5 mars 201818:00

Allocution et réponses à la presse du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors d'une conférence de presse à l'issue de son entretien avec le Ministre angolais des Affaires étrangères Manuel Domingos Augusto, Luanda, 5 mars 2018

409-05-03-2018

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

Monsieur le Ministre,

Mesdames et messieurs,

Chers amis,

Je voudrais avant tout remercier nos hôtes angolais pour leur convivialité et leur hospitalité.

Nos relations, qui se sont nouées bien avant l'accession de l'Angola à l'indépendance, sont effectivement diversifiées et se distinguent par leur bienveillance, une confiance réciproque et leur orientation vers les affaires concrètes.

Cela s'est parfaitement manifesté aujourd'hui pendant l'entretien avec le Président angolais Joao Lourenço et lors des pourparlers qui se sont déroulés au Ministère des Affaires étrangères de l'Angola avec la participation de plusieurs ministères du gouvernement chargés de l'économie et du secteur social.

Nous avons souligné l'intensité de notre dialogue politique, notamment au sommet. Ici à Luanda et récemment à Davos, le Président angolais Joao Lourenço a rencontré le vice-Premier ministre russe Arkadi Dvorkovitch.

L'entretien d'aujourd'hui a confirmé que nos approches des affaires internationales coïncidaient ou étaient très proches à l'Onu et sur d'autres plateformes.

Nous souhaitons tous les deux faire passer notre coopération économique au niveau supérieur. La Commission intergouvernementale pour la coopération commerciale et économique travaille activement en ce sens et sa cinquième réunion se déroulera cette année à Moscou.

Nous encourageons activement les milieux d'affaires des deux pays et leurs contacts. Il est réjouissant qu'en automne 2017 à Moscou se soit tenue la réunion des hommes d'affaires des deux pays sous l'égide de la Chambre russe de commerce et d'industrie. La prochaine réunion se tiendra ce mois-ci à Luanda.

Notre coopération se développe dans le secteur des ressources minières. Nous avons de bonnes perspectives dans le domaine pétrolier et gazier, ainsi que de bons projets pour le développement des secteurs de pointe, notamment l'espace et l'utilisation pacifique de l'énergie nucléaire.

Eu égard aux plans du gouvernement angolais, nous mettons un accent particulier sur le domaine gazier. Nous avons invité nos amis angolais à se joindre au forum des pays exportateurs de pétrole qui fonctionne avec succès.

Aujourd'hui, pendant les pourparlers au Ministère angolais des Affaires étrangères avec la participation de la Ministre angolaise de l’Éducation Maria Teixeira, nous avons évoqué la nécessité de renforcer les contacts dans le domaine de l'éducation pour leur donner un caractère stratégique. Cela représente clairement un intérêt.

La collaboration militaro-technique est un domaine traditionnellement stable de notre coopération, qui se développe activement. La situation dans ce secteur et les perspectives escomptées seront abordées pendant la prochaine réunion du Comité intergouvernemental russo-angolais pour la coopération militaro-technique.

Encore une fois, je voudrais exprimer ma reconnaissance sincère à nos amis angolais pour leur respect de la mémoire des citoyens de notre pays qui ont donné leur vie pour la liberté et l'indépendance de la République angolaise. Aujourd'hui, avant notre départ de Luanda, nous visiterons le territoire de notre Ambassade où sera inaugurée la Stèle mémorielle "A la mémoire de ceux qui ont combattu pour un Angola indépendant".

En conclusion de nos pourparlers, j'ai invité le Ministre angolais des Affaires étrangères Manuel Domingos Augusto en Russie.

Question: L'envoi d'une invitation du Président russe Vladimir Poutine au Président angolais Joao Lourenço est-il avéré? Connaît-on les dates de cette visite? Quelle est la situation de notre satellite Angosat?

Sergueï Lavrov: Le satellite se trouve en orbite géostationnaire et passe les essais techniques. En avril, il se rendra à un point qui nous permettra de déterminer, avec les spécialistes angolais, comment évoluera ce projet.

En ce qui concerne l'invitation du Président Joao Lourenço en Russie, elle a bien été transmise par le Président russe Vladimir Poutine immédiatement après l'élection du Président angolais. Très récemment, Vladimir Poutine a confirmé publiquement que cette visite était prévue. Nous fixerons les délais plus tard, selon notre entente d'aujourd'hui.

Question: Vous avez dit que des compagnies russes souhaitaient investir en Angola. Quelles sont ces compagnies et de quels investissements parle-t-on?

Sergueï Lavrov: Ces compagnies sont nombreuses. Il y a Alrosa qui travaille ici depuis longtemps, la banque VTB, et comme je l'ai dit certaines entreprises ont exprimé leur intérêt pendant la réunion organisée par la Chambre russe de commerce et d'industrie en automne 2017 à Moscou. Des dirigeants de compagnies étaient présents, notamment de Rosneft, Zaroubejneft, Gazprom neft, Ouralvagonzavod, Kamaz et bien d'autres. Aujourd'hui nous avons constaté qu'avec les grands groupes d'entrepreneurs, des petites compagnies travaillaient activement et avec succès  ici. Nous le saluons. Elles ont trouvé leurs partenaires en Angola et réalisent avec succès leurs plans conjoints.

Les sphères d'investissement peuvent être diverses et variées, tant qu'elles représentent un intérêt pour le gouvernement angolais et peuvent faire l'objet d'actions conjointes d'entrepreneurs et de structures publiques russes et angolaises.

Question: Pendant les réunions des chambres de commerce et d'industrie déjà mentionnées, il a été dit que la Russie était un partenaire stratégique pour réaliser le programme Angola Visao 2025-2050 et que la Russie obtiendrait un accès à tous les ministères clefs de l'Angola qui participent au projet – de la pêche au tourisme en passant par la défense. Y a-t-il du progrès en ce sens?

Sergueï Lavrov: Toute ma visite était consacrée au progrès dans ce sens. Comme je l'ai dit, le Ministre a organisé aujourd'hui un entretien au Ministère des Affaires étrangères auquel étaient invités les ministres responsables des principaux domaines de développement de l'économie angolaise et du programme Angola Visao. Je suis certain que la conversation d'aujourd'hui était très utile. Il y a un progrès et il est évident.

Sergueï Lavrov (ajoute après le Ministre angolais des Affaires étrangères Manuel Domingos Augusto): Je voudrais ajouter deux mots sur le dernier sujet – notre coopération à l'Onu. Nous développons continuellement nos relations avec les pays d'Afrique non seulement sur le plan bilatéral, mais également avec les associations qui existent sur le continent - avant tout avec l'Union africaine, mais aussi avec la Communauté de développement d'Afrique australe.

Nous prônons le fait que tous les problèmes africains soient réglés avant tout par les Africains eux-mêmes sur la base des accords qu'ils concluent entre eux, sans tenter de leur imposer quoi que ce soit de l'extérieur. Il y a eu des tentatives d'imposer des décisions de l'extérieur, par exemple au Soudan quand les forces extérieures (appelons-les ainsi) ont imposé la division du pays et ignorent aujourd'hui quoi faire et comment empêcher les crises, notamment au Soudan du Sud. Par conséquent, nous insistons fermement sur le principe "aux problèmes africains une solution africaine". La communauté internationale doit respecter le choix des Africains eux-mêmes pour régler tel ou tel conflit, ainsi que les soutenir moralement, politiquement et matériellement - notamment par la formation de cadres pour les opérations de maintien de la paix, comme le fait activement la Russie.

Le rôle constructif joué notamment par l'Angola dans les efforts pour régler les conflits en RDC et au Lesotho est un très bon exemple des initiatives utiles prises par les Africains eux-mêmes. Très récemment, l'Angola a terminé sa présidence de 4 ans de la Conférence internationale de la région des Grands lacs. Tout le monde a reconnu qu'il s'agissait de quatre années très réussies, qui n'ont pas laissé de place à la déstabilisation et ont créé des prémisses au règlement progressif mais durable de tous ces problèmes.

Documents supplémentaires

Photos

Affichage de 1 résultat(s).
x
x
Outils supplémentaires de recherche