18 octobre 201918:12

Allocution de Sergueï Lavrov, Ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, à la réunion solennelle consacrée aux 85 ans de l'Académie diplomatique du Ministère russe des Affaires étrangères, Moscou, 18 octobre 2019

2123-18-10-2019

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

Cher Alexandre Vladimirovitch,

Cher Iouri Viktorovitch,

Chers amis,

Collègues,

Aujourd'hui est, bien sûr, une grande date: nous fêtons les 85 ans de l'Académie diplomatique. Indépendamment du nom qu'elle a reçu en 1934, il s'agit de l'Académie diplomatique - une institution qui est devenue une partie inaliénable du service de politique étrangère russe.

Iouri Ouchakov, Assistant du Président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine, a transmis les salutations de ce dernier, qui comprenaient notamment une haute appréciation du travail de l'Académie diplomatique. Il a également tenu des propos bienveillants sur cette structure et son nouveau recteur, que je voudrais absolument soutenir.

Quant à moi, je voudrais également dire quelques mots. L'académie a été créée pour former des cadres diplomatiques très professionnels. Elle a parcouru un chemin considérable, a établi ses propres traditions magnifiques en matière de pédagogie et de science. Elle a formé beaucoup d'hommes d'État, de diplomates, de politiciens et de scientifiques qui ont grandement contribué au développement progressif de la Russie, au renforcement de ses positions internationales. Je ne vais mentionner spécialement qu'un seul diplômé de l'Académie, Anatoli Dobrynine, dont nous fêtons le centenaire en 2019.

A différentes époques, l'Académie a été dirigée par des diplomates éminents tels que Viktor Popov, Serguei Tikhvinski, Iouri Kachlev et Iouri Fokine. Aujourd'hui, son nouveau recteur est l'Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire Alexandre Iakovenko, que nous voudrions féliciter encore une fois pour sa nomination à cette haute fonction.

A l'époque de changements frénétiques, l'Académie diplomatique a réussi à s'adapter aux réalités modernes. Aujourd'hui, elle - tout comme le MGIMO - forme toujours les cadres non seulement pour le Ministère des Affaires étrangères, mais aussi pour beaucoup de structures fédérales et régionales de la Fédération de Russie et tout un nombre de corporations et d'associations d'entrepreneurs. La condition la plus importante du travail efficace des diplomates réside dans la volonté de se perfectionner, de vivre avec son temps. Dans ce contexte, il est difficile de surestimer le rôle de l'Académie diplomatique qui met en place un grand nombre de cours spécialisés de perfectionnement professionnel dans un éventail très large de domaines. Les Cours diplomatiques supérieurs destinés aux futurs chefs de nos missions à l'étranger sont toujours demandés. Il s'agit d'une forme de coopération avec sa "maison mère" - le Ministère des Affaires étrangères - qui a une importance pratique directe.

Nous apprécions grandement les études menées à l'Académie diplomatique, qui ont une orientation appliquée et pratique évidente. Elles favorisent en pratique le renforcement de l'activité analytique du Ministère des Affaires étrangères. Nous les utilisons quand nous préparons des décisions concernant la politique étrangère.

Heureusement, l'Académie non seulement conserve, mais aussi développe la bonne tradition de formation et de reconversion professionnelle des diplomates étrangers, de la Communauté des États indépendants, tout comme de l'étranger lointain. Nous continuerons d'accorder tout le soutien nécessaire à ces efforts visant le maintien de la confiance entre nos pays et non peuples. Je salue absolument la volonté du nouveau recteur d'accorder une attention prioritaire à cette activité.

Tout cela aurait été bien sûr impossible sans les professeurs très qualifiés, parmi lesquels figurent des chercheurs reconnus et de hauts responsables de la diplomatie pratique. Je voudrais profiter de l'occasion pour vous remercier tous, mes chers amis, pour votre travail long et méticuleux. Je suis surtout reconnaissant aux vétérans qui continuent de transmettre leur expérience précieuse aux diplomates et aux autres auditeurs de l'Académie. 

Aujourd'hui que la politique étrangère reste troublée, que la Russie fait face à beaucoup de défis extérieurs, on constate une hausse de la demande en spécialistes très érudits et disposant d'un savoir-faire excellent. Dans ce contexte, je voudrais souligner avec satisfaction que l'Académie perfectionne activement le processus d'enseignement et assure la continuité des meilleures traditions de notre diplomatie liées aux technologies très modernes. On développe de nouveaux domaines, tels que la diplomatie numérique. On examine également l'élargissement des programmes d'éducation à distance. L'Académie diplomatique a déjà lancé la rédaction du Dictionnaire diplomatique sur internet. Parmi d'autres projets prometteurs, on pourrait notamment citer la création de la Bibliothèque diplomatique numérique qu'on envisage de former avec le MGIMO. Il existe d'autres initiatives très intéressantes et prometteuses. Je souhaite à la nouvelle direction du succès dans leur mise en œuvre.

Je suis certain que l'Académie continuera d'aider à résoudre les objectifs responsables dont le Président russe charge le service diplomatique, de contribuer aux efforts communs en matière de réalisation de la politique étrangère du pays. Quant à nous, notre Ministère continuera d'apporter tout notre soutien.

Je voudrais féliciter encore une fois le collectif de l'Académie diplomatique, nos chers vétérans, à l'occasion de cet anniversaire magnifique. Je vous souhaite du succès, du bien-être et tout le meilleur!     

  

   

 

 

Documents supplémentaires

Photos

x
x
Outils supplémentaires de recherche