20 juin 201910:33

Allocution du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors de la conférence économique Russie-Afrique, Moscou, 20 juin 2019

1288-20-06-2019

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

Mesdames et messieurs,

Je ne sais pas s'il me reste quelque chose à ajouter après une telle introduction, mais je vais essayer.

Monsieur Oramah,

Chers amis,

Chers collègues,

Vos Excellences,

Messieurs les ministres,

Je suis ravi de saluer les participants à la conférence économique Russie-Afrique, qui se déroule dans le cadre de la 26e réunion générale des actionnaires de la Banque africaine d'import-export (Afreximbank). Avant tout, je remercie sincèrement Benedict Oramah d'avoir choisi Moscou pour réunir les actionnaires de la Banque. A ce que je sache, c'est seulement la deuxième fois qu'une telle activité de l'Afreximbank se déroule en dehors du continent africain.

Nous y voyons une preuve du haut niveau de confiance entre la Russie et les pays d'Afrique. Nos relations, traditionnellement amicales, se développent sur la base des principes d'équité, de respect mutuel et de prise en compte des intérêts réciproques. Notre pays n'a jamais pris part aux conquêtes coloniales dans cette région, n'a jamais pillé de manière barbare ses ressources naturelles. Au contraire, il s'est toujours opposé à toute manifestation de racisme, a apporté une contribution diversifiée aux peuples africains dans leur lutte contre le colonialisme, et après l'obtention de leur indépendance la Russie a aidé à établir et à renforcer leur structure étatique, à développer leur économie nationale.

Aujourd'hui, sur la scène internationale, les pays d'Afrique sont pour nous des partenaires importants dans la protection des valeurs de vérité et de justice, du respect rigoureux des normes du droit international, du respect de l'identité civilisationnelle de chaque peuple, et du respect de la voie de développement qu'ils ont choisie. Nos États s'opposent aux sanctions unilatérales, aux mesures coercitives et aux guerres commerciales, ils prônent de manière systématique un système de commerce mondial juste, et que tous les pays sans exception, et non un groupe d’État réduit, puissent bénéficier des fruits de la mondialisation.

S'appuyant sur une expérience de partenariat créatif accumulée à travers les siècles, nous avançons avec conviction sur la voie de l'expansion globale des liens russo-africains. Le dialogue politique s'est intensifié, notamment au sommet. Les liens interparlementaires également: nous attendons de nombreux visiteurs africains au 2e Forum international pour le développement du parlementarisme et à la conférence parlementaire Russie-Afrique, qui se dérouleront du 1er au 3 juillet 2019 à Moscou.

Les contacts se développent entre les différents ministères et institutions, notamment entre les ministères des Affaires étrangères. Aussi bien bilatéralement qu'en tant que membre permanent du Conseil de sécurité des Nations unies, la Russie continue de soutenir ses amis africains dans la lutte contre le terrorisme, le crime et d'autres menaces transfrontalières. Nous apportons une contribution aux efforts visant à régler les crises et les conflits sur le continent sur la base du principe formulé par l'Union africaine "une solution africaine aux problèmes africains". La communauté internationale doit soutenir les accords élaborés par les Africains - soutenir moralement, politiquement, financièrement et matériellement. Dans le cadre des programmes internationaux, nous apportons une contribution humanitaire bilatérale aux pays du continent qui souffrent des crises et des conflits militaires, des cataclysmes naturels, des maladies pandémiques. Nous formons des cadres africains au sein des établissements russes grâce à un financement du budget pour les spécialités civiles du Ministère russe de la Défense, des forces de l'ordre, des services de sécurité et dans le domaine du maintien de la paix.

Chers amis,

Les fondations solides de l'amitié russo-africaine, posées par nos efforts communs, créent de bonnes prémisses pour accroître les échanges commerciaux, économiques et d'investissement, élargir la coopération en matière bancaire, et motiver les milieux d'affaires à réaliser des projets mutuellement bénéfiques sur le territoire des pays d'Afrique.

Des succès ont déjà été atteints dans ce sens. Les échanges commerciaux augmentent et ont atteint plus de 20 milliards de dollars l'an dernier. Leur nomenclature se diversifie. Avec le soutien financier direct de la Russie, les pays d'Afrique mettent en œuvre de grands projets dans divers domaines. Parmi eux: la construction de la première centrale nucléaire en Égypte, la mise en place de la Zone industrielle russe, ainsi que des projets réalisés en Afrique par les "fleurons" des affaires russes tels que Rosneft, Lukoil, Rosgueologuia, Gazprom, ALROSA, Vi Holding, GPB Global Resources, Renova, et d'autres.

Je suis convaincu que la coopération avec l'Afreximbank, dont le Centre d'exportation russe est devenu actionnaire, contribuera à l'établissement de relations commerciales et économiques durables entre les entrepreneurs russes et leurs clients africains.

Il faut souligner également la coopération étroite avec de nombreux partenaires africains dans le cadre de plateformes économiques multilatérales, notamment pour la stabilisation du marché mondial des hydrocarbures dans le cadre de l'Opep+ et du Forum des pays exportateurs de gaz.

Chers collègues,

Pour donner une impulsion supplémentaire à l'ensemble de notre coopération, y compris commerciale et économique, il a été décidé d'organiser conjointement le premier sommet Russie-Afrique, qui se tiendra en octobre 2019 à Sotchi sous l'égide du Président russe Vladimir Poutine et du Président égyptien Abdel Fattah al-Sissi en tant que président de l'Union africaine. Nous attendons les chefs d’État et de gouvernement des pays d'Afrique, des dirigeants de l'Union africaine et d'autres grandes organisations sous-régionales.

Nous continuons de travailler avec nos amis africains à la rédaction de l'ordre du jour du sommet. Nous espérons que l'Afreximbank apportera sa contribution au contenu substantiel de la partie économique du programme, qui paraît très solide.

Au cours de cette réunion, réellement marquante et sans précédent, il est prévu d'aborder un large éventail de questions internationales, d'évoquer les solutions permettant d'approfondir la coopération russo-africaine dans différents domaines, de la politique à la culture. En marge du sommet, ainsi que pendant le forum économique Russie-Afrique qui se tiendra la veille, il est prévu de signer plusieurs documents bilatéraux et multilatéraux, notamment des accords intergouvernementaux et interministériels, des accords et des contrats commerciaux.

Je profite de l'occasion pour appeler les chers participants à la conférence actuelle à se joindre activement aux activités à venir à Sotchi.

Aujourd'hui, je voudrais vous souhaiter un travail productif, ainsi que la paix, le bien-être et la prospérité à vos pays et populations.

 

Documents supplémentaires

Photos

x
x
Outils supplémentaires de recherche