi que des activités consacrées au développement de larges contacts humains. A noter également la hausse du financement de telles activités, notamment par le budget fédéral.

Des efforts sont entrepris au niveau de notre coopération avec vous pour poursuivre la diversification de la couverture géographique de la coopération. Les propositions sur la création de forums interrégionaux sont actuellement étudiées par nos collègues en Iran, en Grèce et en Inde. Au printemps est prévue l'organisation d'une grande réunion entre les régions de la Russie et de la Moldavie. Il a été convenu d'organiser cette année l'Année franco-russe de la coopération interrégionale. Des activités similaires se sont déroulées récemment avec la participation de nos collègues allemands.

Il y a du progrès au niveau des associations internationales. Dans le cadre de l'Union économique eurasiatique (UEE), il est prévu d'organiser des activités économiques avec la participation des régions des pays membres de cette association. A l'initiative de la Russie, un Forum des chefs de régions est en cours de création au sein de l'OCS, comme prévu par le Plan d'activités de la présidence russe de cette association approuvé par le Président russe Vladimir Poutine. La première réunion du Forum des chefs de régions de l'OCS est prévue pour mai 2020.

Il est évident que la participation énergique de régions russes à l'activité de formats interrégionaux correspond non seulement aux objectifs de garantir le développement des régions russes concernées, mais contribue également à la promotion d'un ordre du jour interétatique positif. Nous continuerons de coopérer avec les régions de la Fédération de Russie, de leur apporter tout notre soutien.

En ce qui concerne la réunion d'aujourd'hui, nous étudierons la coopération municipale internationale, qui fait écho à la coopération interrégionale. Le développement de la coopération au niveau municipal se reflète déjà de manière positive sur le commerce et le tourisme, contribue à approfondir les liens scientifiques, éducatifs et culturels, les contacts entre les gens.

De bons résultats ont également été obtenus ces derniers temps sur cet axe. L'an dernier à Riazan s'est tenu le premier forum municipal russo-chinois avec la participation de 70 représentants côté chinois et plus de 80 côté russe. Les relations de jumelage ont été établies entre 44 entités municipales et administratives de la Russie et de la République de Corée. 26 entités municipales russes et 32 japonaises participent à la coopération inter-municipale russo-japonaise.

En octobre 2019 à Moscou s'est tenu le premier forum municipal russo-américain. Je voudrais noter également que depuis plusieurs années est organisé le Dialogue annuel de Fort Ross auquel participent également les autorités municipales. A noter aussi le Sommet des maires des villes des États-Unis et de la Fédération de Russie qui s'est tenu il y a deux ans.

Les contacts entre les municipalités sont activement promus avec les partenaires européens, notamment au niveau des villes jumelées. Par exemple, il existe entre la Russie et la Finlande près de 150 paires d'entités municipales en coopération. Les préparatifs ont commencé pour le prochain congrès des municipalités et des villes jumelées russo-finlandaises prévu en juin dans la région de Tver.

Les liens inter-municipaux se développent activement entre la Russie et l'Allemagne. J'ai déjà mentionné le développement des liens interrégionaux. L'an dernier s'est tenue une conférence des villes partenaires russo-allemandes à Düren.

En 2019 a également été signé le Mémorandum de coopération entre l'Association internationale russe Villes jumelées et l'Association des villes et des villages de Slovaquie.

Dans le cadre de la mise en œuvre de programmes conjoints de coopération frontalière avec l'UE sont réalisés des projets diversifiés avec les autorités municipales de l'Estonie, de la Lettonie, de la Lituanie et de la Pologne. Il existe de bonnes opportunités pour consolider les contacts avec les partenaires étrangers grâce au travail des représentants de nos entités municipales au Congrès des autorités locales et régionales du Conseil de l'Europe.

Bien évidemment, nous accordons également une attention particulière à l'espace de la Communauté des États indépendants (CEI). Nous voudrions contribuer plus énergiquement au développement des liens actuels et à l'établissement de nouveaux liens entre les municipalités de la République de Crimée et les partenaires étrangers. Nous exploiterons à ces fins le potentiel du Forum humanitaire international de Livadia, et du Forum économique international de Yalta.

Dans l'ensemble, nous trouvons que la coopération municipale multilatérale a de bonnes perspectives. Je fais notamment allusion au forum des villes jumelées et des entités municipales des Brics, ainsi qu'à l'initiative de création d'une structure internationale non gouvernementale - le Secrétariat des villes jumelées et des entités municipales des pays de la région Caspienne.

Nous avons donc des thèmes à aborder. Nous partirons du principe qu'aujourd'hui nous allons déterminer le progrès de la coopération en ce sens.

Bien évidemment, nous trouvons important de procéder à la révision des fondements juridiques de l'activité internationale des entités municipales russes, notamment dans le cadre des propositions actuelles de perfectionner les organes du pouvoir public. J'espère qu'au final nous parviendrons à améliorer le profil des municipalités, notamment dans leur activité internationale.

C'est évidemment impossible sans appuyer ce travail sur des ressources, une expertise et un soutien administratif. Nous avancerons des initiatives pour organiser également des séminaires éducatifs, pour élaborer des recommandations méthodiques à destination des représentants des autorités locales. Au vu des discussions actuelles sur le perfectionnement des organes du pouvoir public, il faut probablement songer à "l'intégration" de la coopération municipale internationale dans un programme fédéral ciblé afin d'assurer la stabilité de son financement.

Dans l'ensemble, je pense que la coordination nette des efforts du ministère russe des Affaires étrangères, de Rossotroudnitchestvo, du Ministère russe de la Justice, d'autres organes fédéraux du pouvoir exécutif, bien évidemment des régions et des ONG nationales, revêt une importance particulière à l'étape actuelle.

 

 

 

 

Documents supplémentaires

Photos

x
x
Outils supplémentaires de recherche