14 mai 201917:01

Allocution d'ouverture du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors de son entretien avec le Secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo, Sotchi, 14 mai 2019

997-14-05-2019

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

 

Monsieur le Secrétaire d’État,

Chers collègues,

Nous sommes ravis de vous accueillir à Sotchi.

Très récemment, ce 6 mai, nous nous sommes entretenus en Finlande en marge du Conseil de l'Arctique, où s'était déroulé un échange d'avis productif sur les problèmes internationaux d'actualité et plusieurs thèmes bilatéraux. Nous aurons aujourd'hui la possibilité de poursuivre cette discussion plus en détail.

J'espère que nous pourrons essayer d'élaborer des propositions concrètes visant à faire sortir les relations russo-américaines de leur état actuel regrettable, dans lequel elles se sont retrouvées pour diverses raisons objectives et subjectives. D'autant que c'est précisément l'objectif formulé par nos présidents lors du dernier sommet d'Helsinki, qu'ils ont réaffirmé lors de leur récent entretien téléphonique.

Nous avons de nombreux problèmes nécessitant l'adoption de mesures urgentes tout autant que l'élaboration de solutions systémiques à long terme. Cela concerne également la situation dans le domaine de la stabilité stratégique, l'organisation d'un travail plus efficace dans la lutte contre le terrorisme et le règlement de graves situations de crise dans différentes régions du monde.

Nous comprenons que de nombreux préjugés et suspicions se sont accumulés des deux côtés, mais ni vous ni nous n'y gagnons rien. Au contraire, cette exacerbation réciproque augmente les risques pour notre sécurité et la vôtre, et inquiète toute la communauté internationale.

Je pense qu'il est temps de commencer à construire une nouvelle matrice, plus responsable et constructive, de considération réciproque. Nous y sommes prêts. Bien évidemment, si nos partenaires américains manifestaient un intérêt réciproque. Et bien sûr, le rétablissement d'un dialogue de confiance à différents niveaux, du plus haut au travail, est une prémisse importante du succès. Le fait que nous nous rencontrions pour la deuxième fois en deux semaines apporte un certain optimisme.

Nous allons essayer. Nous verrons ce que ça donne.

Documents supplémentaires

Photos

Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE)

Conseil de l'Europe (CE)

OTAN

Union européenne (UE)

x
x
Outils supplémentaires de recherche