14 mai 201811:30

Allocution d'ouverture du Ministre russe des Affaires étrangères par intérim Sergueï Lavrov lors de son entretien avec le Ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif, Moscou, 14 mai 2018

899-14-05-2018

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

Monsieur le Ministre,

Cher Javad,

Chers amis,

Nous apprécions cette opportunité de nous rencontrer à Moscou pour échanger nos avis sur les questions relatives au Plan d'action global commun autour duquel s'est instaurée une situation de crise.

Nous savons que vous avez prévu des contacts avec tous les signataires de cet accord à l'exception des USA, qui ont annoncé en sortir. Malheureusement, force est de constater que Washington cherche de nouveau à revoir les accords internationaux centraux tel que c'est le cas avec le Plan d'action, le problème de Jérusalem et bien d'autres.

C'est pourquoi nous espérons voir aujourd'hui comment, avec la participation de la "troïka" européenne, la Chine, la Russie, l'Iran et l'UE pourront profiter des mécanismes existants pour empêcher la rupture de ce document crucial, la déstabilisation de la situation dans la région et les nouvelles menaces pour le régime de non-prolifération.

Si nous comprenons bien, la "troïka" européenne, la Chine, l'Iran et la Russie ont annoncé leur intention de respecter les termes du Plan d'action. Nous voudrions vraiment évoquer en détail aujourd'hui vos plans et nos actions communes.

***

Nous évoquerons forcément tout cela. Je comprends parfaitement l'aspiration de l'Iran à garantir ses intérêts légitimes. Je voudrais seulement noter que la Russie également, les autres acteurs de cet accord – la Chine et les Européens, ont également des intérêts légitimes fixés dans cet accord et approuvés par le Conseil de sécurité des Nations unies. C'est pourquoi il faut défendre ensemble les intérêts légitimes de chacun de nous.

 

 

Documents supplémentaires

Photos

x
x
Outils supplémentaires de recherche