15 juin 200416:51

RÉPONSES DE S.V.LAVROV, MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES DE LA RUSSIE, AUX QUESTIONS DU CORRESPONDANT MOSCOVITE DU JOURNAL CHINOIS «GUANMIN ZIBAO»

1352-15-06-2004

  • de-DE1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

Question: Quel rфle la Russie peut-elle et veut-elle jouer en tant que correctif et contrepoids des prйtentions des USA au rфle leader dans le monde?

Rйponse: La rivalitй et la lutte pour l'influence entre les plus importantes puissances est la politique d'hier, qui ne rйpond plus aux rйalitйs du monde contemporain. Dans tous les cas, ce n'est pas la politique qu'entend suivre notre pays.

A prйsent, tous les йtats, y compris la Russie et les USA, sont forcйs de relever les mкmes dйfis globaux comme le terrorisme international, la menace de la prolifйration d'armes d'extermination massive, le crime organisй, etc. Aucun pays ne peut avoir raison de ces dйfis seul а seul. Dans ces conditions, la Russie et les USA ne doivent pas «se contrebalancer», mais coopйrer tant au niveau bilatйral que dans le cadre des efforts conjoints de la communautй internationale. A proprement parler, c'est ce qui se passe actuellement. On peut dire avec certitude que l'avenir appartient au partenariat stratйgique de nos deux pays dans le rиglement des problиmes communs pour toute l'humanitй.

Question: Quelles leзons doit-on tirer du dйclenchement de la guerre en Irak et de ses consйquences?

Rйponse: Il serait prйmaturй de tirer des conclusions dйfinitives. Mais une chose est йvidente: il faut rйgler les problиmes de ce genre sur la base commune, concertйe. Mкme en Afghanistan, oщ la communautй internationale a fait preuve d'un haut degrй de solidaritй, nous affrontons toujours de graves difficultйs. Et en Irak, oщ la situation est bien plus compliquйe, il est simplement impossible de rйgler la crise en-dehors du plus large consensus international.

Je pense que le consensus dans le rиglement politique en Irak est tout а fait possible, puisque personne au monde n'est intйressй а ce que la situation lа-bas dйgйnиre en une maladie chronique pour toute la politique internationale. Cependant, pour cela, il faut chercher ensemble l'issue de la crise, qui soit acceptable pour le peuple irakien mкme. C'est ce que vise la rйsolution 1546 du CS de l'ONU, qui a йtй adoptйe а l'unanimitй.

De plus, la guerre en Irak a posй de maniиre trиs aiguл la question de l'usage de la force dans les relations internationales modernes. Tout le cours des йvйnements lа-bas tйmoigne de ce qu'on ne doit user de la force que sur la base de droit, autorisйe par le Conseil de Sйcuritй de l'ONU. Dans le cas contraire, nous risquons soit de nous retrouver dans le cercle vicieux de la violence, comme c'est maintenant le cas en Irak, soit d'affronter la situation de chaos du droit international, qui peut pousser certains йtat а garantir leur sйcuritй par l'acquisition d'armes d'extermination massive.

Question: Comment pourrait-on renforcer la position de l'ONU contre les actions non autorisйes de certains йtats?

Rйponse: La Russie, en tant qu'un des йtats-fondateurs de l'ONU, est intйressйe а renforcer le rфle central de cette organisation dans la garantie de la paix et de la sйcuritй internationales.

Les processus de mondialisation et de formation du nouveau systиme international, qui se passent aujourd'hui au monde, dictent le besoin de perfectionner les instruments de l'ONU, de leur confйrer la capacitй de rйagir de maniиre flexible aux nombreux menaces et dйfis anciens et nouveaux. Il est important que ce genre de rйformes mиne а l'augmentation de l'efficacitй de l'ONU, mais pas а l'extension de son appareil bureaucratique et а l'augmentation infondйe des frais budgйtaires.

Le systиme de sйcuritй collective, qui rйside dans les Statuts de l'ONU et qui a pour noyau le Conseil de Sйcuritй, a prouvй sa viabilitй, cependant, il a besoin de renforcement. Ces problиmes sont actuellement йtudiйs par le «groupe des sages», crйй par le Secrйtaire Gйnйral de l'ONU, qui comprend E.M.Primakov, homme de science et d'йtat russe connu. Vers dйcembre prochain, les «sages» prйsenteront leurs recommandations, y compris sur le problиme des rйformes de l'ONU.

Dans le mкme temps, il devra кtre clair qu'aucune rйforme de l'ONU, mкme la plus parfaite, ne remplacera la volontй politique de ses йtats-membres. C'est bien d'eux que dйpend, si l'ONU pourra, au XXIe siиcle, faire manifester son potentiel unique dans la cause de la garantie de la paix et de la sйcuritй internationales, ainsi que de l'instauration des principes universels de la lйgalitй internationale.

Question: Comment la Russie dйfinit-elle ses intйrкts nationaux, avant tout dans le contexte des relations avec les pays de la CEI?

Rйponse: Aux intйrкts nationaux de la Russie rйpond, avant tout, la crйation des conditions extйrieures, favorables au maximum pour la sйcuritй fiable du pays et de son dйveloppement socio-йconomique stable. L'obtention de ces objectifs est impossible sans la plus йtroite coopйration avec nos proches voisins. C'est dans l'espace de la CEI que sont concentrйs, avant tout, les intйrкts vitaux historiquement formйs de la sйcuritй et du bien-кtre йconomique de la Russie, comme, d'ailleurs, des autres йtats-membres de la Communautй. De la situation qui se forme dans cet espace dйpend directement le destin des millions de citoyens de nos pays.

La Russie aspire а garantir ses intйrкts nationaux sur la voie de la coopйration et de l'intйgration dans le cadre de la CEI, certes, compte tenu du degrй de disponibilitй а cela de nos partenaires. Il faut souligner que ces intйrкts ne contredisent en rien ceux des autres pays, en particulier de l'Union Europйenne. Nous respectons l'indйpendance de nos partenaires de la CEI, leur droit souverain de dйvelopper les rapports avec tous les йtats. Cependant, nous sommes en droit d'espйrer aussi le respect de nos intйrкts lйgitimes. Ce serait une grande erreur, si l'espace de la CEI se transforme en arиne des rivalitйs au lieu de servir les intйrкts de la stabilitй, surtout compte tenu de la situation assez instable dans les rйgions voisines du Proche- et Moyen-Orient.

x
x
Outils supplémentaires de recherche