5 décembre 201916:09

Commentaire du Département de l'information et de la presse du Ministère russe des Affaires étrangères concernant la suppression d'écoles russes en Estonie

2530-05-12-2019

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

Les autorités estoniennes poursuivent leur ligne destructrice visant à éradiquer l'enseignement russophone. Récemment, l'assemblée municipale de la ville estonienne de Keila a décidé de fermer jusqu'à la prochaine année scolaire le seul établissement scolaire en russe de la ville.

A titre d'"argument" est avancée la thèse mensongère concernant la nécessité d'intégrer la jeunesse russophone. Comme dans le cas de la fusion scandaleuse à Kohtla-Järve de deux lycées russophones et d'un lycée estonien en un seul lycée public avec un enseignement uniquement en estonien, la décision concernant l'école de Keila a été prise contre l'avis des élèves et de leurs parents. De plus, les ONG qui manifestent pacifiquement sont menacées de poursuites pénales.

Les écoles russophones de Kallaste et de Tartu pourraient prochainement connaître le même sort que celles de Keila et Kohtla-Järve.

Nous comptons sur une position active des structures compétentes de l'Onu, de l'OSCE et du Conseil de l'Europe vis-à-vis de la ligne discriminatoire de Tallinn dans le secteur éducatif contre les minorités nationales, comme le pratiquent ces organisations internationales quand il s'agit de situations similaires dans d'autres pays.

x
x
Outils supplémentaires de recherche