23 octobre 200021:23

STENOGRAMME DE LA CONFERENCE DE PRESSE DE M. I. S.IVANOV, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES DE LA RUSSIE SUR LES RESULTATS DE LA SEANCE DU CONSEIL DES MINISTRES DES AFFAIRES ETRANGERES DE L’ORGANISATION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE DE LA MER NOIRE

1116-22-10-2000

  • ru-RU1 fr-FR1

Traduction non-officielle du russe

STENOGRAMME DE LA CONFERENCE DE PRESSE DE

M. I. S.IVANOV, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

DE LA RUSSIE

SUR LES RESULTATS DE LA SEANCE DU CONSEIL DES MINISTRES DES AFFAIRES ETRANGERES DE L'ORGANISATION DE LA COOPERATION ECONOMIQUE DE LA MER NOIRE.

Bucarest, le 20 octobre 2000

I.S.IVANOV : Je voudrais de tout coeur remercier M. Roman, Président de la séance et ministre des Affaires étrangères de la Roumanie, ainsi que toutes les délégations pour leur contribution importante au déroulement réussi de la présente rencontre, qui s'est tenue dans un esprit de coopération et de compréhension mutuelles. Au cours de la séance, les questions principales de l'activité de l'Organisation de coopération économique de la Mer Noire ont été examinées, dont la plupart ont trouvées une résolution adéquate.

La réalisation pratique des accords obtenus permettra de donner une impulsion progressive à notre coopération au niveau régional. Nous aurons un travail important à effectuer. Surtout en ce qui concerne l'avancée étape par étape vers un objectif commun à tous les membres de l'OCEMN : la garantie au cours du nouveau millénaire de la stabilité politique et économique dans le bassin de la Mer Noire, sa transformation en une région de bon voisinage et de coopération constructive.

La délégation russe a aujourd'hui soumis à l'examen des Etats-membres de l'OCEMN certains axes prioritaires de la future présidence de la Russie de l'Organisation. Il s'agit d'une coopération dans le secteur énergétique, dans le domaine du transport, de la neutralisation des situations d'urgence et de la lutte contre la criminalité organisée, ainsi que d'autres axes.

Au cours des prochains mois, nous planifions d'organiser une série des rencontres dans le cadre des ministères de différentes branches d'industrie, ainsi que d'autres mesures visant à la poursuite de la coopération entre les pays de la région de la Mer Noire. Nous sommes intéressés au developpement de la coopération entre l'OCEMN et des autres organisations régionales et sous-regionales, en particulier avec l'Union Européenne. La réussite de cette coopération dépend directement de l'efficacité de l'Organisation. C'est pourquoi l'attention principale devra être portée sur le renforcement et le développement ultérieurs de la Coopération économique de la mer Noire.

Permettez-moi d'exprimer à M. Roman, de la part de tous les participants de la rencontre, la reconnaissance profonde pour l'apport positif de la Roumanie, au cours de sa présidence, à la cause du developpement de la Coopération économique de la Mer Noire.

QUESTION : Igor Sergéevitch (Ivanov), quelles seront les priorités de l'OCEMN au cours de la présidence russe ?

I.S.IVANOV : La Coopération économique de la Mer Noire est une organisation jeune. Comme on le sait, le premier stade de développement de toute organisation est consacré à l'élaboration des documents définissant son statut, à la création des structures nécessaires à son fonctionnement. A notre avis, la période initiale de mise en place arrive dйjà à son terme, et nous devons abandonner les questions d'ordre général au profit de la réalisation de projets concrets, qui répondent aux intérêts des Etats-participants. Au cours de sa présidence, la Russie, de concert avec les autres pays de l'OCEMN, concentrera ses efforts sur l'élaboration de projets dans le secteur énergétique, dans le domaine du transport, de la coopération visant à neutraliser les situations d'urgence, de la lutte contre la criminalité organisée et le terrorisme, le trafic des stupéfiants et des armes. Afin de résoudre ces tâches, nous avons l'intention de cordonner nos efforts avec tous le participants de l'OCEMN, ainsi qu'avec d'autres organisations.

QUESTION : Comment vous voyez le développement des relations russo-roumaines?

I.S.IVANOV: Au cours d'une conversation, M. E.Constantinescu, Président de la Roumanie, et M. P.Roman, Ministre des Affaires étrangères de la Roumanie, ont exprimés une bonne volonté mutuelle et l'aspiration partagée à élargir la coopération russo-roumaine dans tous les domaines. Nous espérons qu'après l'obtention d'un accord de principe, des pas concrets seront effectués afin de mettre en place et de développer les relations bilatérales dans divers domaines. Il s'agit d'intensifier le dialogue politique, la coopération sur l'arène internationale et la coopération commerciale et économique. Le Président de la Roumanie a souligné en particulier la nécessité du developpement des relations bilatérales dans les domaines culturel, scientifique et technologique, dans lesquels nos pays ont acquis une expérience riche de coopération. Tous les domaines évoqués sont ouverts à la coopération, et la Russie et la Roumanie vont mettre en pratique les accords obtenus. La présence de la volonté politique et d'une expérience positive facilitent beaucoup la résolution des questions pratiques de coopération. Aujourd'hui nous nous sommes une fois encore persuadés que nos pays partagent cette volonté politique.

Une attention particulière a été accordée par nos collègues roumains à la question du partenariat commercial et économique. Tout comme en Russie, des reformes économiques sont en cours en Roumanie. C'est en considérant ces faits, en s'appuyant sur une base nouvelle, qu'il faut construire une coopération économique mutuellement avantageuse, dont nous avons dйjà eu l'expérience. Ainsi, depuis quelque années, la compagnie Luckoil travaille avec succès sur le marché roumain. Nos pays sont intéresses à multiplier ces exemples et nous disposons de possibilités favorables pour le faire.

QUESTION : Igor Sergéievitch, nous vous demandons d'apporter votre commentaire sur les élections municipales qui auront lieu à Kosovo.

I.S.IVANOV : Sur la question des élections à Kosovo notre position reste constant. Nous considérons qu'au Kosovo, les conditions nécessaires ne sont pas réunies pour organiser des élections locales : la sécurité du retour de tous les habitants, indépendamment de leur appartenance ethnique et religieuse, n'est pas garantie, la plupart des personnes d'origine non-albanaise est privée de la possibilité de participer aux élections. Des élections organisées dans de telles circonstances ne pourront pas être considérées comme démocratiques et ne répondront pas aux intérêts de la stabilisation. Leur tenue compliquera encore davantage la situation au Kosovo, qui devra être soumise au règlement basé sur la résolution n1244 du Conseil de sécurité de l'ONU.

Il est nécessaire que les organisations internationales correspondantes, avant tout l'Organisation des Nations Unies représentée en personne par M. B.Kouchner, représentant spécial du secrétaire général de l'ONU à Kosovo, organisent des consultations avec le président du pays afin de coordonner leurs actions au lieu d'effectuer de tels pas qui ne peuvent que compliquer la situation.

Notre tâche commune consiste à contribuer à la stabilisation de la situation en Yougoslavie, de la position du président Constunica, ce qui répond aux intérêts du peuple yougoslave et de la paix aux Balkans.

QUESTION : Igor Sergéievitch, est-ce que le programme d'action, proposé par la Russie pour la période de sa future présidence, a provoqué des objections quelconques chez les participants de la séance passée?

I.S.IVANOV: Je pense qu'il est encore tôt pour parler de programme. Il s'agissait plutôt de réflexions que nous avons échangées avec nos collègues. Des consultations avec nos partenaires serons prochainement organisées où serons examinées les propositions correspondantes qui nous serviront de base à la formulation d'un Programme concret.

Le 22 octobre 2000

Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE)

Conseil de l'Europe (CE)

OTAN

Union européenne (UE)

x
x
Outils supplémentaires de recherche