14 février 200321:50

STÉNOGRAMME DE L'INTERVENTION D'I.S.IVANOV, MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES DE LA RUSSIE, À LA SÉANCE DU CONSEIL DE SÉCURITÉ DE L'ONU (NEW YORK, LE 14 FÉVRIER 2003)

373-14-02-2003

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

Traduction non-officielle du russe

Monsieur le Prйsident,

Monsieur le Secrйtaire Gйnйral,

Chers collиgues,

Notre rencontre d'aujourd'hui est un cas unique en soi dans l'histoire de l'Organisation des Nations Unies. Le Conseil de Sйcuritй de l'ONU se rйunit de nouveau en sйance extraordinaire au niveau des ministres des affaires йtrangиres pour trouver la solution du problиme gravissime - le rиglement de la situation autour de l'Irak. Ce fait tйmoigne encore une fois que c'est en la personne de l'ONU que la communautй internationale voit le plus adйquat mйcanisme du rиglement des plus graves problиmes actuels de notre temps.

C'est dans le cadre de l'ONU et de son Conseil de Sйcuritй que tous les йtats ont la possibilitй sur une base йgalitaire et juste de trouver la solution des problиmes qui touchent les intйrкts de la sйcuritй universelle. Voilа pourquoi la communautй internationale attache а chaque nouvelle sйance du Conseil de Sйcuritй l'espoir de la consolidation de l'unitй et de la solidaritй des йtats face aux menaces et dйfis communs. La Dйclaration conjointe de la Russie, de la France et de l'Allemagne sur le rиglement irakien, adoptйe rйcemment, n'est dictйe que par cette aspiration. Et ne doit кtre perзue qu'ainsi.

Les rapports du docteur H.Blix et du docteur M. ElBaradei, prйsentйs aujourd'hui, tйmoignent en toute йvidence qu'en Irak est crйй un potentiel unique dans le domaine des contrфles et du monitoring. Les contrфles rйalisйs chaque jour par les inspecteurs internationaux n'ont pas de ratйs et se passent avec la coopйration de la partie irakienne. On garantit l'accиs libre а tous les objets, y compris les plus sensibles, comme l'exige la rйsolution 1441 du CS de l'ONU.

Au cours de la derniиre visite du docteur H.Blix et du docteur M. ElBaradei а Bagdad, un progrиs substantiel a йtй atteint. Maintenant, il n'y a plus d'obstacles pour commencer le contrфle aйrien du territoire de l'Irak avec l'utilisation des avions amйricains "U-2", du "Mirage" franзais et de "l'Antonov-30B" russe. Les entretiens avec les savants irakiens vont aussi mieux. Ils se passent maintenant sans tйmoins. La partie irakienne a prйsentй а l'UNMOVIC plusieurs nouveaux documents concernant ses anciens programmes militaires, crйй deux commissions qui vont faire la recherche de documents supplйmentaires. Aujourd'hui, l'Irak a adoptй la loi qui interdit toute йlaboration d'armes d'extermination massive.

Nous appelons rйsolument Bagdad а continuer d'augmenter l'interaction avec les inspecteurs. C'est, avant tout, dans ses propres intйrкts.

Il est tout а fait йvident que l'UNMOVIC et l'AIEA ont les conditions nйcessaires pour rйaliser les tвches posйes devant elles. Autant que l'on sache, personne ne propose de modifier le mandat de l'UNMOVIC et de l'AIEA ou d'apporter des changements а la rйsolution 1441 adoptйe а l'unanimitй. Mais tous ou la majoritй йcrasante des йtats se prononcent pour ce que le Conseil de Sйcuritй continue de leur accorder tout le soutien nйcessaire.

Dans le mкme temps, le travail des inspecteurs doit avoir un caractиre plus systйmatique et ciblй. Il faut poser des tвches concrиtes et obtenir leur rйalisation de maniиre consйcutive.

A ce propos, je veux rappeler que les inspecteurs sont obligйs de se tenir au calendrier, fixй dans la rйsolution 1284, en conformitй avec laquelle ils doivent prйsenter а l'approbation du Conseil de Sйcuritй le programme du travail de l'UNMOVIC et de l'AIEA, y compris la liste des tвches clй de dйsarmement. L'adoption de ce programme nous permettrait d'avoir un critиre objectif non seulement pour apprйcier le degrй de la coopйration de Bagdad avec l'ONU, mais aussi - ce qui est l'essentiel - pour rйpondre а la question, si l'Irak reprйsente une menace а la paix et а la sйcuritй, et, si oui, ce qu'on a concrиtement besoin de faire pour l'йliminer. Il faudra prйsenter ce programme au plus vite.

Je pense qu'on pourrait poser plusieurs questions concrиtes au docteur H.Blix et au docteur M. ElBaradei. Mail il existe une question de principe, а laquelle nous devons rйpondre tous. Est-ce que les inspecteurs de l'UNMOVIC et de l'AIEA doivent continuer leur activitй en Irak dans l'intйrкt du rиglement politique? Est-ce que toutes les conditions nйcessaires sont crййs pour cela? A ces questions, la Russie rйpond «oui». «Oui» – les conditions sont crййs, «oui» - les contrфles doivent кtre poursuivis. Et cette position est partagйe par la majoritй йcrasante des йtats du monde, y compris au Conseil de Sйcuritй de l'ONU. Et cela dйcoule clairement des rapports du docteur H.Blix et du docteur M. ElBaradei, qu'ils ont prйsentйs aujourd'hui.

Monsieur le Prйsident,

Chers collиgues,

Nous avons l'unique chance de rйsoudre de concert le problиme international gravissime par les moyens politiques en stricte conformitй avec les Statuts de l'ONU. Cette chance est rйelle, et il ne faut pas la rater. On peut faire usage de la force, mais seulement au cas oщ tous les autres moyens sont йpuisйs. Cette limite, comme en tйmoigne la discussion d'aujourd'hui, n'est pas encore atteinte. Et nous espйrons ne pas l'atteindre.

Nous comprenons pleinement tous l'unique responsabilitй dont la communautй internationale nous a chargйs en conformitй avec les Statuts de l'ONU. C'est pourquoi notre йnergie ne doit pas aujourd'hui viser l'adversitй rйciproque, mais l'union des efforts.

Il est symbolique que notre rencontre d'aujourd'hui se passe а la Saint-Valentin. Les gens placent en ce jour leurs meilleures espйrances. J'espиre que nous saurons les justifier.

Merci pour votre attention.

Le 14 fйvrier 2003

x
x
Outils supplémentaires de recherche