Ministers’ speeches

19 June 202019:00

Allocution d'ouverture de Sergueï Lavrov, Ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, lors de son entretien avec Vladimir Makeï, Ministre des Affaires étrangères de la République du Belarus, Minsk, 19 juin 2020

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

 

Monsieur Makeï,

Chers amis,

Nous sommes ravis de nous retrouver de nouveau à Minsk. Nous nous sentons ici comme chez nous.

Le fait que nous reprenions la communication directe réaffirme l'efficacité des mesures prises par nos pays et gouvernements pour combattre le coronavirus. Hormis la coopération entre les services chargés de la sécurité des citoyens, comme vous l'avez dit, nous coopérons dans le rapatriement de nos citoyens depuis les pays tiers. La compagnie aérienne Belavia a aidé nos citoyens à rentrer d’Égypte, d'Inde, des Émirats arabes unis et d'Angola. Nous avons répondu par la réciproque lorsque nos compagnies aériennes rapatriaient des Russes depuis des pays où se trouvaient des citoyens biélorusses.

Cette année, nous travaillons sous le signe du 75e anniversaire de la Victoire dans la Grande Guerre patriotique. Nous attendons le Président biélorusse Alexandre Loukachenko au défilé sur la place Rouge et à d'autres activités solennelles du 24 juin 2020, parmi d'autres invités. Nous poursuivrons activement notre travail visant à lutter contre les tentatives de falsifier l'histoire et de déformer les résultats et la signification de notre Victoire commune.

Nous travaillons aujourd'hui dans le cadre du programme d'action en politique étrangère validé. C'est un instrument primordial permettant à nos pays de garantir les intérêts de l’État de l'Union sur la scène internationale. Nous tenons en grande estime cette tradition qui permet réellement de promouvoir nos intérêts au sein de différentes structures internationales.

Nous avons plusieurs projets communs dans le secteur économique, notamment la Centrale nucléaire biélorusse dont la construction avance activement. En juillet 2020 est attendu le lancement physique du premier bloc. J'espère qu'il y aura du progrès, avec des résultats concrets, dans les autres domaines où nos institutions économiques compétentes travaillent également.

Nous avons eu un entretien long et très nourri aujourd'hui avec Alexandre Loukachenko. Nous apprécions toujours l'avis exprimé par le dirigeant de votre État au sujet de nos relations, des perspectives du développement de l’État de l'Union, ainsi que des processus dans notre région et sur la scène internationale dans l'ensemble.

Nous soulèverons aujourd'hui toutes les questions qui nécessitent notre attention, notamment la coopération dans le cadre de l'OTSC, de la CEI, de l'UEE, ainsi que de l'OCS, au sein de laquelle le Belarus possède le statut d'observateur. Bien sûr, nous verrons comment à cette étape (difficile du point de vue du coronavirus et de la situation mondiale) travaillent l'Onu, l'OSCE et d'autres structures multilatérales. Il est toujours utile d'échanger les avis sur le développement des liens de chacun de nos pays avec les voisins les plus proches. Je fais allusion à l'UE. Et l'Otan se trouve aussi littéralement au seuil de notre État commun.

Dans l'ensemble, nous tenons en grande estime nos relations. Je suis certain que les pourparlers d'aujourd'hui et la signature de l'Accord entre le gouvernement de la Fédération de Russie et le gouvernement du Belarus sur la reconnaissance réciproque des visas et sur d'autres questions relatives à l'entrée de citoyens étrangers et de personnes sans citoyenneté sur le territoire des États parties de l'Accord sur la création de l’État de l'Union feront avancer notre coopération en politique étrangère et les efforts communs pour renforcer l’État de l'Union.

 

 

 

 

Calendar

x
x

Archive

Advanced settings