5 décembre 201714:27

Allocution du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors d’une conférence de presse à l'issue de la Conférence des ministres des Affaires étrangères des États de la mer Caspienne, Moscou, 5 décembre 2017

2340-05-12-2017

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

Mesdames et messieurs,

Nous venons de terminer la réunion du Conseil des ministres des Affaires étrangères des cinq États de la mer Caspienne. Mes collègues m'ont chargé de vous informer de ses résultats.

Nous avons évoqué en détail les questions de l'ordre du jour en mer Caspienne. Une attention particulière a été accordée au travail sur le projet de Convention sur le statut juridique de la mer Caspienne.

J'annonce avec grande satisfaction que nous avons trouvé des réponses à toutes les principales questions en suspens liées à la préparation de ce document. De facto, le texte de la Convention est prêt. Il sera prochainement mis au point, traduit dans les différentes langues des pays de la région et préparé à la signature au niveau étatique dans chacun de nos pays. Nos dirigeants devraient finalement signer la Convention pendant le 5e Sommet caspien qui se tiendra au Kazakhstan au premier semestre de l'année prochaine. La décision définitive concernant la date du sommet sera prise par le gouvernement du Kazakhstan quand tous les aspects techniques et juridiques du travail sur ce texte seront réglés.

Nous avons grandement apprécié la définition d'autres aspects de la base contractuelle et juridique de la coopération des pays côtiers dans les domaines les plus d'actualité. Nous avons constaté que les décisions de la réunion au sommet d'Astrakhan, en 2014, étaient mises en œuvre avec succès. En particulier sont entrés en vigueur tous les accords signés pendant le sommet d'Astrakhan: sur les ressources biologiques, l'hydrométéorologie et la prévention des situations d'urgence en mer Caspienne. Les premières sessions des commissions intergouvernementales créées sur la base de ces trois accords ont eu lieu récemment. Le moratoire quinté-latéral sur la pêche d'esturgeons a été prolongé. L'an dernier et cet automne, les exercices des services de sauvetage des cinq États se sont déroulés avec succès en mer Caspienne.

Nous sommes convenus de continuer de contribuer à la réalisation de nouveaux projets communs prometteurs. Nous avons accordé beaucoup d'attention au secteur des transports dans ses différents aspects – du développement de l'infrastructure et de la navigation de commerce au renforcement de la sécurité de la navigation en passant par l'approfondissement de la coopération économique dans le cadre du "quintet". A l'initiative du Turkménistan est mené un travail actif pour préparer les accords intergouvernementaux sur la coopération économique et dans le domaine des transports. Nous avons souligné la nécessité de formuler dans des protocoles séparés la coopération entre nos forces de l'ordre dans les domaines comme la lutte contre le braconnage, le terrorisme et le crime organisé.

Nous avons positivement noté la coopération entre les ministères de la Défense en mer Caspienne. Cette année, pratiquement tous les États côtiers ont échangé des visites amicales de navires de marine. Cet été s'est déroulé avec succès le concours international Coupe de la mer 2017. Des exercices conjoints sont prévus l'année prochaine.

Le projet d'accord sur la prévention des incidents en mer Caspienne est à un stade de mise au point très avancé. C'est un document de base pour créer un système fiable de mesures de confiance dans la région.

Nous comptons présenter tous ces documents, évoqués actuellement au niveau des experts, à l'approbation du sommet qui se déroulera au Kazakhstan - en plus du projet de Convention sur le statut juridique de la mer Caspienne.

Nous avons abordé à part la réalisation de la Convention-cadre de Téhéran sur la protection de l'environnement marin de la mer Caspienne. Nous avons remarqué la disposition de tous nos pays à adopter prochainement le Protocole à la Convention de Téhéran sur l'évaluation de l'impact sur l'environnement dans le contexte transfrontalier. La Russie espère que ce Protocole sera signé avant la signature de la Convention ou au moment où elle sera approuvée par les chefs d’État.

Dans l'ensemble je trouve les résultats de la réunion très positifs. Nous avons terminé pratiquement un travail de vingt ans sur la Convention sur le statut juridique de la Mer caspienne. Son texte va être soumis à l'approbation de nos chefs d’État. Nous espérons qu'ils la soutiendront.

Nous poursuivrons le travail pour développer la coopération caspienne.

Documents supplémentaires

Photos

x
x
Outils supplémentaires de recherche