15 janvier 200314:08

INTERVIEW DE V.I.TROUBNIKOV, PREMIER VICE-MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES DE LA RUSSIE, ACCORDÉE AU CORRESPONDANT DE L'AGENCE D'INFORMATION ITAR-TASS

70-15-01-2003

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

Traduction non-officielle du russe

Question: Comment apprйciez-vous les rйsultats de 2002, et quels moments importants de l'activitй de la Russie en politique йtrangиre pourriez-vous noter?

Rйponse: L'annйe 2002 a йtй pour la Russie exclusivement fournie et fructueuse.

Le cap stratйgique du pays а la ferme dйfense des intйrкts vitaux, appuis pris sur le partenariat et la coopйration avec tous les centres leaders de la politique internationale, a commencй а apporter des fruits pratiques. La Russie a renforcй ses positions dans l'arиne internationale, a entйrinй sa rйputation d'un membre responsable, constructif et prйvisible de la communautй internationale. Grвce а tout cela, a йtй renforcйe notre sйcuritй, ont йtй crййes les conditions extйrieures favorables pour rйsoudre les tвches du dйveloppement social et йconomique de la Russie, faire les rйformes nйcessaires, augmenter le bien-кtre des citoyens.

Nous avons obtenu plusieurs importants rйsultats pratiques - cette annйe-lа, la Russie est devenue membre а part entiиre du "G8", les USA et l'Union Europйenne ont reconnu le statut de marchй а l'йconomie russe, notre pays a йtй exclu de la "liste noire" du GAFI et a pu augmenter son rating des crйdits. Ces facteurs йlargissent les possibilitйs pour une coopйration d'affaires et favorisent le dйveloppement de l'industrie et du commerce russes.

Le cap consйcutif de la Russie mis sur la participation active а la coalition antiterroriste globale a aidй а former les mйcanismes de l'opposition conjointe а la menace terroriste au niveau international et а surmonter l'inertie des doubles normes. A l'йtranger, on a commencй а mieux comprendre le sens de nos actions d'йradication du terrorisme en Tchйtchйnie. Cette йvolution convaincante a йtй clairement mise en йvidence par la crise d'octobre avec les otages а Moscou au Centre thйвtral de Doubrovka.

Malgrй le retrait des USA du Traitй ABM, la Russie a rйussi а maintenir les bases fondamentales de la stabilitй stratйgique internationale, garantir la continuitй des processus de contrфle des armements et les retenir dans les limites juridiquement liantes du Traitй.

On a mis au point et en pratique le nouveau schйma de la coopйration entre la Russie et l'OTAN, permettant de travailler en commun sur un vaste cercle de problиmes importantissimes de la sйcuritй europйenne et mondiale. Nos liens avec l'Union Europйenne ont substantiellement avancй et enrichi. Le nouveau climat dans nos rapports avec l'UE permet de rйsoudre les problиmes les plus compliquйs, et cela a йtй confirmй par les pourparlers sur le problиme du transit de Kaliningrad.

Le caractиre plurivectoriel de la politique йtrangиre russe s'est consolidй. En 2002, nous avons fixй la dynamique positive de nos relations avec l'Inde, assurй de maniиre fiable la continuitй des liaisons amicales avec la Chine.

Certains succиs ont йtй obtenus sur la piste assurйment prioritaire pour la Fйdйration de Russie comme la Communautй des йtats indйpendants. En particulier, lа pour nous йtait d'une grande importance la crйation de l'Organisation du Traitй sur la sйcuritй collective et le "lancement" rйel de la CEEurAs - moteur des йchanges commerciaux de la Communautй.

Certes, tous les problиmes sont loin d'кtre rйsolus. Mais on peut dire que la Russie a toutes les raisons d'apprйcier 2002 positivement en gйnйral.

Question: Quelles pistes seront prioritaires pour la politique йtrangиre russe en 2003?

Rйponse: Les prioritйs de la Russie en politique extйrieure en 2003 resteront inchangйes. Nous allons obtenir la fixation du positif, accumulй ces derniers temps dans les affaires internationales, travailler de maniиre consйcutive а l'approbation des approches juridiques multipartites а la solution des problиmes internationaux actuels.

Le caractиre des menaces existantes а la sйcuritй de la Russie suppose l'attention prioritaire accordйe aux problиmes de la lutte contre le terrorisme international, а la criminalitй transfrontaliиre, а la prolifйration des AEM et des moyens de leur acheminement. Ces menaces ont un caractиre global, et donc, pour les neutraliser, il faudra grouper les ressources de toute la communautй internationale. Nous allons continuer d'augmenter l'interaction avec nos partenaires йtrangers sur la problйmatique des dйfis globaux - tant sur la base bilatйrale que dans le cadre des organisations et structures internationales existantes.

Il est йvident que cette annйe, nous devrons avec le plus grand sйrieux nous occuper des problиmes de prйvention et de rиglement des conflits rйgionaux, rйsoudre les tвches du rйtablissement post-conflictuel, de la stabilisation et du dйveloppement. La Russie va toujours mener une politique йquilibrйe et pragmatique du dйveloppement de la coopйration sur toutes les pistes gйographiques. Ceci dit, la tвche principale pour nous restera l'augmentation par tous les moyens des liens avec les йtats de la Communautй des йtats indйpendants, le perfectionnement et la consolidation du mйcanisme de la CEI.

L'ensemble des problиmes affйrents а l'approfondissement de l'intйgration de la Russie а l'йconomie mondiale maintiendra son importance pratique. Nous allons obtenir avec persйvйrance la liquidation des rйgimes et limitations discriminatoires qui lиsent les intйrкts russes, travailler pour garantir les conditions standard de notre adhйsion а l'O.M.C., perfectionner les aspects commerciaux de notre coopйration avec l'UE, йlargir la participation russe а l'activitй des structures rйgionales de coopйration йconomique en AP.

La Russie accordera une attention spйcifique а la situation de ses citoyens et compatriotes а l'йtranger, а la garantie du respect de leurs intйrкts et droits lйgitimes dans les pays de leur rйsidence.

Question: Quelle sera la politique de la Russie dans le domaine du dйsarmement et du contrфle des armements en 2003?

Rйponse: En 2003, la Russie poursuivra le travail de renforcement de la stabilitй stratйgique globale, le dйsarmement nuclйaire, la prйvention de la prolifйration des AEM et des moyens de leur acheminement. Notre politique dans le domaine du dйsarmement et du contrфle des armements est basйe sur un programme d'actions clair. Un rйsultat visible de l'avancement de ce programme, ce sont le Traitй sur la rйduction des arsenaux nuclйaires stratйgiques (TRAN) et la Dйclaration conjointe sur les nouveaux rapports stratйgiques entre la Fйdйration de Russie et les Etats Unis d'Amйrique, signйs le 24 mai 2002 par les Prйsidents de la Russie et des USA V.V.Poutine et G.Bush.

V.V.Poutine, Prйsident de la Russie, le 7 dйcembre 2002, a proposй le TRAN а la ratification par la Douma d'Etat. Au dйbut de 2003, le traitй doit кtre simultanйment approuvй tant par l'Assemblйe fйdйrale que par le Sйnat des USA, puis il entrera en vigueur. Le Traitй et la Dйclaration fixent la liaison entre les armes stratйgiques offensives et dйfensives; sur leur base, on devra mettre au point les nouvelles mesures de confiance, de transparence et de prйvisibilitй dans le domaine des AOS-NMD.

Question: Est-ce que le problиme de la non-prolifйration des armes nuclйaires restera une des prioritйs de la politique йtrangиre russe?

Rйponse: Le renforcement du rйgime international de non-prolifйration et de sa base - du Traitй de non-prolifйration d'armes nuclйaires - reste une des prioritйs de la politique йtrangиre russe.

Moscou entend utiliser la prйparation а la confйrence de tour d'horizon de 2005 visant l'examen des effets du Traitй en tant que tribune universelle pour la promotion des positions et initiatives russes non seulement en ce qui concerne les problиmes nuclйaires, mais tout l'ensemble des problиmes du renforcement de la stabilitй stratйgique, du dйsarmement et de la non-prolifйration, y compris l'inadmissibilitй de la spatialisation des armes. A ce propos, il faut souligner la portйe de la coordination des positions des puissances nuclйaires au format des "cinq".

Nous allons augmenter la pression constructive sur les pays, dont la position n'a toujours pas permis au Traitй sur l'interdiction complиte des essais nuclйaires d'entrer en vigueur. Ce sont, en premier lieu, les USA, l'Inde, le Pakistan et Israлl.

Question: Quelles tвches aura а rйsoudre la Communautй des йtats indйpendants en 2003?

Rйponse: La tвche principale de 2003 est de faire accйlйrer les processus du dйveloppement de la Communautй des йtats indйpendants. La Russie ne peut pas кtre satisfaite des rythmes de ce processus. Le retard coыte cher tant а la Russie qu'aux pays de la Communautй.

La rencontre informelle des chefs des йtats а Almaty et le sommet de la CEI а Kichinev du mois d'octobre sont devenus des jalons importants de l'annйe passйe.A ces forums, a йtй fixйe la ligne promulguйe par la Russie visant le remplissage de l'activitй de la Communautй d'un contenu concret, avant tout dans les problиmes de la lutte contre les nouveaux dйfis et menaces, ainsi que sur la piste йconomique.

La prise d'otages dans le Centre thйвtral de Doubrovka a mis а la lumiиre crue le danger du terrorisme, le besoin pressant de l'union des efforts pour lutter contre ses manifestations.

L'annйe passй est devenue efficace sur le plan de l'йlaboration et de la prise d'importants documents de la CEI, favorisant l'opposition aux nouveaux dйfis et menaces. On a entйrinй le Programme interйtatique de mesures conjointes de la lutte contre le crime pour 2003-2004, les programmes du perfectionnement de la coopйration dans le domaine frontalier et de la coopйration militaro-technique, approuvй le Concept de la coopйration dans l'opposition au trafic de drogue, de substances psychotropes et de prйcurseurs, signй le Protocole sur l'approbation du Rиglement de la procйdure de l'organisation et de la tenue des manifestations antiterroristes conjointes.

Par dйcision des dirigeants des pays-participants du Traitй de la sйcuritй collective, on est en train de crйer un groupe d'avions basй sur l'aйrodrome kirghize а Kant. Il est appelй а renforcer la composante militaire du Traitй - Forces collectives de dйploiement rapide.

Au cours de la rйcente visite de V.V.Poutine, Prйsident de la Fйdйration de Russie, а Bichkek, a йtй signй le Traitй de la coopйration dans le domaine de la sйcuritй avec la Kirghizie.

Les organes russes de l'ordre, en commun avec leurs collиgues de Tadjikistan, ont dйployй l'ensemble des mesures visant la dйtection et l'йlimination des canaux de l'arrivйe de drogue de contrebande en Russie. Selon le MI de la Russie, l'an dernier, le trafic de drogue s'est vu confisquer plus de 110 kilos d'hйroпne.

La Russie est satisfaite de l'amйlioration des relations avec la Gйorgie, qui a suivi les manifestations antiterroristes dans les gorges de Pankissi et l'extradition а la Russie des guerriers tchйtchиnes.

Question: Quels sont les perspectives de la formation de l'espace йconomique unique de la CEI?

Rйponse: La Russie et ses voisins de la CEI doivent avancer vers la formation de l'espace йconomique unique. La dйcision de la levйe progressive des exclusions du rйgime de libre commerce, adoptйe au sommet de Kichinev, est devenue un pas vers ce but. Les chefs d'Etat de la CEI ont йnoncй а Kichinev leur intention de se rйunir spйcialement dans la premiиre moitiй de 2003 pour discuter les problиmes sur cette piste.

L'annйe passйe a йtй marquйe dans le domaine йconomique, dans le cadre de la CEI, du perfectionnement des liens commerciaux, de la mise au point d'un systиme efficace des paiements, du dйveloppement de la base juridique de la coopйration multi- et bilatйrale, concernant, entre autres, les groupes financiers et industriels interйtatiques et les autres structures corporatives, de l'unification de la politique fiscale.

Une attention accrue йtait prкtйe au domaine des combustibles et de l'йnergie. Ces derniers temps, la Russie a signй plusieurs accords importants de coopйration avec les pays de la CEI dans ce domaine. Il est prйvu de coopйrer avec la Biйlorussie dans le secteur du gaz et crйer les conditions йgales quant а la politique des prix. Avec le Kazakhstan, on prйvoit l'interaction tant dans le domaine du gaz que dans le transit du pйtrole. On s'est entendu avec la Moldavie de livrer le gaz naturel russe et de le faire transiter par le territoire de la rйpublique, avec l'Ukraine - de crйer aux conditions de paritй un consortium gazier pour gйrer son systиme de transport du gaz.

Au stade de prйparation se trouvent les projets des accords interйtatiques de coopйration dans le secteur du gaz avec l'Ouzbйkistan, le Turkmйnistan et l'Armйnie, celui de l'utilisation des olйoducs ukrainiens а des fins de transit. Maintenant, est assez actuelle la tвche de la crйation au sein de la CEI d'un marchй commun des ressources des combustibles et de l'йnergie.

Nous savons que tous les йtats-participants de la Communautй sont intйressйs au renforcement et au dйveloppement ciblйs, ce qui, selon nous, est dйterminant.

Question: Quelle est l'efficacitй de l'interaction des pays la Communautй dans le cadre du centre antiterroriste de la CEI?

Rйponse: En gйnйral, la coopйration dans le cadre du Centre antiterroriste de la CEI en 2002 a йtй efficace. Aujourd'hui, le CAT de la CEI correspond entiиrement а la tвche principale - il est organe spйcialisй permanent de la CEI. Sa tвche est de garantir la coordination de la coopйration des organes de maintien de l'ordre et des services spйciaux des йtats de la Communautй dans le domaine de la lutte contre le terrorisme international et les autres manifestations de l'extrйmisme.

L'annйe passйe, le CAT rйsolvait les problиmes informationnels et analytiques: formation de la banque de donnйes sur les organisations terroristes internationales dans les pays de la CEI et leurs participants, organisations et individus qui soutiennent les terroristes. On a fait le monitorage de l'йtat et des tendances de la prolifйration du terrorisme international en CEI et au-delа avec la gйnйralisation et la prйsentation de ses rйsultats aux йtats-participants.

L'activitй opйrationnelle du CAT йtait traitйe au cours de la prйparation et de la tenue des manoeuvres antiterroristes de l'йtat-major et tactiques sur site. Le potentiel du centre dispose йgalement de la fonction efficace comme l'assistance aux йtats intйressйs de la Communautй dans les opйrations d'investigation courante et les opйrations d'ensemble de la lutte contre le terrorisme international, la rйalisation des investigations interйtatiques des criminels. Nous croyons qu'aprиs la signature du protocole sur l'approbation du Rиglement de la procйdure de l'organisation et de la tenue des manifestations antiterroristes conjointes sur les territoires des йtats-participants de la CEI, cette fonction sera demandйe.

De plus, au CAT incombe la tвche de l'assistance а la prйparation des experts et moniteurs des unitйs antiterroristes. Nous sommes persuadйs que les unitйs spйciales, formйes avec l'assistance des experts du CAT, deviendront un instrument efficace contre les terroristes et extrйmistes de tout poil.

En mars, on a crйй au sein du CAT un poste de communication assurant le contact avec le Comitй antiterroriste du Conseil de Sйcuritй de l'ONU. Compte tenu de l'importance de la piste centrasiatique, la filiale du CAT а Bichkek a йtй transformйe en une section rйgionale а part entiиre du CAT de la CEI.

Question: Quelles sont les mesures primordiales а dйployer pour perfectionner la structure de la CEI en 2003?

Rйponse: Les problиmes de l'augmentation de l'efficacitй des organes de la Communautй et de l'optimisation de leurs structures sont devenus le centre du sommet de Kichinev en octobre 2002, au cours duquel a йtй entйrinй un paquet de mesures, prйvoyant un plus plein contrфle de l'application des dйcisions, une dйlimitation plus distincte des pouvoirs entre les organes directeurs de la CEI, ainsi que l'optimisation de la structure des organes de la Communautй avec, parallиlement, la rйduction substantielle de leurs effectifs.

De plus, а prйsent, on prйpare les initiatives pour optimiser la structure des organes sectoriels de la CEI, dont le nombre atteint 70, et augmenter l'efficacitй de leur travail. Ces initiatives seront prйsentйes l'annйe prochaine а l'examen des organes directeurs de la Communautй.

Certes, il ne s'agit pas de casser les mйcanismes efficaces qui se sont formйs. L'attention essentielle est prкtйe au rodage de la coopйration pratique dans les domaines concrets d'intйrкt rйciproque, afin d'augmenter son efficacitй et son rendement, йliminer le doublage qui nuit а la cause.

Question: Combien la coopйration russo-amйricaine dans le cadre du Groupe de travail de la lutte contre le terrorisme est-elle efficace?

Rйponse: La Russie et les USA ont crйй un canal unique pour un dialogue professionnel de confiance dans l'opposition au terrorisme. A l'activitй du Groupe de travail russo-amйricaine dans le cadre de la lutte contre le terrorisme participent les experts leaders des dйpartements des deux pays - diplomates, militaires, reprйsentants des services de renseignement.

Dans son cadre, on met au point les dйcisions et recommandations concrиtes, qui sont ensuite prйsentйes aux dirigeants des deux йtats. Il est prйvu de tenir la prochaine sйance du Groupe ce mois-ci а Moscou.

Parlant de l'activitй du Groupe en gйnйral, on peut dire qu'aprиs le sommet de mai, il a acquis un caractиre encore plus polyvalent et englobe actuellement pratiquement tous les йlйments de la coopйration de la Russie et des USA aux problиmes de la lutte contre le terrorisme. Au sein du groupe, se sont formйes les traditions d'une vйritable coopйration de partenariat. Moscou considиre le groupe de travail russo-amйricain comme une des composantes de l'architecture antiterroriste internationale.

Crйй en 2000 par dйcision des prйsidents de la Russie et des USA, le Groupe de travail bilatйral d'opposition aux menaces йmanant de l'Afghanistan est devenu un des mйcanismes les plus efficaces de la coopйration russo-amйricaine dans la lutte contre les nouveaux menaces et dйfis. En mai 2002, en conformitй avec l'entente des prйsidents V.V.Poutine et G.Bush, il a йtй transformй en Groupe de travail de la lutte contre le terrorisme. Ce n'йtait pas un simple changement de l'enseigne. Le mandat du groupe a йtй substantiellement йtendu tant gйographiquement que concernant le cercle des problиmes examinйs. Dans son cadre, ont йtй crййs des sous-groupes, y compris de l'opposition а la menace terroriste, liйe avec l'utilisation des matйriaux nuclйaires et d'autres moyens d'extermination massive.

On devrait ajouter aux formats susdits le G8. A la rencontre des leaders du G8 а Kananaskis, ainsi qu'а la rencontre des ministres des affaires йtrangиres а Whistler, ont йtй adoptйs plusieurs documents visant l'йlimination du terrorisme, dont les Principes visant а empкcher les terroristes ou ceux qui les accueillent de se procurer des armes ou des matйriaux d'extermination massive, sur lesquels ces йtats vont se guider. Ils appellent aussi leurs autres partenaires а suivre leur exemple.

Je citerais aussi les organisations rйgionales importantes comme l'Organisation de sйcuritй et de coopйration en Europe, le Conseil de l'Europe, le Forum de coopйration йconomique en Asie-Pacifique, le Forum rйgional de l'ASEAN, l'Organisation de coopйration de Shanghai, а laquelle la Russie participe activement, le dialogue sur le problиme de la lutte contre le terrorisme dans le cadre Russie-OTAN, Russie-UE. L'interaction antiterroriste de notre pays avec ses partenaires et alliйs de la CEI et du TSC prend de l'ampleur.

Le rфle coordonnateur central dans tous ces efforts est jouй et devra кtre jouй dans l'avenir par l'Organisation des Nations Unies.

Ainsi, l'ordre du jour international antiterroriste a йtй l'annйe passйe assez fourni. Ce n'est pas l'attention de la part des dirigeants des йtats et des gouvernements, des ministres des affaires йtrangиres а ces problиmes qui manquait. L'йlimination du terrorisme dans toutes ses manifestations a toujours йtй la tвche principale, qui incombait а toute la communautй internationale et а chacun de ses membres en 2002.

Question: Combien l'opposition de la Russie avec la communautй internationale aux autres dйfis, y compris la menace de la drogue, a-t-elle йtй efficace?

Rйponse: L'extension de l'йchelle de la fabrication illйgale, du trafic et de l'abus de la drogue et des substances psychotropes dans le monde est devenue ces derniers temps un problиme vraiment mondial, une des menaces gravissimes pour l'humanitй. Le noeud de problиmes les plus inquiйtants est actuellement la menace croissante du trafic de drogue provenant du territoire de l'Afghanistan.

La Russie lиve la question de l'йlaboration de la stratйgie internationale d'ensemble pour rйsoudre le problиme de drogue afghane. L'accent dans notre approche est mis sur la proposition de combiner l'aide а l'Administration transitoire de l'Afghanistan dans l'assainissement de l'йconomie du pays et la lutte contre la fabrication de drogue avec les efforts de la crйation des "ceintures de sйcuritй" antidrogue sur tout le pйrimиtre des frontiиres de l'Afghanistan. La mise au point et en pratique de cette stratйgie exige l'intensification du travail de politique йtrangиre tous azimuts. Ceci dit, nous voyons comme condition importantissime du succиs le renforcement du rфle coordonnateur de l'ONU, l'augmentation consйcutive du potentiel de ses structures antidrogue.

A cette fin, en 2003, la Russie a fait plusieurs importants pas pratiques, en particulier, octroyй un apport bйnйvole au montant de 500 mille dollars au Fonds du Programme de l'ONU de contrфle international de la drogue, visant son application sur la piste la plus "droguйe" – centrasiatique.

Dans les conditions de la mondialisation, le business de la drogue est devenu un des facteurs importants de la formation du "champ criminel" de l'йconomie mondiale, directement liй avec les formes de l'activitй du crime organisй international comme corruption, trafic d'armes, esclavagisme. On voit toujours plus nettement la liaison du trafic de drogue avec le terrorisme, sa participation directe ou indirecte aux mйcanismes de son financement, ce qui sape les bases de la stabilitй rйgionale et mondiale.

Il est impossible de rйsoudre ce problиme par les efforts disjoints, c'est pourquoi nous tenons dans le collimateur la mise au point des mйcanismes efficaces de la coopйration antidrogue dans le cadre de la CEI, un emploi plus efficace а ce problиme de l'Organisation du Traitй de la sйcuritй collective et de l'Organisation de coopйration de Shanghai. Nous apprйcions aussi positivement la dynamique de la coopйration dans le cadre du Mйmorandum centrasiatique sur la comprйhension mutuelle dans le domaine de la lutte contre la drogue.

L'annйe passйe, la liste des documents bilatйraux de l'opposition а la drogue a йtй allongйe par deux accords de la Russie avec les USA et l'Uruguay. Je suis persuadй que cela devient un apport important aux efforts de la communautй internationale dans l'opposition а la menace de drogue et aux autres dйfis а la sйcuritй.

Question: Quelles sont les perspectives de l'extension de l'Organisation de coopйration de Shanghai, partant des tвches du renforcement de la lutte contre le terrorisme?

Rйponse: La coopйration sur cette piste constitue un des йlйments formateurs de l'activitй de l'OCS. Je rappelle que parallиlement а la Dйclaration sur la crйation de l'OCS, ses йtats-fondateurs ont signй en juin 2001 la Convention sur la lutte contre le terrorisme, le sйparatisme et l'extrйmisme. Actuellement, on travaille а la mise en pratique des stipulations de la Convention. Ces efforts visent un rapide lancement du mйcanisme de la Structure antiterroriste rйgionale (SATR) de l'OCS - un organe permanent, destinй а l'aide а la coordination et au renforcement de l'interaction des organes compйtents des йtats-membres dans la lutte contre le terrorisme, le sйparatisme et l'extrйmisme. L'Accord SATR, englobant tous les aspects de sa formation et de son activitй, a йtй signй le 7 juin dernier au sommet de l'OCS а Saint-Pйtersbourg.

Il faut noter йgalement l'activitй du "Groupe de Bichkek" des dirigeants des organes de maintien de l'ordre et des services spйciaux des pays de l'OCS, dans le cadre duquel se renforce la coopйration dans la lutte contre le trafic de drogue, d'armes, la migration illйgale et les autres problиmes.

Concernant l'extension de l'organisation, cette possibilitй est prйvue par la Charte de l'OCS, cependant, ce n'est pas un problиme pour aujourd'hui. En premier lieu, il faut que l'OCS soit bien campйe sur ses pieds. Il faudra aussi un certain temps pour йlaborer les documents normatifs, rйglementant l'ordre de l'accueil de nouveaux membres en l'OCS.

Question: Quels pas sont faits sur le plan de l'intensification de la coopйration de l'OCS avec les autres unions internationales, y compris l'ASEAN?

Rйponse: L'Organisation de coopйration de Shanghai est une organisation ouverte, sans appartenance aux blocs, prкte а une vaste interaction avec les autres structures internationales et йtats sur les problиmes actuels de la vie moderne. Compte tenu de cela, а la rйunion du Conseil des ministres des affaires йtrangиres de l'OCS, tenue le 23 novembre 2002 а Moscou, a йtй signй le Schйma provisoire des relations de l'OCS avec les autres organisations internationales et йtats. Ce document permet а la nouvelle organisation, dйjа а l'йtape de son devenir, de participer activement aux contacts internationaux.

Concernant concrиtement l'ASEAN, nous percevons positivement l'intйrкt manifestй а l'OCS de la part de l'association, voyons de vastes perspectives pour une coopйration efficace sur la piste antiterroriste et autres. En dйcembre dernier, V.Vorobiev, reprйsentant spйcial du Prйsident de la Russie pour les affaires de l'OCS, а la demande du Conseil des coordonnateurs nationaux de l'OCS, avait visitй le Secrйtariat de l'ASEAN, oщ il avait eu un йchange de vues а propos de la mise au point des contacts entre les deux unions.

Question: Quelles sont les cadres juridiques а utiliser pour la lutte contre le terrorisme et le rиglement des problиmes internationaux aiguлs?

Rйponse: La Russie se prononce pour une utilisation au maximum du potentiel de l'ONU et des autres institutions internationales а des fins de la consolidation des bases de droit de la lutte contre le terrorisme. Ce n'est que sur cette base qu'est possible une lutte durable, efficace contre ce gravissime dйfi de l'actualitй.

La Russie mиne fermement le cap de l'inadmissibilitй, dans le contexte du rиglement des problиmes internationaux aigus, des actions unilatйrales sous le slogan de la "lutte contre le terrorisme", souvent en contournant les Statuts de l'ONU et les normes du droit international. Au cours des contacts avec la partie amйricaine, on met l'accent sur le fait qu'on ne pourra lutter qu'ensemble contre le terrorisme et ses causes. Aucun йtat, mкme aussi puissant que les USA, ne peut seul а seul avoir raison de la menace existante.

Question: Combien sont fondйes les prйtentions des USA au rфle du "policier international"?

Rйponse: Les prйtentions au rфle universel du "policier international" sont tout simplement sans issue et irrйelles. Actuellement, sont trop compliquйs et йnormes les dйfis qu'affronte la communautй internationale.

Concernant les USA, les Amйricains mиnent vraiment une politique extйrieure trиs active, pressante mкme, dans laquelle ils cherchent а utiliser pleinement leur potentiel gйopolitique et йconomique pour promulguer leurs intйrкts. Il y a des raisons de dire qu'une certaine partie de l'establishment politique des USA est parfois gagnйe par la tentation de dicter ses conditions au monde entier.

Nйanmoins, l'expйrience de la coopйration pratique persuade de la contreproductivitй des approches unilatйrales, prouve les avantages de la coordination des actions conjointes, qui donnent des rйsultats positifs. Ce sont ces efforts collectifs qui rйsident а la base de la lutte contre le terrorisme que mиnent les USA et la Russie, ainsi que la communautй internationale en gйnйral.

La rйgulation des problиmes du contrфle des armements et de la stabilitй stratйgique est toujours maintenue dans le cadre juridique des traitйs. Comme le montre, en particulier, l'expйrience de la coopйration de la Russie avec l'OTAN, les mйcanismes de la garantie de la sйcuritй se dйveloppent sur le principe de la cohйsion des intйrкts. Les principes de l'йtroite coordination internationale sont rйalisйs dans la solution des problиmes rйgionaux les plus aigus.

Je suis persuadй que si toutes les parties intйressйes sont persistants dans la ligne qu'elles mиnent, on aura assez de possibilitйs pour maintenir le dйveloppement des relations internationales dans un lit stable et prйvisible. L'ordre mondial moderne doit se baser sur le respect de la souverainetй et des intйrкts nationaux de divers йtats, une ferme application des normes du droit international, le rиglement politico-diplomatique des conflits et diffйrends.

Question: Combien sont fondйes les accusations des USA а l'encontre de l'Irak?

Rйponse: Les accusations de l'Irak de cacher les armes n'ont pas de fondement. Ces affirmations ne profitent pas а la cause, mais renforcent les inquiйtudes dans le monde que le problиme des armes d'extermination massive irakiennes ne fait que cacher d'autres objectifs.

Si quelqu'un possиde l'information rйelle que les Irakiens ont les armes interdites ou poursuivent les tentatives de leur йlaboration, il serait plus logique de la prйsenter aux organes spйciaux de contrфle - l'UNMOVIC et l'AIEA.

Les principaux efforts de la Russie sur la piste irakienne sont concentrйs sur le maintien du processus de rиglement de la situation sur le plan politico-diplomatique. Partant de ce fait, nous avons activement oeuvrй tant avec nos partenaires au Conseil de Sйcuritй de l'ONU qu'avec Bagdad. Nous avons rйussi а persuader l'administration irakienne du besoin d'une rapide sortie de l'impasse dans ses relations avec l'ONU а propos du dossier de dйsarmement, maintenu depuis dйcembre 1998. D'autre part, la Russie a dйployй un maximum d'efforts pour la mise au point d'une rйsolution йquilibrйe du CS de l'ONU, qui a permis de maintenir la situation dans les cadres de l'ONU, йcarter la menace de l'issue militaire immйdiate.

L'accord de Bagdad avec la rйsolution 1441 a permis de passer au dйploiement pratique de monitoring et contrфles de monitoring de l'UNMOVIC et de l'AIEA en Irak. A prйsent, en Irak se trouvent plus de cent inspecteurs de ces organisations internationales, qui pourraient contrфler sur site les donnйes qui provoquent l'inquiйtude de certains йtats. Leurs conclusions, quelles qu'elles soient, doivent ensuite кtre йvaluйes par le Conseil de Sйcuritй de l'ONU, qui aura aussi le dernier mot en ce qui concerne les pas ultйrieurs de la communautй internationale sur la piste irakienne.

Question: Comment pourriez-vous commenter les accusations des USA а l'encontre de la Syrie?

Rйponse: La Russie n'est pas intйressйe а l'apparition а proximitй de ses frontiиres sud de nouveaux dйtenteurs des technologies de missiles modernes et d'armes d'extermination massive. Ces accusations n'ont rien de nouveau, puisque depuis longtemps, Washington accuse Damas de pareils "pйchйs", cependant, il n'est jamais allй jusqu'а prйsenter les faits concrets а ce propos.

Concernant la protection des organisations palestiniennes extrйmistes sur le sol syrien, je ne peux que citer les dйclarations des officiels syriens, qui ont plusieurs fois indiquй que les fonctions des reprйsentations palestiniennes sont strictement informationnelles. Concernant le Hezbollah libanais, la Syrie le considиre comme l'organisation qui mиne la lutte de libйration nationale.

Question: Est-ce que les USA possиdent des raisons sйrieuses pour mettre l'Iran sur "l'axe du mal"?

Rйponse: La Russie estime que la ligne des USA visant а faire faire l'Iran partie d'une "axe du mal" ne possиde pas de raisons suffisantes. La Russie considиre l'Iran comme un important partenaire rйgional. Tйhйran ne fait pas que rйprouver le terrorisme international, mais a dйmontrй rйellement, en particulier en Afghanistan, sa bonne volontй de participer а la lutte contre ce flйau global. La partie iranienne a immйdiatement condamnй la rйcente prise d'otages а Moscou par les terroristes tchйtchиnes.

De plus, l'expйrience de notre coopйration avec l'Iran confirme que cet йtat est capable de jouer un rфle positif dans le rиglement des conflits, le renforcement de la stabilitй et de la sйcuritй dans la rйgion.

La Russie continue de mener avec l'Iran un dialogue politique rйgulier, stimulant la participation constructive de Tйhйran aux affaires internationales et rйgionales, accent mis sur la lutte contre le terrorisme, l'extrйmisme, le trafic de drogue, le problиme du dйsarmement, de la non-prolifйration et du contrфle des exportations. C'est cette ligne sur le plan du soutien de l'Iran dans la politique positive menйe en Afghanistan, au Proche-Orient et dans d'autres rйgions, qui est efficace.

Question: Que pensez-vous des accusations des liaisons avec les organisations terroristes, lancйes contre l'Arabie Saoudite?

Rйponse: Moscou a fait attention aux documents publiйs dans les mйdias amйricains sur le travail des organes maintien de l'ordre des USA pour dйtecter et йliminer les sources de l'approvisionnement financier des terroristes internationaux, y compris la piste dite "saoudienne".

Nous espйrons que la partie amйricaine saura identifier avec prйcision et poursuivre en justice ceux qui avaient aidй financiиrement les organisateurs et exйcuteurs directs du crime monstrueux du 11 septembre 2001.

Ces derniers temps, la polйmique entre les USA et l'Arabie Saoudite а propos du faible degrй de coopйration de Ryad sur la piste antiterroriste bat son plein. Actuellement, les dirigeants saoudiens ont commencй une sйrieuse rйvision de leurs relations avec les organisations islamistes, s'abstenant de l'aide aux groupes radicaux, а l'exception des groupes palestiniens. Ils ont instaurй de nouvelles rиgles plus strictes envers les comptes financiers des fonds de bienfaisance, renforcй le contrфle de l'activitй des banques.

Nйanmoins, au Royaume continue activement la collecte des moyens а des fins de bienfaisance, dont le destinataire final est souvent inconnu. Dans ce contexte, les accusations des USA semblent fondйes: jusqu'а la fin des annйes 90, pratiquement toutes les couches de la population du Royaume, y compris l'йlite, avaient participй au financement de diverses organisations, agissant sous les slogans de la "solidaritй musulmane".

C'est pourquoi il est important que Washington mиne le dialogue avec Ryad sur la problйmatique antiterroriste. Rйcemment, on a annoncй la crйation du groupe conjoint amйricano-saoudien de la lutte contre le terrorisme, dont les tвches comprendront vraisemblablement la coopйration dans la liquidation des sources du financement du terrorisme. On aimerait que le travail dans ce nouveau format soit fructueux, puisque pour nous, ces efforts ont un sens pratique. Nous avons plusieurs fois attirй l'attention de nos partenaires amйricains а l'activitй des terroristes internationaux en Tchйtchйnie et а leur incessant ravitaillement financier de la part de "l'internationale terroriste". "L'internationale terroriste" - et cela a йtй confirmй par la prise d'otages а Moscou, ainsi que par les йvйnements tragiques sur l'оle de Bali, au Kenya et dans les autres pays - n'a ni ne reconnaоt de frontiиres.

Question: Quelle est la position de la Russie dans le rиglement du conflit au Proche-Orient?

Rйponse: Il faut briser le cercle vicieux de la violence au Proche-Orient, puisque sa poursuite mиne objectivement а la radicalisation des positions, fomente les forces extrйmistes, y compris celles qui misent sur le terrorisme. La menace maintenue de la prolifйration du conflit proche-oriental a des consйquences assez dangereuses tant pour la stabilitй internationale que pour les intйrкts nationaux de la Russie.

La partie russe, prфnant les efforts d'ensemble et coordonnйs, est persuadйe que ce n'est qu'ainsi qu'on pourra obtenir les meilleurs rйsultats dans le rиglement proche-oriental. A ce propos, nous croyons importante la formation du "quatuor" des mйdiateurs internationaux, composй de la Russie, des USA, de l'UE et de l'ONU, qui a reзu le statut de droit international, fixй dans la rйsolution 1397 du Conseil de Sйcuritй de l'ONU. La Russie prend la part la plus active au travail de ce mйcanisme et entend dйvelopper par tous les moyens le travail menй dans ce format.

Au cours de la rencontre ministйrielle du "quatuor" en dйcembre а Washington, on a en gйnйral rйussi а concerter la soi-disant "carte routiиre". Ce plan prйvoit la sortie par йtapes de la crise et la crйation de l'йtat palestinien dans le courant de trois ans, ainsi que l'avancement au rиglement arabo-israйlien global, y compris les pistes syrienne et libanaise. Maintenant, nous devons rйsoudre la tвche de garantir un rapide lancement de la mise en pratique de ce programme.

Question: Peut-on considйrer comme la politique des doubles normes l'absence de la critique а l'adresse d'Israлl vu sa non-adhйsion au Traitй de non-prolifйration des armes nuclйaires?

Rйponse: Toute tentative d'йpargner а Tel-Aviv la juste critique pour sa non-adhйsion au Traitй de non-prolifйration des armes nuclйaires est infondйe. La position de la Russie est claire au maximum et a йtй plusieurs fois proclamйe aux divers forums internationaux.

Israлl continue de rester le seul йtat de la rйgion а ne pas avoir adhйrй au Traitй et а ne pas avoir mis son activitй nuclйaire sous les garanties de l'Agence internationale de l'йnergie atomique.

La Russie travaille pour faire adhйrer Israлl au rйgime international de la non-prolifйration des armes nuclйaires. Nous croyons que le changement des positions de ce pays dans le problиme de l'adhйsion au Traitй va rйellement contribuer а la baisse de la tension et, finalement, au rиglement de la crise proche-orientale.

Question: Peut-on considйrer comme la politique des doubles normes les accusations des USA а l'adresse de la Corйe du Nord?

Rйponse: La RPDC doit s'acquitter strictement de ses obligations tant dans le cadre du Traitй de non-prolifйration des armes nuclйaires que dans celui de l'accord avec l'AIEA sur les garanties complиtes а propos du TNPAN.

La brusque aggravation de la situation autour du programme nuclйaire de la RPDC n'est pas directement liйe а la situation sur la pйninsule Corйenne et aux contacts entre le Nord et le Sud de la Corйe. C'est, avant tout, un problиme des relations entre la RPDC et les USA, et il doit кtre rйsolu sur la voie du dialogue constructif entre eux, dans les conditions du maintien et de l'observation rйciproque de l'Accord cadre de 1994.

Dans la mise au point de son approche au rиglement des problиmes corйens, la partie russe part de la politique consйcutive du renforcement de la sйcuritй et de la stabilitй dans la rйgion. A mesure de l'avancement du dialogue intercorйen, la tвche de lui garantir les conditions pacifiques appropriйes n'a pas perdu son actualitй, et non seulement pour la Russie, mais pour les autres йtats concernйs - la Chine, les USA, le Japon. Ceci dit, augmente l'importance du facteur du rapprochement intercorйen, du dйveloppement des liaisons polyvalentes, avant tout dans le domaine йconomique.

Compte tenu de ces moments, ainsi de l'objectif de la garantie inconditionnйe du statut non nuclйaire de la pйninsule Corйenne, la partie russe continue d'intenses contacts avec les USA, la RPDC, la Chine, le Japon, la Rйpublique de Corйe afin de, premiиrement, lever l'acuitй du problиme, et, deuxiиmement, le faire basculer dans le lit des nйgociations de Pyongyang et de Washington, de la normalisation progressive des relations amйricano-nord-corйennes.

Certes, nous йcoutons la prйoccupation йnoncйe par certains pays occidentaux. Parallиlement, nous prenons en compte que beaucoup d'entre eux se guident sur les raisons politiques.

La Russie mиne activement le travail appropriй dans les formats bi- et multilatйral pour rйgler les problиmes surgissants. Nous attendons de toutes les parties intйressйes la preuve de retenue, l'observation des obligations dont elles se sont chargйes et la poursuite du dialogue pour la solution pacifique de tous les problиmes qui prйoccupent. La Russie se prononce non seulement contre la politique des doubles normes, mais contre l'inclusion d'un pays dans les listes dites «noires ou blanches».

Question: Quels sont les efforts dйployйs par la partie russe dans le domaine du contrфle de la non-prolifйration des AEM et des technologies de missiles?

Rйponse: Comme vous le savez, les fonctions de contrфle du respect du Traitй de non-prolifйration des armes nuclйaires incombent а l'AIEA. La Russie participe le plus activement au travail de cette organisation internationale, mиne le cap du perfectionnement du systиme existant des garanties.

Nous comptons surtout sur la rйalisation de l'initiative de V.V.Poutine, Prйsident de la Fйdйration de Russie, de l'йlaboration de technologies nuclйaires novatrices rйsistantes а la prolifйration. Le travail de sa mise en pratique continue au sein de l'AIEA. Ceci est un apport de poids de plus de la Russie а la cause de la non-prolifйration nuclйaire.

L'importante partie intйgrante de nos efforts de non-prolifйration d'armes d'extermination massive et de moyens de missiles de leur acheminement, c'est l'interaction de la Russie avec les autres pays dans le domaine du contrфle des exportations. Cette coopйration est effectuйe tant sur la base multilatйrale que bilatйrale. Nous attachons une importance particuliиre sur ce plan а notre interaction avec les membres de la CEEurAs et des йtats de la CEI.

Nos reprйsentants dans les mйcanismes internationaux du contrфle d'experts - le Rйgime du contrфle de la technologie de missiles, les Accords Wassenaar, le Groupe des fournisseurs nuclйaires et le Comitй Zangger - occupent une position active.

Nous promulguons lors des forums internationaux, y compris l'ONU, l'initiative russe sur la crйation du Systиme global de contrфle de la non-prolifйration des missiles et des technologies de missiles.

L'entrйe en vigueur, en novembre dernier, du Code international de conduite pour prйvenir la prolifйration des missiles balistiques - une sorte de code des principes de base de la conduite des йtats dans le domaine de missiles - est devenue un йvйnement important de 2002. La Russie a rejoint ce document politique, comprenant qu'il constitue le premier pas sur la voie vers la mise au point de l'accord multipartite juridiquement liant sur le rйgime global de la non-prolifйration de missiles.

La Russie poursuivra sыrement ses efforts pour faire participer tous les pays au travail de prйvention de la prolifйration de missiles, avant tout ceux qui possиdent leur propre potentiel de missiles.

x
x
Outils supplémentaires de recherche