4 août 201713:58

Communiqué du Département de l'information et de la presse du Ministère russe des Affaires étrangères concernant la participation du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à la Réunion ministérielle Russie-ANASE, à la rencontre des ministres des Affaires étrangères de l'EAS et à la 24e session de l'ARF

1454-04-08-2017

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

 

Du 6 au 8 août, à Manille (Philippines), le Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov participera aux activités annuelles dans le cadre de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ANASE) – à la réunion ministérielle Russie-ANASE, à la rencontre des ministres des Affaires étrangères des pays membres du Sommet de l’Asie orientake (EAS) et à la session du Forum régional de l'ANASE pour la sécurité (ARF).

Au centre de l'attention de la partie russe – le renforcement de nos positions en Asie-Pacifique, la promotion des approches russes de la mise en place d'une architecture régionale équitable de sécurité et du Grand partenariat eurasiatique.

Pendant les pourparlers avec les chefs de diplomatie des Etats membres de l'ANASE sera évoqué le déroulement de la mise en œuvre des décisions du Sommet de Sotchi Russie-ANASE des 19-20 mai 2016 sur l'établissement d'un partenariat stratégique. Il est prévu que les ministres adoptent une "feuille de route" de mise en œuvre des recommandations approuvées par les dirigeants à Sotchi du Groupe d'éminentes personnalités de Russie-ANASE pour renforcer la coopération dans le domaine politique, commercial, économique et socioculturel.

Le problème de la lutte contre le terrorisme et contre le crime transnational occupe une place centrale dans le dialogue Russie-ANASE. Les approches communes de ce problème seront reflétées dans une déclaration conjointe spéciale. On étudie la possibilité d'élargir notre coopération pour renforcer le potentiel de cadres des forces de l'ordre des dix pays. Un canal séparé de coopération pour la lutte contre la drogue a été créé.

Il est prévu d'accorder une attention particulière aux mesures concrètes pour élargir la coopération commerciale, économique et d'investissement, pour renforcer l'interconnexion régionale. On passera en revue le déroulement de la mise en œuvre des plans de travail de Russie-ANASE dans le secteur de l'énergie, de la science et des technologies, ainsi que de l'agriculture, y compris l'activité appropriée des projets. Cela a pour objectif de mettre l'accent sur l'importance du passage au niveau régulier des contacts entre les milieux d'affaires en utilisant la plateforme du Forum économique oriental à Vladivostok.

Nous sommes disposés à élargir les liens culturels et sociaux avec l'Association. Nous participerons activement aux activités à l'occasion du 50e anniversaire de l'ANASE. Y compris – le forum universitaire à Vladivostok, le sommet de jeunesse, le concert d'un orchestre symphonique mixte aux Philippines, ainsi que le festival de musique traditionnelle.

L'un des principaux objectifs consiste à renforcer les contacts entre l'Union économique eurasiatique (UEE), l'ANASE et l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS) dans l'esprit de la diplomatie de réseau afin de réaliser l'initiative de formation du Grand partenariat eurasiatique soutenue à l'unanimité par les dirigeants à Sotchi. Dans ce contexte il est prévu d'examiner les démarches pour la formalisation des relations entre l'UEE et l'ANASE, ainsi que pour la mise en œuvre pratique du Mémorandum d'entente entre les secrétariats de l'ANASE et de l'OCS depuis 2005. Il est à noter l'importance primordiale de la participation aux activités à Manille du Secrétaire général de l'OCS Rachid Alimov.

Le 50e anniversaire de l'ANASE apporte une sonorité particulière aux activités en prévision. Depuis sa fondation en 1967 l'Association s'est transformée en centre de processus d'intégration régionaux, en une des organisations multilatérales les plus autoritaires qui est, depuis plus de vingt ans, un partenaire fiable de la Russie pour assurer la stabilité en Asie-Pacifique. L'ouverture d'une représentation russe permanente auprès de l'ANASE à Jakarta prévue pour août 2017 témoigne de l'importance des relations avec les dix pays membres.

Pendant la réunion dans le cadre de l'EAS la priorité portera sur les questions de contenu substantiel du 12e Sommet de l'Asie orientale qui se déroulera aux Philippines le 14 novembre.

La Russie considère le Sommet de l'Asie orientale comme un mécanisme clé de mise en place en Asie-Pacifique d'un système ouvert et global des relations interétatiques basé sur la primauté du droit international, la confiance réciproque, les principes d'égalité et d'indivisibilité de la sécurité, de règlement pacifique des litiges, de non-ingérence dans les affaires intérieures, de non-usage ou menace d'utiliser la force. Nous sommes certains que le forum est capable de jouer un rôle majeur dans la synergie des initiatives nationales actuelles dans le domaine de la sécurité et l'élaboration des "règles du jeu" communes pour tous les pays de la région.

A cet égard, nous trouvons important de poursuivre la promotion sur la plateforme de l'EAS  du dialogue multilatéral sur la mise en place d'une architecture régionale de la sécurité. Six cycles de consultations spéciales ont eu lieu: à Bandar Seri Begawan (novembre 2013), à Moscou (avril 2014), à Jakarta (octobre2014), à Phnom Penh (juillet 2015), à Pékin (juin 2016) et à Bangkok (mai 2017). Nous sommes disposés à poursuivre à titre permanent le travail sur cette question dans un format plus avancé sur la plateforme des représentants permanents des pays membres de l'EAS auprès de l'ANASE à Jakarta avec la participation des responsables des services compétents des ministères des Affaires étrangères.

Au vu de la menace croissante du terrorisme international, nous trouvons opportun l'accent antiterroriste dans le travail de l'EAS. Nous avons proposé avec l'Indonésie de soumettre à l'approbation du sommet aux Philippines une déclaration sur la lutte contre la propagation de l'idéologie terroriste. Nous espérons que ce document sera largement soutenu par les partenaires du forum.

Nous pensons qu'il est important de développer au sein de l'EAS la coopération pratique. Pendant la réunion ministérielle sera évoqué le déroulement de la coopération dans les domaines comme les finances, l'énergie, la santé, l'interconnexion régionale, l'éducation et la réaction d'urgence. De plus, pendant le sommet de l'an dernier à Vientiane le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a proposé de créer dans le cadre du forum un mécanisme spécialisé pour lutter contre les maladies infectieuses. Les partenaires ont positivement réagi à notre idée. En octobre 2017 nous avons l'intention d'organiser en Russie la réunion de hauts responsables de l'EAS dans le secteur de la santé pour évoquer les menaces dans la région liées aux épidémies, les mesures pour lutter plus efficacement contre elles, ainsi que les perspectives d'institutionnalisation de la coopération dans ce domaine.

Le Forum régional de l'ANASE pour la sécurité (ARF), qui réunit les dix membres de l'ANASE, leurs partenaires de dialogue et d'autres pays, est l'un des piliers de l'architecture de sécurité et de coopération en formation en Asie-Pacifique et joue un rôle important dans la coopération pratique sur les problèmes de maintien de la paix et de la stabilité.

Dans le cadre du forum l'attention principale est accordée à l'élaboration des mesures de confiance et de diplomatie préventive, à la lutte contre le terrorisme et le crime organisé, au désarmement et à la non-prolifération de l'arme de destruction massive, à la sécurité maritime et à la réaction d'urgence. La Russie participe activement au travail de l'ARF dans tous ces domaines et y apporte une contribution significative.

Une attention particulière sera accordée pendant la session de l'ARF à la lutte contre les nouvelles menaces. Il est prévu d'adopter une déclaration sur la lutte contre les stupéfiants et sur la lutte contre la pêche illégale, non enregistrée et non réglementée.

Pendant les activités les participants échangeront leurs points de vue sur les problèmes régionaux et internationaux d'actualité, y compris la situation dans la péninsule coréenne, la situation en Syrie et le processus de paix au Proche-Orient.