Discours du Ministre

27 septembre 201718:01

Allocution d'ouverture du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors de son entretien avec le Ministre israélien de l'Environnement et des Affaires de Jérusalem Zeev Elkin, Moscou, 27 septembre 2017

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

Monsieur le Ministre,

Chers amis,

Bonjour. Nous sommes ravis de vous accueillir au Ministère russe des Affaires étrangères.

Je vous souhaite avant tout une Bonne année selon le calendrier hébraïque. Si mes souvenirs sont bons, on célèbre l'année 5778.

Je suis ravi qu'à l'occasion de votre visite à Moscou pour participer à une nouvelle réunion de la Commission intergouvernementale pour la coopération commerciale et économique avec le vice-Premier ministre russe Arkadi Dvorkovitch, vous ayez pu libérer du temps pour cette rencontre au Ministère russe des Affaires étrangères.

Indéniablement, monsieur le Ministre, votre portefeuille inclut des aspects internationaux importants. Avant tout, je fais allusion à la question de Jérusalem. Il serait important de poursuivre le dialogue sur les affaires au Proche-Orient qui a lieu régulièrement entre le Président russe Vladimir Poutine et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, notamment avec leur dernier entretien à Sotchi.

Pour conclure, je voudrais exprimer ma satisfaction d'avoir assisté hier avec vous au match de football pendant lequel mon équipe préférée, le Spartak Moscou, a montré un jeu assez viril.

***

Sergueï Lavrov (ajoute après Zeev Elkin): Je passe en revue la liste des pays membres de l'Onu et je n'en trouve je crois aucun, parmi eux, avec lequel les positions aussi bien de la Russie que d'Israël coïncideraient à 100% sur les questions internationales.

 

 

 

Calendar

x
x

Archive

Outils supplémentaires de recherche