6 mars 201809:09

Allocution d'ouverture du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors de son entretien avec la vice-Première ministre et Ministre namibienne des Relations internationales et de la Coopération Netumbo Nandi-Ndaitwah

413-06-03-2018

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

Traduit de l'anglais

 

Madame la Ministre,

Chers collègues, amis, frères et sœurs,

C'est un réel plaisir d'être ici à Windhoek, où nous ne nous sentons pas seulement "comme à la maison", mais bien "à la maison". Merci beaucoup pour votre hospitalité et pour l'excellente organisation de cette visite.

Nous voudrions souligner une nouvelle fois votre contribution et votre aide à ce que notre coopération soit d'un niveau aussi élevé. Nos relations politiques sont très intensives: il y a des contacts entre nos députés et ministères, ou encore le travail de la Commission intergouvernementale russo-namibienne pour la coopération commerciale et économique dont nous voudrions qu'elle gagne en efficacité. Comme vous l'avez noté, elle s'est réunie pour la septième fois en novembre 2017, ici à Windhoek, et a conduit à des décisions très importantes, notamment sur les questions relatives à l'industrie minière, à l'agriculture, à la pêche, au transport, à l'éducation, au tourisme, et à la coopération militaro-technique sur laquelle travaille un groupe de travail spécial dans le cadre de la Commission intergouvernementale.

Madame la Ministre, vous avez parlé des perspectives dans le domaine de l'uranium. Nous avons salué les accords conclus entre nos compagnies spécialisées. La compagnie publique Rosatom mène des négociations avec ses homologues en Namibie pour finaliser le texte de l'accord sur la coopération et l'utilisation pacifique de l'énergie nucléaire. Nous devons instaurer une coopération dans ce secteur, de la médecine aux technologies modernes en passant par la construction potentielle d'une centrale électrique dans votre pays.

Nos compagnies actives dans d'autres secteurs - l'agriculture, l'industrie minière et du diamant - mènent des négociations entre elles. Nous avons des projets. J'espère qu'ils se concrétiseront davantage et commenceront à se réaliser.

Nous saluons les efforts visant à rendre la Commission russo-namibienne mixte pour la pêche plus active. La prochaine réunion de cet organe important est prévue cette année. Bien sûr, nous voulons finaliser les efforts visant à créer une coentreprise appelée "Namros" (Namibie-Russie) pour progresser dans le domaine de la pêche.

Nous avons des projets concrets dans le domaine des transports, notamment dans le secteur de l'aviation civile et de la communication ferroviaire. Comme je l'ai dit, le groupe de travail pour la coopération militaro-technique travaille très activement. Dans le domaine touristique, nous avons salué la création d'une nouvelle coentreprise entre la compagnie russe Intourist et la compagnie namibienne Leopard Lodge Namibia. Ce projet est très prometteur.

Bien évidemment, nous voudrions finaliser le projet d'accord sur un gazoduc en plus de l'accord sur l'énergie nucléaire, le projet d'accord sur l'extradition et l'échange de prisonniers, ainsi que pour la coopération  sur les questions douanières et plusieurs accords entre nos agences et ministères dans le domaine des technologies scientifiques, des innovations, de la standardisation, de l'industrie, du commerce et de la santé.

Comme vous l'avez dit, Madame la Ministre, nous tenons en grande estime notre coopération à l'Onu et sur d'autres plateformes internationales, notamment dans le contexte de la coopération entre la Russie et l'Union africaine, entre la Russie et la Communauté de développement d'Afrique australe.

Nous pensons et insistons sur le fait que les conflits en Afrique ne peuvent avoir que des solutions "africaines". Nous ne soutenons pas les tentatives d'imposer de l'extérieur aux habitants de l'Afrique des décisions concernant les différents conflits sur le continent africain. Nous pensons que la communauté internationale doit inciter les Africains à trouver eux-mêmes des compromis raisonnables, et ensuite les soutenir activement, moralement, politiquement et matériellement pour remplir ces accords. La Russie apporte sa contribution à ces efforts en formant des casques bleus et des policiers africains dans ses établissements.

Bien sûr, nous soutenons entièrement la volonté de l'Union africaine d'être à juste titre représentée au Conseil de sécurité des Nations unies. Nous sommes certains que la plus grande lacune du système actuel est la faible représentativité des régions émergentes de l'Afrique, de l'Asie et de l'Amérique latine. Quelles que soient les démarches entreprises pour réformer le Conseil de sécurité, nous insisterons pour que l'augmentation des représentants de ces trois régions émergentes soit une priorité. Nous soutenons la position de la Namibie dans les négociations sur les changements climatiques et sur les efforts pour créer des structures régionales et internationales sur ce problème d'actualité.

Encore une fois je voudrais vous remercier, Madame la Ministre, pour votre hospitalité, pour votre vision très intéressante et sérieuse du développement de notre partenariat basé sur une histoire de plusieurs décennies, notamment sur l'histoire de la lutte conjointe pour l'indépendance de votre merveilleux pays.

Documents supplémentaires

Photos

Affichage de 1 résultat(s).
x
x
Outils supplémentaires de recherche