27 juillet 201919:53

Déclaration du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors d'une conférence de presse conjointe à l'issue de son entretien avec la Ministre des Affaires étrangères du Suriname Yldiz Pollack-Beighle, Paramaribo, 27 juillet 2019

1573-27-07-2019

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

Madame la Ministre,

Mesdames et Messieurs,

Avant tout, je voudrais sincèrement remercier les autorités du Suriname – le Président Desiré Delano Bouterse, le vice-Président Michael Ashwin Adhin, la Ministre des Affaires étrangères Yldiz Deborah Pollack-Beighle et tous les collègues du Suriname pour la convivialité.

Nos pourparlers se sont déroulés constructivement dans un sens amical et bienveillant, ont permis d'échanger les avis sur un large éventail de sujets, pratiquement sur tous les domaines de notre coopération avec le Suriname, ainsi que de prévoir de nouveaux secteurs d'efforts positifs potentiels.

Le Suriname est un partenaire de longue date de la Russie en Amérique latine et dans les Caraïbes. L'an prochain nous célébrerons le 45e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques. Nous sommes convenus de poursuivre l'établissement de nos relations dans le partenariat dans le cadre des ententes conclues ces dernières années.

Parmi ces ententes je noterai probablement la plus importante: en 2017 nous avons signé l'Accord sur les fondements des relations entre la Fédération de Russie et le Suriname, qui est entré en vigueur en janvier dernier. En mai est entré en vigueur l'Accord intergouvernemental sur les conditions de la levée des formalités de visa pour les voyages réciproques des citoyens russes au Suriname et des citoyens du Suriname en Fédération de Russie.

Pendant l'entretien avec le Président et le vice-Président, ainsi qu'avec la Ministre des Affaires étrangères nous avons réaffirmé notre volonté d'intensifier le dialogue politique, notamment au niveau des ministères des Affaires étrangères. Nous avons analysé les perspectives de la coopération dans le domaine commercial, économique, social, culturel et les investissements.

En particulier, à la réunion avec le vice-Président, avec la participation également des ministres du Commerce et du Tourisme, de l'Education, de la Justice, des Ressources naturelles et de la Défense ont été avancées des propositions concrètes pour avancer dans les secteurs appropriés de la coopération. Nous avons entendu ces propositions et les transmettrons à Moscou aux institutions compétentes. J'espère qu'ainsi nous préparerons une visite productive et fructueuse des délégations d'affaires du Suriname, des représentants des institutions concernées en Fédération de Russie pour contacter avec leurs collègues sous l'égide de la Chambre russe de commerce et d'industrie.

Nous avons noté les bonnes opportunités pour renforcer la coopération dans le domaine de l'éducation, notamment la préparation en Fédération de Russie de cadres du Suriname. Nous sommes convenus d'augmenter le nombre de bourses accordées au Suriname pour les études de Surinamais dans les universités russes. Nous avons également noté la pratique positive de stages effectués par des diplomates surinamais à l'Académie diplomatique du Ministère russe des Affaires étrangères. Nous avons souligné qu'il existait la possibilité d'effectuer des études dans des centres éducatifs du Ministère russe de l'Intérieur aussi bien dans notre pays que dans les centres régionaux ouverts au Nicaragua et au Pérou, où sont formés des cadres pour les forces de l'ordre.

Les agents des services de sauvetage ont la possibilité d'améliorer leurs compétences. Un centre régional a été également ouvert à cet effet au niveau du Ministère russe des Situations d'urgence à La Havane. Le Suriname, sujet aux catastrophes naturelles, je pense, serait intéressé par l'envoi de ses spécialistes à de tels stages.

Nous apportons et élargirons la contribution au Suriname dans le secteur de la santé. Début juillet, comme l'a noté madame la Ministre, nous avons mis gratuitement à disposition des partenaires des équipements médicaux néonataux et un appareil de ventilation artificielle des poumons.

Nous avons parlé du renforcement de la base juridique contractuelle. Nous travaillons activement sur un accord d'extradition, un accord d'aide juridique dans les affaires criminelles. Nous élaborons des textes dans la coopération militaire et militaro-technique, dans le domaine des échanges culturels.

Nous avons abordé les problèmes d'actualité de la vie internationale et de la région locale. Nous avons avec le Suriname des approches communes de la nécessité de respecter rigoureusement le droit international, la Charte de l'Onu, de soutenir son rôle central dans le règlement de tous les problèmes pacifiquement et sans ingérence extérieure. Nous remercions les amis surinamais pour la rédaction en collaboration de nos initiatives soumises notamment à l'Onu – sur l'inadmissibilité de la glorification du nazisme, sur la prévention de la course aux armements dans l'espace, sur le renforcement de la confiance dans l'espace, sur la sécurité internationale de l'information et sur la lutte contre la cybercriminalité.

Bien sûr, nous avons également évoqué les thèmes régionaux. Nous souhaitons tous les deux accroître la coopération, notamment le dialogue politique entre les membres de la Communauté des Caraïbes (CARICOM) et la Fédération de Russie. Nos collègues avec d'autres membres de la CARICOM souhaitent rétablir la pratique de rencontres entre les ministres des Affaires étrangères. Nous avons également réaffirmé le soutien à l'élargissement de nos liens avec la Communauté d'Etats latino-américains et des Caraïbes (CELAC).

Nous avons la même position sur la plupart des problèmes régionaux, notamment la crise autour du Venezuela qui, nous sommes certains, tout comme nos amis surinamais, peut être réglée uniquement à travers un dialogue direct entre le gouvernement et l'opposition sans aucune condition préalable et qui plus est sans les différentes menaces proférées à l'égard de Caracas par certaines capitales.

Je remercie sincèrement pour l'organisation de notre travail qui a permis d'évoquer effectivement un grand nombre de problème. Je remercie mon homologue et amie.               

 

 

 

 

Documents supplémentaires

Photos

Affichage de 1 résultat(s).
x
x
Outils supplémentaires de recherche