6 juin 201819:35

Sur l'adoption, par le Conseil de sécurité des Nations unies, de la déclaration de son Président sur la situation dans l'Est de l'Ukraine

1114-06-06-2018

  • en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

Communiqué de presse

 

Nous saluons l'adoption, le 6 juin, de la déclaration du Président du Conseil de sécurité des Nations unies sur la situation dans l'Est de l'Ukraine. Il est symbolique que cela se produise aujourd'hui, quand la Russie se trouve à la tête du Conseil de sécurité.

Nous trouvons important que le Conseil ait noté la nécessité de remplir rigoureusement les Accords de Minsk approuvés par la résolution 2202 du Conseil de sécurité des Nations unies il y a plus de trois ans, ainsi que les mesures convenues au "format Normandie" et au sein du Groupe de contact. Nous pensons que cette décision du Conseil enverra un signal international important à Kiev afin de l'inciter à remplir ses engagements.

Les Accords de Minsk sont une base sans alternative pour le règlement du conflit ukrainien intérieur. Le règlement efficace de la crise en Ukraine n'est possible que par la voie politique et diplomatique pacifique à travers un dialogue direct entre Kiev, Donetsk et Lougansk.

Au vu de la récente détérioration de la situation dans l'Est de l'Ukraine, l'appel du Conseil de sécurité des Nations unies à séparer les forces et à retirer les armements lourds est opportun et sollicité. Tout comme l'accent sur la situation humanitaire difficile des habitants du Donbass se trouvant sous le blocus socioéconomique de Kiev. Actuellement, la Russie est la principale source d'aide pour les personnes ordinaires qui se trouvent dans une situation gravissime.

Nous partageons les propos de soutien à la Mission spéciale d'observation de l'OSCE en Ukraine.

Nous sommes satisfaits que le Conseil de sécurité des Nations unies ait réaffirmé sa résolution 2166 qui détermine les critères précis de l'enquête sur le crash du vol malaisien MH17.

 

 

Affichage de 1 résultat(s).
x
x
Outils supplémentaires de recherche