13 décembre 201713:17

Allocution d'ouverture du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors de la réunion du Conseil de coordination russe du Forum des sociétés civiles «Dialogue du Trianon», Moscou, 13 décembre 2017

2418-13-12-2017

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

Chers collègues,

Mesdames et messieurs,

Avant tout je voudrais remercier les membres du Conseil de coordination russe du Forum des sociétés civiles «Dialogue du Trianon» ici présents pour leur participation active à la mise en œuvre de l'initiative du Président russe Vladimir Poutine et du Président français Emmanuel Macron avancée pendant leur rencontre à Versailles cet été, qui vise à renforcer la confiance et l'entente entre nos peuples. Je suis convaincu que vos connaissances et votre expérience permettront de faire passer la coopération franco-russe dans le domaine de la diplomatie populaire à un niveau supérieur.

Je constate avec satisfaction que, côté français, des collègues émérites et respectés participent à ce projet. Certains d'entre eux, par exemple l'ex-ambassadeur de France en Russie Pierre Morel, le président du groupe pétrolier et gazier Total Patrick Pouyanné, le directeur de l'Institut français des relations internationales Thomas Gomart, ont accumulé une riche expérience de coopération diversifiée avec notre pays. J'espère que vous arriverez rapidement à établir avec eux un dialogue actif et productif.

La flexibilité du modèle de notre Forum permet de profiter également de l'expérience utile d'autres structures existantes - je fais avant tout allusion à l'association Dialogue franco-russe. De plus, il est possible de tenir compte de la pratique de coopération de la Russie avec d'autres pays comme l'Allemagne et l'Italie au niveau de la société civile.

La réunion d'aujourd'hui a été précédée d'un grand travail de préparation. Il est réjouissant que, durant les contacts du coprésident du Forum Anatoli Torkounov et du secrétaire exécutif Alexandre Orlov avec leurs partenaires français Pierre Morel et Christian Leyrit, il ait été possible de déboucher sur une vision commune de l'agenda à court et à moyen terme.

Le Forum est appelé à devenir une plate-forme utile pour renforcer les contacts directs entre les organisations non gouvernementales, notamment de jeunesse, les communautés professionnelles et d'affaires (avant tout des petites et moyennes entreprises), les milieux scientifiques et académiques, ainsi que les structures à profil culturel et éducatif.

Du côté du Ministère russe des Affaires étrangères, tout comme du côté du Quai d'Orsay, j'en suis sûr, vous recevrez tout le soutien nécessaire. Dans le même temps, nous partons du principe que compte tenu de l'orientation du Forum sur le développement du dialogue entre le grand public en Russie et en France, le contenu doit être prise en charge par les représentants de la science, de la culture, des milieux d'affaires et des organisations des droits de l'homme.

Les relations entre la Russie et la France ont des racines très profondes. Même à des époques difficiles pour les relations bilatérales, nos peuples ont toujours éprouvé des sentiments sincères de respect et de sympathie réciproques. L'enrichissement et l'enchevêtrement des cultures nous distinguent. Il est réjouissant de voir qu'aujourd'hui l'intérêt pour la Russie en France ne diminue pas, et même qu'il grandit. Les grands événements organisés l'an dernier et cette année à l'occasion du 100e anniversaire de la Révolution russe sont là pour en témoigner.

J'espère que grâce au travail conjoint qui sera mené dans le cadre du Dialogue du Trianon, vos partenaires du Conseil de coordination et surtout tous les citoyens français recevront de première main des informations objectives sur notre pays, sur la politique nationale et étrangère, sur la vie des Russes, sur leurs valeurs morales. C'est d'autant plus important dans la situation actuelle en Europe, qui est difficile, quand de nombreux canaux de dialogue restent gelés et qu'une "guerre médiatique" est menée à l'égard de la Russie.

Je voudrais souligner en particulier l'idée de créer dans le cadre du Dialogue du Trianon une plate-forme numérique répondant à toutes les réalités contemporaines. Je sais qu'il existe déjà des élaborations concrètes d'une compagnie russe, le Groupe ADV. Le lancement d'une telle plate-forme ouvrira indéniablement des possibilités supplémentaires pour une communication libre et intéressée entre nos citoyens.

On prépare actuellement le premier projet conjoint dans le cadre du Dialogue du Trianon, appelé "Ville du futur". La spécificité du développement des aspects sociaux, économiques, de transport, technologiques et écologiques de la vie des mégapoles, des mégalopoles et des petites villes pose de nouveaux et de sérieux défis face à la société contemporaine. L'union des efforts pour trouver des solutions efficaces à ces problèmes d'actualité est un très bon départ du Forum.

En ce qui concerne l'inauguration officielle du Dialogue du Trianon, une cérémonie solennelle pourrait avoir lieu dans le cadre de la première réunion du Conseil de coordination conjoint en présence des dirigeants de la Russie et de la France. Plusieurs options sont à l'étude actuellement. Le Forum économique international de Saint-Pétersbourg prévu l'an prochain pourrait être une plate-forme convenable et au travail de laquelle, comme cela a été annoncé, compte participer le Président français Emmanuel Macron en tant qu'invité d'honneur. Nous partons du fait que d'ici là, les conseils de coordination russe et français doivent être prêts à présenter aux chefs d’État des élaborations et des plans concrets.

Je voudrais vous souhaiter de la réussite dans votre activité visant à promouvoir le partenariat entre la Fédération de Russie et la République française.

Documents supplémentaires

Photos

x
x
Outils supplémentaires de recherche