30 octobre 201016:18

Intervention de S.V.Lavrov, Ministre des affaires étrangères de la Russie, au 5e Sommet d'Asie de l'Est, Hanoï, le 30 octobre 2010

1518-30-10-2010

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

Monsieur le Prйsident,

Mesdames, Messieurs !

Avant tout, je voudrais m'acquitter de la mission du Prйsident D.A.Medvйdev et de transmettre en son nom а toutes les personnes ici prйsentes ses meilleurs voeux et les paroles de reconnaissance pour le soutien de l'adhйsion de la Russie au Sommet d'Asie de l'Est (EAS).

Je voudrais spйcialement exprimer la reconnaissance aux amis vietnamiens pour leur invitation de participer au 5e Sommet d'Asie de l'Est en tant qu'invitй spйcial avec H.Clinton, Secrйtaire d'Etat des USA.

En 2005 encore, la Russie avait fait le choix conscient en faveur de l'EAS. Nous partageons pleinement les buts du forum – renforcement de la paix et de la stabilitй, garantie de la prospйritй йconomique en Asie de l'Est. Nous sommes prкts а contribuer activement а leur obtention.

Aujourd'hui, la tвche de la formation dans la vaste rйgion de l'Asie - Pacifique d'une architecture plus moderne de la sйcuritй et de la coopйration est d'une portйe toute spйciale. Nous sommes tйmoins du dйplacement du «centre de gravitй» de l'йconomie et de la politique mondiale en Asie-Pacifique (AP), ce qui ouvre, sыrement, devant la rйgion de vastes perspectives. Mais pour amйnager fiablement notre maison commune, garantir le bien-кtre et la tranquillitй de chaque pays, nous avons besoin d'instruments efficaces de maintien de la stabilitй, de renforcement de la confiance et de la comprйhension rйciproques.

Pour obtenir ces objectifs, beaucoup est fait par le Forum rйgional de l'ASEAN pour la sйcuritй (ARF). En Asie du Sud-Ouest se forme la Communautй de la sйcuritй de l'ASEAN. L'Organisation de coopйration de Shanghai (OCS) est bien assise en tant que mйcanisme efficace de la garantie de la paix rйgionale. Nous voyons comme prometteur le format rйcemment crйй des Rйunions des ministres de la dйfense des йtats membres de l'ASEAN et des partenaires de dialogue.

Il faut cependant reconnaоtre, que les problиmes de la sйcuritй en AP sont encore examinйs de maniиre fragmentaire, essentiellement appliquй aux sous-rйgions isolйes. Les problиmes comme la non-prolifйration des AEM, l'augmentation de la transparence militaire, les mesures de confiance sont «dispersйs» sur diffйrents terrains de dialogue. Nous voyons l'EAS en tant que groupement, qui pourrait se charger de la tвche de consolider l'ordre du jour rйgional dans le domaine de la sйcuritй, de l'йtablissement du dialogue stratйgique pour le faire avancer dans tous les aspects. La sйcuritй est indivise par dйfinition, et pour la garantir, on a besoin d'une approche d'ensemble, systйmique.

C'est cette idйe qui rйside а la base de l'initiative conjointe de la Russie et de la Chine de renforcer la sйcuritй en AP, avancйe au cours de la visite du Prйsident D.A.Medvйdev en la RPC en septembre dernier. Nous proposons а tous les йtats de la rйgion de confirmer leur attachement aux principes fondamentaux du droit international, d'abandonner la confrontation et les tentatives de renforcer leur propre sйcuritй aux dйpens de leurs voisins. Nous invitons les partenaires а la discussion et а la rйalisation pratique des mesures de crйation en AP de l'architecture ouverte, transparente et йgale en droits de la sйcuritй et de la coopйration sur les bases juridiques en-dehors des blocs.

Nous partageons les prioritйs de l'interaction dans le cadre de l'EAS. Nous entendons participer au travail conjoint de garantie de la stabilitй financiиre et de la sйcuritй йnergйtique. Nous sommes aussi prкts а rйgler en commun les problиmes liйs aux changements climatiques, а dйvelopper l'interaction dans la rйaction d'urgence, l'enseignement et la protection de la santй. Nous avons dйjа йtabli la coopйration avec les pays de l'AP sur ces sujets – dans le cadre bilatйral, dans le cadre du partenariat de dialogue avec l'ASEAN, aux formats de l'ARF, de l'OCS, «Russie-Inde-Chine», du forum «Coopйration йconomique pour l'Asie-Pacifique», du dialogue de coopйration en Asie et autres. Nous sommes prкts а partager avec les membres de l'EAS tout ce qui a йtй obtenu par nous et nos partenaires au cours de ces annйes.

La crise financiиre йconomique globale a montrй la vulnйrabilitй de l'йconomie mondiale et des finances, a posй le problиme aigu de modernisation et de dйveloppement innovant. C'est pourquoi nous avons mis le cap sur la crйation du modиle performant de l'йconomie russe, la construction des alliances pour la modernisation avec les йtats de l'AP. La participation de la Russie, avant tout de sa Sibйrie et de son Extrкme-Orient, aux processus d'intйgration dans la rйgion, qui prennent de l'ampleur, va contribuer activement а la solution de ces tвches.

L'actualitй spйciale а la lumiиre des leзons de la crise revient а la garantie de la sйcuritй et de l'efficacitй йnergйtiques. Sans le rиglement de ces problиmes, on n'a pas а espйrer en AP la croissance йconomique stable а long terme. C'est pourquoi il faut que dans le cadre de l'EAS soient poursuivies les recherches conjointes dans le domaine de l'augmentation de l'efficacitй d'utilisation des types traditionnels des ressources йnergйtiques, de la recherche des sources de l'йnergie alternatives, de la protection de l'environnement. Il serait non moins important de commencer а perfectionner les cadres de droit de la coopйration йnergйtique internationale, qui tiendraient compte des intйrкts des exportateurs des hydrocarbures, de leurs consommateurs et des pays transitaires.

Un autre sujet actuel examinй par l'EAS – liquidation des consйquences des catastrophes naturelles et technogиnes. Les leaders des pays membres de l'EAS ont soulignй а juste titre le besoin d'augmenter l'empressement а faire face aux йlйments et de crйer а ces fins un rйseau rйgional de rйaction d'urgence. Cette approche rйpond а l'idйe russe d'intйgrer les centre nationaux de la gestion et de l'information des pays asiatiques dans un unique rйseau de partenaires – par analogie avec ce qu'on fait avec succиs en interaction avec les partenaires europйens.

L'EAS ne peut, certes, pas rester а l'йcart du processus de la libйralisation du commerce, du mouvement des capitaux et des services. Nous sommes prкts а participer а la discussion а ce sujet, d'autant plus que, comme les autres pays de l'AP, nous faisons nos propres pas dans cette direction. Comme on sait, depuis presque un an dйjа fonctionne l'Union douaniиre de la Russie, de la Biйlorussie et du Kazakhstan. Notre pays йtudie la question de conclure les accords bilatйraux prйfйrentiels avec la Nouvelle Zйlande et le Vietnam.

La richesse des civilisations, des cultures et des religions, propre а l'AP, constitue notre patrimoine commun. Cependant, c'est aussi la responsabilitй commune – faire en sorte que les gens des cultures et des confessons diffйrentes vivent en harmonie rйciproque. Nous voyons dans le dйveloppement des contacts entre les gens, l'avancement du dialogue entre les civilisations et les religions, dans l'utilisation а ces fins du potentiel de la sociйtй civile, des milieux d'affaires et des mйdias une des missions importantissimes de l'EAS. Il s'agit de la condition fondamentale de la sйcuritй rйgionale – renforcement de la comprйhension et de la confiance rйciproque entre les peuples, obtention de «l'unitй dans la variйtй».

Les sommets est-asiatiques unissent aujourd'hui dix-huit йtats leaders de la rйgion. Cela donne la certitude, que l'EAS pourra jouer un rфle а part dans l'йtablissement des liaisons de partenariat entre diffйrentes organisations et forums de l'AP.

Merci pour votre attention.

Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE)

Conseil de l'Europe (CE)

OTAN

Union européenne (UE)

x
x
Outils supplémentaires de recherche