13 mai 200313:44

INTERVENTION D'I.S.IVANOV, MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES DE LA FÉDÉRATION DE RUSSIE, À LA SÉANCE DU CONSEIL RUSSIE – OTAN LE 13 MAI 2003

1135-13-05-2003

  • de-DE1 en-GB1 ru-RU1 fr-FR1

Traduction non-officielle du russe

Monsieur le Prйsident,

Chers collиgues,

Je salue avec satisfaction les participants de la sйance du Conseil Russie – OTAN. Nous attachons а cette rencontre une importance particuliиre. C'est la premiиre fois que le "vingt" se rйunit а Moscou. Nous y voyons encore une confirmation de notre bonne volontй commune de travailler conjointement au rиglement des problиmes de la sйcuritй dans la rйgion euratlantique. Cette tвche est surtout actuelle dans les conditions, oщ l'on a besoin des efforts consolidйs de tous les йtats pour former l'architecture de sйcuritй, qui garantisse la paix et la stabilitй face aux nouveaux menaces et dйfis.

L'importance centrale revient а la question, quelle architecture de la sйcuritй euratlantique et internationale prйcisйment nous allons crйer, sur quels principes elle va s'appuyer. Il est йvident que le caractиre mкme des conflits et crises modernes exige leur rиglement sur la base des efforts multipartites. Cela suppose le besoin du renforcement et du perfectionnement des mйcanismes appropriйs de la coopйration internationale. La prioritй absolue y appartient а l'ONU, qui joue le rфle central dans la garantie de l'ordre international et qui possиde, forte de ses Statuts, la lйgitimitй internationale universellement reconnue.

Les relations entre la Russie et l'OTAN s'inscrivent ainsi tout naturellement dans l'architecture en formation de la sйcuritй europйenne, deviennent un des йlйments porteurs du systиme des relations internationales. La signature de la Dйclaration de Rome n'a pas fait qu'ouvrir un nouveau chapitre dans le dialogue politique Russie – OTAN, mais a fait changer la qualitй de son contenu et de sa direction. En fait, on a crйй et lancй le mйcanisme multilatйral, qui accumule le capital conjoint de la confiance, qui contribue rйellement а garantir les besoins en sйcuritй des pays qui font partie de notre Conseil.

Bien que l'avancement vers la nouvelle qualitй des relations Russie – OTAN ait йtй compliquй, je pense que nous avons en gйnйral rйussi а surmonter la mйfiance et entamer la construction des relations de partenariat sur la base de l'йgalitй et de la prise en compte des intйrкts lйgitimes rйciproques.

Il est naturel que, regardant la perspective de nos relations, nous devions prendre soin de la soliditй de leurs fondations. Cela dit, il est important de maintenir tout le positif que a йtй atteint en ces derniиres annйes sur le plan de l'йlimination des consйquences de «la guerre froide» et de la crйation d'un systиme de sйcuritй europйenne rйelle.

L'adaptation des anciennes structures aux nouvelles rйalitйs est un processus tout а fait naturel. Mais il est important qu'il rйponde aux intйrкts lйgitimes de la sйcuritй de tous les membres de la communautй internationale et n'affaiblisse pas les instruments du contrфle des armements qui ont fait preuve de leur efficacitй. Cependant, tout n'y va pas comme sur des roulettes. En premier lieu, nous sommes prйoccupйs par l'entrйe en vigueur freinйe du TFCE adaptй et par l'absence des limitations du dйploiement militaire sur les territoires des йtats qui vont adhйrer а l'OTAN sans кtre membres de ce Traitй. Si nous ne savons pas, avant mai 2004, faire entrer en vigueur l'accord sur l'adaptation du TFCE, peut apparaоtre un dangereux йcart entre les nouvelles rйalitйs gйopolitiques et militaires d'une part, et le systиme existant des mesures de contrфle des armements de l'autre.

Nous aspirons en perspective а transformer le "vingt" en un mйcanisme de base de la coopйration sur toute la gamme des problиmes de la sйcuritй, y compris les problиmes du rиglement des crises. Nous sommes persuadйs que le Conseil Russie – OTAN doit fonctionner sans faille dans toute situation politique. L'utilitй des instruments du CRO augmenterait alors grandement. Pourquoi, par exemple, ne pas convoquer des rencontres supplйmentaires des ministres, prйvues par les procйdures du CRO, pour discuter les conflits actuels - comme, disons, la crise irakienne, ou bien d'autres conflits.

Je suis persuadй que le temps est venu pour un dialogue intйressй dans le cadre du Conseil sur la problйmatique afghane, y compris dans le contexte des plans du renforcement du rфle de l'OTAN dans l'opйration de pacification en Afghanistan.

Je voudrais aujourd'hui confirmer notre bonne volontй de continuer de travailler dans l'intйrкt de l'amйlioration de la qualitй des relations entre la Russie et l'OTAN, ainsi que du rapprochement des visions en conformitй avec la Dйclaration de Rome. Si nous rйsolvons cette tвche, le Conseil Russie – OTAN deviendra vraiment une partie intйgrante du systиme global de l'opposition aux menaces et dйfis modernes, sa force rйsidant dans l'appui pris sur le droit international et les stipulations des Statuts de l'ONU.

Permettez-moi de souhaiter а tous les participants de la sйance d'aujourd'hui un travail constructif dans l'intйrкt de la sйcuritй de nos pays et peuples, dans l'intйrкt de la sйcuritй internationale en gйnйral.

Le 13 mai 2003

x
x
Outils supplémentaires de recherche